Entre la première nation au classement Fifa et la 105e, il n'y a pas eu photo même si le sélectionneur Roberto Martinez devait se passer de Romelu Lukaku, Mitchy Batshuayi ou Touri Tielemans, tous blessés.

Mais leurs remplaçants ont été à la hauteur, en particulier Christian Benteke, très en verve à la pointe de l'attaque belge.

C'est d'ailleurs le joueur de Crystal Palace qui a ouvert le score à la 11e minute sur un service de Yannick Carrasco.

"Je sais que je ne suis que le troisième choix dans la hiérarchie des attaquants de l'équipe. Mais je ne baisse pas les bras. La place dans l'effectif pour le Qatar se méritera sur le terrain", a expliqué Benteke.

Les deux autres buts belges ont été inscrits par Carrasco (53e) et Thorgan Hazard (74e), tandis qu'Erik Sorga avait sauvé l'honneur estonien à la 70e minute.

Pour les Diables Rouges, troisièmes du dernier Mondial et quarts de finaliste de l'Euro-2020, il s'agit de leur cinquième qualification consécutive pour un tournoi majeur et leur 14e phase finale de Coupe du monde.

Eden Hazard rassure

Eden Hazard et ses équipiers sont assurés de terminer en tête du groupe E avec leurs 19 points alors que la 2e place, synonyme de barrages, se disputera entre le pays de Galles et la République tchèque.

"Nous avons répondu présent, on a fait le boulot", s'est félicité Yannick Carrasco.

"Mais ce qui me réjouit surtout, c'est le soutien du public qui a été formidable aujourd'hui. Après nos deux défaites en Ligue des nations, il y avait eu des critiques. Mais je constate que les fans croient toujours en nous. Et nous, les joueurs, nous y croyons aussi. Il faudra compter avec la Belgique au Qatar", a poursuivi l'ailier de l'Atletico Madrid.

Eden Hazard, en manque de temps de jeu ces dernières semaines au Real Madrid, a pu jouer durant une heure, sans vraiment briller mais en rassurant sur sa motivation.

"J'ai vraiment apprécié la performance d'Eden, a commenté Roberto Martinez. Il a toujours cette faculté à se démarquer. Il a évolué à un très bon niveau même si on voit qu'il n'est pas encore physiquement au top".

Entre la première nation au classement Fifa et la 105e, il n'y a pas eu photo même si le sélectionneur Roberto Martinez devait se passer de Romelu Lukaku, Mitchy Batshuayi ou Touri Tielemans, tous blessés.Mais leurs remplaçants ont été à la hauteur, en particulier Christian Benteke, très en verve à la pointe de l'attaque belge.C'est d'ailleurs le joueur de Crystal Palace qui a ouvert le score à la 11e minute sur un service de Yannick Carrasco."Je sais que je ne suis que le troisième choix dans la hiérarchie des attaquants de l'équipe. Mais je ne baisse pas les bras. La place dans l'effectif pour le Qatar se méritera sur le terrain", a expliqué Benteke.Les deux autres buts belges ont été inscrits par Carrasco (53e) et Thorgan Hazard (74e), tandis qu'Erik Sorga avait sauvé l'honneur estonien à la 70e minute.Pour les Diables Rouges, troisièmes du dernier Mondial et quarts de finaliste de l'Euro-2020, il s'agit de leur cinquième qualification consécutive pour un tournoi majeur et leur 14e phase finale de Coupe du monde.Eden Hazard rassureEden Hazard et ses équipiers sont assurés de terminer en tête du groupe E avec leurs 19 points alors que la 2e place, synonyme de barrages, se disputera entre le pays de Galles et la République tchèque. "Nous avons répondu présent, on a fait le boulot", s'est félicité Yannick Carrasco. "Mais ce qui me réjouit surtout, c'est le soutien du public qui a été formidable aujourd'hui. Après nos deux défaites en Ligue des nations, il y avait eu des critiques. Mais je constate que les fans croient toujours en nous. Et nous, les joueurs, nous y croyons aussi. Il faudra compter avec la Belgique au Qatar", a poursuivi l'ailier de l'Atletico Madrid.Eden Hazard, en manque de temps de jeu ces dernières semaines au Real Madrid, a pu jouer durant une heure, sans vraiment briller mais en rassurant sur sa motivation."J'ai vraiment apprécié la performance d'Eden, a commenté Roberto Martinez. Il a toujours cette faculté à se démarquer. Il a évolué à un très bon niveau même si on voit qu'il n'est pas encore physiquement au top".