Dans la banlieue paisible de Lille, à Hellemes, un terrain porte déjà son nom. C'est là que Raphaël Varane a découvert le football à 7 ans, au côté de son grand frère, prélude d'une carrière qui l'amènera à 18 ans à peine dans l'un des meilleurs clubs du monde.

Mais où est donc passée la fresque géante en l'honneur de l'enfant prodige ? "Encore hier, elle était là !", s'étonne Shakil, 15 ans, qui passe pourtant tous les jours devant la résidence Le Potager, l'immense barre HLM qui servait de support au portrait de Kylian Mbappé à Bondy.

A Nagrig, petite bourgade égyptienne du fin fond du Delta du Nil, un terrain de foot synthétique a été offert à une école par un sponsor de Mohamed Salah, l'enfant du village devenu star de Liverpool et des "Pharaons". S'il peut jouer le Mondial, toute la bourgade vivra au rythme de ses dribbles.

Voici 20 ans, Enrique Dominguez était entraîneur de la catégorie de joueurs nés en 1987, à l'école de football du club de Newell's Old Boys à Rosario, quand il a vu arriver un gamin de 10 ans nommé Lionel Messi. "Un cadeau de la vie", savoure encore cet entraîneur aujourd'hui âgé de 67 ans.