Naby Keïta (12e) et Roberto Firmino (90e+1) ont permis aux Reds de l'emporter face à une équipe joueuse de Monterrey, emmenée par l'Argentin Rogelio Funes Mori, buteur opportuniste en première période (14e). En finale, Liverpool tentera de remporter le première titre planétaire de son histoire après trois échecs.

Avec un onze de départ largement remanié (Lovren, Fabinho, Matip, Wijnaldum blessés, Mané, Firmino et van Dijk sur le banc), Liverpool s'en est largement remis sur sa star Mohamed Salah.

En première mi-temps, l'Egyptien a idéalement trouvé Naby Keïta entre les défenseurs mexicains qui a conclu du pied droit au ras du poteau de Barovero (12e).

Puis dans le temps additionnel, sur le côté droit, il a trouvé Milner dont le centre a été repris par l'entrant Firmino (90+1) et assurer la qualification aux Reds.

L'Argentin Rogelio Funi Mori, déjà buteur samedi contre Al-Sadd (3-1) en quart de finale, avait entre temps égalisé pour les "Rayados" en reprenant un ballon relâché par Alisson (14e).

Confronté à un calendrier démentiel, Jürgen Klopp avait décidé mercredi d'assumer un choix fort dans les priorités du club: se donner les meilleures chances de gagner ce Mondial des clubs plutôt que la Coupe de la Ligue anglaise.

C'est pourquoi Liverpool avait aligné le plus jeune onze de son histoire sur la pelouse d'Aston Villa (défaite 5-0), mardi, en quart de finale de la Coupe de la Ligue.

Les Anglais voudront finir samedi leur superbe année 2019 de la plus belle des manières, en remportant un titre intercontinental qui leur échappe depuis toujours. A trois reprises (1981, 1984, 2005), les Reds se sont inclinés en finale.

Ils affronteront les Brésiliens de Flamengo, qui avaient battu mardi le club saoudien d'Al-Hilal (3-1) et qui viseront eux le 2e titre planétaire de leur histoire après une victoire en 1981 en Coupe intercontinentale, l'ancêtre du Mondial des clubs... face à Liverpool.

Le match pour la 3e place opposera Monterrey à Al-Hilal, samedi également.

Naby Keïta (12e) et Roberto Firmino (90e+1) ont permis aux Reds de l'emporter face à une équipe joueuse de Monterrey, emmenée par l'Argentin Rogelio Funes Mori, buteur opportuniste en première période (14e). En finale, Liverpool tentera de remporter le première titre planétaire de son histoire après trois échecs.Avec un onze de départ largement remanié (Lovren, Fabinho, Matip, Wijnaldum blessés, Mané, Firmino et van Dijk sur le banc), Liverpool s'en est largement remis sur sa star Mohamed Salah.En première mi-temps, l'Egyptien a idéalement trouvé Naby Keïta entre les défenseurs mexicains qui a conclu du pied droit au ras du poteau de Barovero (12e). Puis dans le temps additionnel, sur le côté droit, il a trouvé Milner dont le centre a été repris par l'entrant Firmino (90+1) et assurer la qualification aux Reds.L'Argentin Rogelio Funi Mori, déjà buteur samedi contre Al-Sadd (3-1) en quart de finale, avait entre temps égalisé pour les "Rayados" en reprenant un ballon relâché par Alisson (14e).Confronté à un calendrier démentiel, Jürgen Klopp avait décidé mercredi d'assumer un choix fort dans les priorités du club: se donner les meilleures chances de gagner ce Mondial des clubs plutôt que la Coupe de la Ligue anglaise.C'est pourquoi Liverpool avait aligné le plus jeune onze de son histoire sur la pelouse d'Aston Villa (défaite 5-0), mardi, en quart de finale de la Coupe de la Ligue.Les Anglais voudront finir samedi leur superbe année 2019 de la plus belle des manières, en remportant un titre intercontinental qui leur échappe depuis toujours. A trois reprises (1981, 1984, 2005), les Reds se sont inclinés en finale.Ils affronteront les Brésiliens de Flamengo, qui avaient battu mardi le club saoudien d'Al-Hilal (3-1) et qui viseront eux le 2e titre planétaire de leur histoire après une victoire en 1981 en Coupe intercontinentale, l'ancêtre du Mondial des clubs... face à Liverpool.Le match pour la 3e place opposera Monterrey à Al-Hilal, samedi également.