View this post on Instagram

Rei 👑 @pele

A post shared by EneJota 🇧🇷 👻 neymarjr (@neymarjr) on

Sur le cliché, non daté, on voit Neymar assis à côté du lit de son glorieux aîné, visiblement en forme, habillé en civil mais sur un lit d'hôpital. Les deux hommes sont souriants, main dans la main.

La photo, postée lundi soir vers 20h30, relance les supputations sur la sortie, proche ou non, de Pelé de l'hôpital américain de Neuilly, clinique pour célébrités située dans la banlieue ouest de Paris, où il a été admis mercredi dernier.

Quelques heures après avoir rencontré le jeune prodige français Kylian Mbappé, lors d'une opération promotionnelle de l'un de leur sponsor commun, Pelé avait en effet été hospitalisé pour une infection urinaire.

Son entourage avait rapidement communiqué, indiquant que le problème de santé de la légende brésilienne du foot, âgé de 78 ans, était "sous contrôle", soignée par des antibiotiques, et nécessitait "un ou deux jours" d'hospitalisation par "précaution" avant un "long voyage" pour rentrer au Brésil.

Mais les jours se sont succédés, ponctués de nouvelles certes rassurantes, dont un tweet sans photo où Pelé annonçait "se sentir beaucoup mieux", sans que le Brésilien ne franchisse la porte vitrée ultra sécurisée de la prestigieuse clinique.

"Il n'encourt aucun risque et nous ne sommes pas pressés", indiquait ainsi dimanche à l'AFP un conseiller du Brésilien. "Les médecins évaluent leurs décisions chaque jour, et nous prendrons un maximum de précautions jusqu'à [ce que la décision soit prise concernant] sa sortie".

Son manager, à ses côtés depuis son hospitalisation, avait par ailleurs indiqué le même jour au quotidien brésilien Globo, que la prudence était notamment dictée par le "temps de vol pour le Brésil" que Pelé compte rejoindre dès sa sortie d'hôpital.

A 78 ans, la santé de celui que nombre d'observateurs considèrent comme le plus grand footballeur de tous les temps, est un perpétuel sujet d'inquiétude pour ses fans, au Brésil et ailleurs. Fin 2014, il avait déjà été victime d'une sévère infection urinaire, placé en soins intensifs et sous dialyse.

En 2016, il s'était révélé incapable d'allumer la torche olympique lors des Jeux de Rio. L'année suivante, il était apparu en fauteuil roulant à Moscou, lors du tirage au sort de la Coupe du monde 2018, puis avait utilisé quelques temps un déambulateur.

Sur le cliché, non daté, on voit Neymar assis à côté du lit de son glorieux aîné, visiblement en forme, habillé en civil mais sur un lit d'hôpital. Les deux hommes sont souriants, main dans la main.La photo, postée lundi soir vers 20h30, relance les supputations sur la sortie, proche ou non, de Pelé de l'hôpital américain de Neuilly, clinique pour célébrités située dans la banlieue ouest de Paris, où il a été admis mercredi dernier.Quelques heures après avoir rencontré le jeune prodige français Kylian Mbappé, lors d'une opération promotionnelle de l'un de leur sponsor commun, Pelé avait en effet été hospitalisé pour une infection urinaire.Son entourage avait rapidement communiqué, indiquant que le problème de santé de la légende brésilienne du foot, âgé de 78 ans, était "sous contrôle", soignée par des antibiotiques, et nécessitait "un ou deux jours" d'hospitalisation par "précaution" avant un "long voyage" pour rentrer au Brésil.Mais les jours se sont succédés, ponctués de nouvelles certes rassurantes, dont un tweet sans photo où Pelé annonçait "se sentir beaucoup mieux", sans que le Brésilien ne franchisse la porte vitrée ultra sécurisée de la prestigieuse clinique. "Il n'encourt aucun risque et nous ne sommes pas pressés", indiquait ainsi dimanche à l'AFP un conseiller du Brésilien. "Les médecins évaluent leurs décisions chaque jour, et nous prendrons un maximum de précautions jusqu'à [ce que la décision soit prise concernant] sa sortie". Son manager, à ses côtés depuis son hospitalisation, avait par ailleurs indiqué le même jour au quotidien brésilien Globo, que la prudence était notamment dictée par le "temps de vol pour le Brésil" que Pelé compte rejoindre dès sa sortie d'hôpital.A 78 ans, la santé de celui que nombre d'observateurs considèrent comme le plus grand footballeur de tous les temps, est un perpétuel sujet d'inquiétude pour ses fans, au Brésil et ailleurs. Fin 2014, il avait déjà été victime d'une sévère infection urinaire, placé en soins intensifs et sous dialyse. En 2016, il s'était révélé incapable d'allumer la torche olympique lors des Jeux de Rio. L'année suivante, il était apparu en fauteuil roulant à Moscou, lors du tirage au sort de la Coupe du monde 2018, puis avait utilisé quelques temps un déambulateur.