Ces différentes mesures, en plus de leur côté gendarme et voleurs n'ont pas toujours, voire jamais découragé les récidivistes, en Italie notamment, mais pas seulement.

Une autre formule, peut-être plus efficace, mais moins morale, va être tentée aux New York Red Bulls, club-phare de la MLS nord-américaine avec LA Galaxy. Soucieux de préserver son image dégradée par les chants "YSA" (You Suck Asshole), New York a en effet pris le taureau par les cornes avec toute l'énergie de la boisson qui sponsorise son équipe.

Sports Illustrates rapporte en effet que les Red Bulls ont carrément proposé aux trois principaux groupes de supporters (the Empire Supporters Club, the Garden State Ultras and the Viking Army) de les... rémunérer à chaque fois que le détestable "YSA" ne sera pas scandé lors d'une rencontre. Tous les quatre matches à domicile, chaque groupe recevra ainsi 2.000 dollars à partager entre les supporters. Ce qui ne va pas manquer de susciter des débats passionnés.

Ces différentes mesures, en plus de leur côté gendarme et voleurs n'ont pas toujours, voire jamais découragé les récidivistes, en Italie notamment, mais pas seulement. Une autre formule, peut-être plus efficace, mais moins morale, va être tentée aux New York Red Bulls, club-phare de la MLS nord-américaine avec LA Galaxy. Soucieux de préserver son image dégradée par les chants "YSA" (You Suck Asshole), New York a en effet pris le taureau par les cornes avec toute l'énergie de la boisson qui sponsorise son équipe. Sports Illustrates rapporte en effet que les Red Bulls ont carrément proposé aux trois principaux groupes de supporters (the Empire Supporters Club, the Garden State Ultras and the Viking Army) de les... rémunérer à chaque fois que le détestable "YSA" ne sera pas scandé lors d'une rencontre. Tous les quatre matches à domicile, chaque groupe recevra ainsi 2.000 dollars à partager entre les supporters. Ce qui ne va pas manquer de susciter des débats passionnés.