Oui, les Diables vont gagner, car:

- Ils ont un meilleur noyau: Si l'on compare les effectifs belge et algérien, il n'y a pas photo. Le niveau général de celui des Diables est bien supérieur. Ils évoluent dans de plus grands clubs et sont bien mieux côtés sur le marché des transferts. Selon une liste établie par Time Magazine, l'ensemble du noyau belge vaut 513 millions de dollars (388 millions d'euros), alors que l'ensemble de la sélection algérienne a une valeur de 84,3 millions USD (62,2 millions d'euros).

- Les stars sont du côté belge: En plus d'un niveau général supérieur, les Diables recèlent au moins un joueur de classe mondiale dans chaque ligne. Au goal, Thibaut Courtois fait partie des meilleurs gardiens du monde. En défense, Vincent Kompany est un roc. Dans l'entrejeu, Axel Witsel paraît imperturbable. Et devant, il y a Eden Hazard... Côté algérien, il n'y a pas de véritables stars, à l'exception peut-être de Feghouli. Il ne faut cependant pas sous-estimer les jeunes très prometteurs que sont Ghoulam, Bentaleb et Taider.

- La défense algérienne n'est pas très solide: Le gardien du CSKA Sofia, Mbolhi, ne semble pas infranchissable. La paire centrale composée par Bougherra et Halliche ne devrait pas inquiéter Lukaku et compagnie: le premier (31 ans) est en fin de contrat au Lekhwiya au Qatar et le second (27 ans) évolue à l'Academica Coimbra, après avoir échoué à Benfica et Fulham. Aux backs, Mostefa, à droite, est plus souvent milieu def' et joue à Ajaccio, tandis que Ghoulam, à gauche, est une vraie promesse à Naples, mais dont le tempérament offensif pourrait lui jouer des tours.

- Les Algériens ont du mal au Mondial: Enfin, les Algériens et le Mondial, cela ne s'est pas toujours bien passé. Ils ne se sont jamais extirpés d'une phase de groupes et ne comptent que deux victoires en neuf rencontres. En 2010, ils ont subi deux défaites des oeuvres de la Slovénie et des USA et obtenu un partage 0-0 face à l'Angleterre.

Non, les Algériens vont battre les Belges:

- La défense belge n'est pas très rapide: "Chez les Belges, il n'y a pas que des Ferrari à l'arrière, il y a aussi quelques Skoda". La remarque est signée Vahid Halilhodzic, sélectionneur de l'Algérie. La tactique des Fennecs devrait donc être de jouer dans la profondeur et de miser sur la vitesse des joueurs offensifs, par ailleurs assez techniques. Une stratégie qui pourrait bien s'avérer payante si les Diables mettent du temps à trouver la faille dans la défense algérienne.

- Les Diables sont trop confiants: Ils ont beau dire qu'ils prennent ce match très au sérieux, il n'en demeure pas moins que les Diables ne sont pas à l'abri d'un excès de confiance. Et au Mondial, c'est souvent fatal. L'Uruguay a pris de haut le Costa Rica: punition 1-3. Le Nigeria se voyait bien balayer l'Iran: 0-0. Surtout qu'en face, on peut compter sur les Algériens pour jouer le coup à fond.

- L'expérience de Vahid Halilhodzic: Coach Vahid, comme le surnomme la presse algérienne, est un malin et il ne manque pas d'expérience (déjà 24 ans de carrière). En plus, le statut d'outsider dans cette rencontre lui convient parfaitement: "que les Russes et les Belges continuent à se croire les plus beaux, ça nous arrange. Mais encore une fois, les pays que l'on attend pas forcément dans cette poule pourraient surprendre..." Wilmots et ses joueurs sont prévenus.

- La température: Enfin, la température pourrait avoir son importance dans ce match et cela risque bien d'être en faveur des Algériens. Certes, les Belges ont eu une semaine au Brésil pour s'acclimater, mais cela suffira-t-il après des stages en Suède et à Knokke et une saison passée pour la plupart des Diables en Angleterre ? Les Fennecs évoluent pour leur part en majorité dans des clubs situés plus au sud de l'Europe...

Oui, les Diables vont gagner, car: - Ils ont un meilleur noyau: Si l'on compare les effectifs belge et algérien, il n'y a pas photo. Le niveau général de celui des Diables est bien supérieur. Ils évoluent dans de plus grands clubs et sont bien mieux côtés sur le marché des transferts. Selon une liste établie par Time Magazine, l'ensemble du noyau belge vaut 513 millions de dollars (388 millions d'euros), alors que l'ensemble de la sélection algérienne a une valeur de 84,3 millions USD (62,2 millions d'euros). - Les stars sont du côté belge: En plus d'un niveau général supérieur, les Diables recèlent au moins un joueur de classe mondiale dans chaque ligne. Au goal, Thibaut Courtois fait partie des meilleurs gardiens du monde. En défense, Vincent Kompany est un roc. Dans l'entrejeu, Axel Witsel paraît imperturbable. Et devant, il y a Eden Hazard... Côté algérien, il n'y a pas de véritables stars, à l'exception peut-être de Feghouli. Il ne faut cependant pas sous-estimer les jeunes très prometteurs que sont Ghoulam, Bentaleb et Taider. - La défense algérienne n'est pas très solide: Le gardien du CSKA Sofia, Mbolhi, ne semble pas infranchissable. La paire centrale composée par Bougherra et Halliche ne devrait pas inquiéter Lukaku et compagnie: le premier (31 ans) est en fin de contrat au Lekhwiya au Qatar et le second (27 ans) évolue à l'Academica Coimbra, après avoir échoué à Benfica et Fulham. Aux backs, Mostefa, à droite, est plus souvent milieu def' et joue à Ajaccio, tandis que Ghoulam, à gauche, est une vraie promesse à Naples, mais dont le tempérament offensif pourrait lui jouer des tours. - Les Algériens ont du mal au Mondial: Enfin, les Algériens et le Mondial, cela ne s'est pas toujours bien passé. Ils ne se sont jamais extirpés d'une phase de groupes et ne comptent que deux victoires en neuf rencontres. En 2010, ils ont subi deux défaites des oeuvres de la Slovénie et des USA et obtenu un partage 0-0 face à l'Angleterre. Non, les Algériens vont battre les Belges: - La défense belge n'est pas très rapide: "Chez les Belges, il n'y a pas que des Ferrari à l'arrière, il y a aussi quelques Skoda". La remarque est signée Vahid Halilhodzic, sélectionneur de l'Algérie. La tactique des Fennecs devrait donc être de jouer dans la profondeur et de miser sur la vitesse des joueurs offensifs, par ailleurs assez techniques. Une stratégie qui pourrait bien s'avérer payante si les Diables mettent du temps à trouver la faille dans la défense algérienne. - Les Diables sont trop confiants: Ils ont beau dire qu'ils prennent ce match très au sérieux, il n'en demeure pas moins que les Diables ne sont pas à l'abri d'un excès de confiance. Et au Mondial, c'est souvent fatal. L'Uruguay a pris de haut le Costa Rica: punition 1-3. Le Nigeria se voyait bien balayer l'Iran: 0-0. Surtout qu'en face, on peut compter sur les Algériens pour jouer le coup à fond. - L'expérience de Vahid Halilhodzic: Coach Vahid, comme le surnomme la presse algérienne, est un malin et il ne manque pas d'expérience (déjà 24 ans de carrière). En plus, le statut d'outsider dans cette rencontre lui convient parfaitement: "que les Russes et les Belges continuent à se croire les plus beaux, ça nous arrange. Mais encore une fois, les pays que l'on attend pas forcément dans cette poule pourraient surprendre..." Wilmots et ses joueurs sont prévenus. - La température: Enfin, la température pourrait avoir son importance dans ce match et cela risque bien d'être en faveur des Algériens. Certes, les Belges ont eu une semaine au Brésil pour s'acclimater, mais cela suffira-t-il après des stages en Suède et à Knokke et une saison passée pour la plupart des Diables en Angleterre ? Les Fennecs évoluent pour leur part en majorité dans des clubs situés plus au sud de l'Europe...