Il avait déjà été placé en mars sous le statut de témoin assisté dans cette information judiciaire ouverte à Paris, qui vise également les conditions d'attribution des JO de Tokyo-2020 et de Rio-2016. Convoqué à nouveau le 16 mai par le juge Renaud van Ruymbeke, Nasser Al-Khelaïfi ne s'était pas présenté, invoquant sa présence à la finale de la Coupe de l'émir du Qatar de football, et a été mis en examen par courrier, selon des sources concordantes.

Il avait déjà été placé en mars sous le statut de témoin assisté dans cette information judiciaire ouverte à Paris, qui vise également les conditions d'attribution des JO de Tokyo-2020 et de Rio-2016. Convoqué à nouveau le 16 mai par le juge Renaud van Ruymbeke, Nasser Al-Khelaïfi ne s'était pas présenté, invoquant sa présence à la finale de la Coupe de l'émir du Qatar de football, et a été mis en examen par courrier, selon des sources concordantes.