"Ancelotti a décidé que le groupe partirait en mise au vert à partir de mercredi pour préparer le match contre l'Udinese programmé samedi", a annoncé le Napoli lundi dans un communiqué.

Après sa défaite face à Bologne, la quatrième déjà cette saison après 14 matchs de Serie A, Naples est 7e, à huit points de la 4e place, la dernière à offrir un billet pour la Ligue des Champions.

Surtout, le club ne parvient pas à sortir de la crise née justement d'une précédente mise au vert imposée aux joueurs le 5 novembre après le partage en Ligue des Champions contre le RB Salzbourg (1-1). Tous les joueurs avaient quitté le stade San Paolo et étaient rentrés chez eux, désobéissant à la décision du président du club Aurelio De Laurentiis, qui avait décrété le samedi précédent une mise au vert qui devait durer huit jours.

Ancelotti lui-même avait déclaré qu'il était contre cette mise au vert mais qu'il la respecterait.

La décision des joueurs a poussé le président De Laurentiis à lancer une procédure disciplinaire sous forme de retenues sur les salaires du mois de novembre, pouvant aller jusqu'à 50%. Cette procédure doit encore être validée par le Collège arbitral de la fédération italienne.