Il ne se passe pas un jour sans que La Gazzetta dello Sport, véritable bible du football italien, ne parle de Radja Nainggolan (25). La Juventus, l'AS Rome, l'Inter... tout le monde s'arrache le médian belge de Cagliari. Nainggolan veut aller à l'Inter dont le nouvel entraîneur, Walter Mazzarri, a fait de lui sa priorité numéro un. Le seul obstacle, c'est le président de Cagliari, Massimo Cellino, qui ne veut pas lâcher son poulain pour moins de vingt millions.

Vital Borkelmans, entraîneur-adjoint des Diables Rouges, a vu Nainggolan a l'oeuvre à plusieurs reprises la saison dernière en Série A et il n'est pas surpris qu'autant de monde s'intéresse à lui. " J'ai assisté à son match face à l'AC Milan. Il jouait en 6 et il a livré une prestation plus qu'honorable. Après, contre la Lazio, je l'ai vu en 10 et ce fut encore meilleur. C'est un joueur polyvalent, il peut évoluer à toutes les places de l'entrejeu, a une bonne frappe des deux pieds et sait organiser l'équipe. De plus, il est très assidu et toujours positif. Vous comprenez dès lors pourquoi tous les grands clubs le veulent. Il a tout pour réussir au haut niveau. "

L'adjoint de Marc Wilmots ajoute qu'à l'entraînement des Diables aussi, Nainggolan a fait forte impression. " C'est le joueur dont tout entraîneur rêve. Il a l'air un peu brute mais il a un sens des responsabilités très développé. "

Un transfert à l'Inter ou à l'AS Rome changerait-il quelque chose à son statut de réserviste chez les Diables? " Non ", répond résolument Borkelmans. " Qu'il joue à Cagliari ou à l'Inter, ça n'a pas d'importance pour nous. Il y a beaucoup de talent dans l'entrejeu en équipe nationale. Mais s'il joue bien, Marc et moi effectuerons notre sélection en notre âme et conscience. "

Par Matthias Stockmans

Il ne se passe pas un jour sans que La Gazzetta dello Sport, véritable bible du football italien, ne parle de Radja Nainggolan (25). La Juventus, l'AS Rome, l'Inter... tout le monde s'arrache le médian belge de Cagliari. Nainggolan veut aller à l'Inter dont le nouvel entraîneur, Walter Mazzarri, a fait de lui sa priorité numéro un. Le seul obstacle, c'est le président de Cagliari, Massimo Cellino, qui ne veut pas lâcher son poulain pour moins de vingt millions.Vital Borkelmans, entraîneur-adjoint des Diables Rouges, a vu Nainggolan a l'oeuvre à plusieurs reprises la saison dernière en Série A et il n'est pas surpris qu'autant de monde s'intéresse à lui. " J'ai assisté à son match face à l'AC Milan. Il jouait en 6 et il a livré une prestation plus qu'honorable. Après, contre la Lazio, je l'ai vu en 10 et ce fut encore meilleur. C'est un joueur polyvalent, il peut évoluer à toutes les places de l'entrejeu, a une bonne frappe des deux pieds et sait organiser l'équipe. De plus, il est très assidu et toujours positif. Vous comprenez dès lors pourquoi tous les grands clubs le veulent. Il a tout pour réussir au haut niveau. "L'adjoint de Marc Wilmots ajoute qu'à l'entraînement des Diables aussi, Nainggolan a fait forte impression. " C'est le joueur dont tout entraîneur rêve. Il a l'air un peu brute mais il a un sens des responsabilités très développé. "Un transfert à l'Inter ou à l'AS Rome changerait-il quelque chose à son statut de réserviste chez les Diables? " Non ", répond résolument Borkelmans. " Qu'il joue à Cagliari ou à l'Inter, ça n'a pas d'importance pour nous. Il y a beaucoup de talent dans l'entrejeu en équipe nationale. Mais s'il joue bien, Marc et moi effectuerons notre sélection en notre âme et conscience. "Par Matthias Stockmans