"Hazard semble plus à l'aise avec les demandes de la Premier League, particulièrement l'aspect physique", explique Chris Wheeler, journaliste au Daily Mail "Et si Hazard explose, c'est en grande partie grâce à Mourinho qui le met en confiance. Quand Mourinho n'est pas satisfait du rendement d'un joueur, il l'expose mais quand il apprécie son travail, il le bombarde de compliments. C'est une façon de dire à la concurrence - Pas touche et aussi une manière de booster ses joueurs. Il avait agi de la sorte avec Didier Drogba ou Frank Lampard lors de son premier passage. Il l'a fait avec Hazard en disant qu'il s'agissait sans doute du meilleur jeune joueur au monde et qu'il pouvait atteindre le même niveau que Messi ou Ronaldo. C'est très intelligent de la part de Mourinho parce que d'un côté, il montre qu'il croit en lui et d'un autre, il lui lance un message du genre - si tu veux égaler ces joueurs, la balle est dans ton camp."

"Mourinho a également choisi son système en fonction d'Hazard. Il n'hésite pas à se passer de Torres (pourtant un des chouchous de Roman Abramovitch) et de Ba, ses deux numéros neuf conventionnels, pour un 4-3-3 ou un 4-2-3-1, ce qui donne à Hazard davantage de liberté et la possibilité de jaillir de son aile et d'avoir de ce fait un plus gros impact sur le jeu. Sa réticence à utiliser Juan Mata a laissé le rôle de meneur de jeu libre et a permis à d'autres joueurs de l'occuper. Hazard a saisi cette chance."

Stéphane Vande Velde

"Hazard semble plus à l'aise avec les demandes de la Premier League, particulièrement l'aspect physique", explique Chris Wheeler, journaliste au Daily Mail "Et si Hazard explose, c'est en grande partie grâce à Mourinho qui le met en confiance. Quand Mourinho n'est pas satisfait du rendement d'un joueur, il l'expose mais quand il apprécie son travail, il le bombarde de compliments. C'est une façon de dire à la concurrence - Pas touche et aussi une manière de booster ses joueurs. Il avait agi de la sorte avec Didier Drogba ou Frank Lampard lors de son premier passage. Il l'a fait avec Hazard en disant qu'il s'agissait sans doute du meilleur jeune joueur au monde et qu'il pouvait atteindre le même niveau que Messi ou Ronaldo. C'est très intelligent de la part de Mourinho parce que d'un côté, il montre qu'il croit en lui et d'un autre, il lui lance un message du genre - si tu veux égaler ces joueurs, la balle est dans ton camp." "Mourinho a également choisi son système en fonction d'Hazard. Il n'hésite pas à se passer de Torres (pourtant un des chouchous de Roman Abramovitch) et de Ba, ses deux numéros neuf conventionnels, pour un 4-3-3 ou un 4-2-3-1, ce qui donne à Hazard davantage de liberté et la possibilité de jaillir de son aile et d'avoir de ce fait un plus gros impact sur le jeu. Sa réticence à utiliser Juan Mata a laissé le rôle de meneur de jeu libre et a permis à d'autres joueurs de l'occuper. Hazard a saisi cette chance." Stéphane Vande Velde