"C'est avec un immense bonheur que je serai forfait pour le carnaval en 2020", a affirmé en portugais le joueur du Paris SG sur une vidéo publiée dans une story d'Instagram.

"Oui, c'est bien ça. Cette fois, pas de polémique", a-t-il ajouté, avant d'éclater de rire.

En 2018 comme en 2019, Neymar s'était rendu au Brésil pour les festivités du carnaval.

Il ne pouvait pas jouer pour le Paris SG en raison de graves blessures au pied, mais avait été vu en train de danser, notamment à Salvador l'an dernier.

Ce message peut également être interprété comme une allusion à sa frustration d'avoir été laissé au repos pour quatre matches du PSG avant le huitième de finale de Ligue des Champions perdu à Dortmund (1-2) mardi dernier.

Auteur du seul but parisien contre le Borussia, "Ney" a mis le feu aux poudres en déclarant après la rencontre qu'il n'avait "pas aimé" être préservé après avoir été blessé à une côte il y trois semaines contre Montpellier.

"On a eu beaucoup de discussions sur ça parce que je voulais jouer, je me sentais bien, mais le club avait peur et c'est moi à la fin (qui) en souffre", a notamment confié Neymar au micro de la radio française RMC.

L'entraîneur parisien Thomas Tuchel a également regretté après le match que son attaquant star ait "manqué de rythme".

"C'est avec un immense bonheur que je serai forfait pour le carnaval en 2020", a affirmé en portugais le joueur du Paris SG sur une vidéo publiée dans une story d'Instagram."Oui, c'est bien ça. Cette fois, pas de polémique", a-t-il ajouté, avant d'éclater de rire.En 2018 comme en 2019, Neymar s'était rendu au Brésil pour les festivités du carnaval. Il ne pouvait pas jouer pour le Paris SG en raison de graves blessures au pied, mais avait été vu en train de danser, notamment à Salvador l'an dernier.Ce message peut également être interprété comme une allusion à sa frustration d'avoir été laissé au repos pour quatre matches du PSG avant le huitième de finale de Ligue des Champions perdu à Dortmund (1-2) mardi dernier.Auteur du seul but parisien contre le Borussia, "Ney" a mis le feu aux poudres en déclarant après la rencontre qu'il n'avait "pas aimé" être préservé après avoir été blessé à une côte il y trois semaines contre Montpellier."On a eu beaucoup de discussions sur ça parce que je voulais jouer, je me sentais bien, mais le club avait peur et c'est moi à la fin (qui) en souffre", a notamment confié Neymar au micro de la radio française RMC.L'entraîneur parisien Thomas Tuchel a également regretté après le match que son attaquant star ait "manqué de rythme".