"Quoi que la FIFA décide, nous ne jouerons pas contre la Russie en mars", a déclaré dans un communiqué le président de la fédération, Karl-Erik Nilsson. La Pologne, qui devait affronter les Russes à Moscou le 24 mars en demi-finale de ce barrage, a déjà annoncé qu'elle ne jouerait pas ce match, dont le vainqueur devait ensuite affronter la Suède ou la République tchèque.

"L'équipe nationale tchèque ne jouera en aucun cas un éventuel match contre la Russie en barrage pour la Coupe du monde", écrit la fédération dans un communiqué. La Pologne, qui devait affronter les Russes à Moscou le 24 mars en demi-finale de ce barrage, et la Suède, qui aurait pu affronter les Russes après l'autre demi-finale l'opposant à la République tchèque, avaient déjà annoncé samedi une décision similaire.

"Quoi que la FIFA décide, nous ne jouerons pas contre la Russie en mars", a déclaré dans un communiqué le président de la fédération, Karl-Erik Nilsson. La Pologne, qui devait affronter les Russes à Moscou le 24 mars en demi-finale de ce barrage, a déjà annoncé qu'elle ne jouerait pas ce match, dont le vainqueur devait ensuite affronter la Suède ou la République tchèque. "L'équipe nationale tchèque ne jouera en aucun cas un éventuel match contre la Russie en barrage pour la Coupe du monde", écrit la fédération dans un communiqué. La Pologne, qui devait affronter les Russes à Moscou le 24 mars en demi-finale de ce barrage, et la Suède, qui aurait pu affronter les Russes après l'autre demi-finale l'opposant à la République tchèque, avaient déjà annoncé samedi une décision similaire.