Ce qui leur vaudra un ticket pour les 1/8-èmes si l'Espagne ne bat pas le Chili. Dans le cas contraire ils devront assurer contre les Sud-Américains sans leur capitaine Robin van Persie, qui a reçu son 2-ème carton jaune. Les Néerlandais, qui avaient été encouragés par le couple royal dans le vestiaire une vingtaine de minutes avant le coup d'envoi, ont mis un certain temps à rentrer dans la partie. Ce sont pourtant les Oranges, en bleu pour la circonstance, qui ont marqué les premiers grâce à un de leurs deux buteurs maison Arjen Robben. Le gaucher du Bayern Munich s'infiltra en effet jusque dans le rectangle adverse où son tir croisé ne laissa aucune chance à Ryan (0-1, 20-ème). C'était déjà le 50-ème goal du mondial. Mais le ballon à peine remis en jeu voyagea via Ryan McGowan dans le rectangle "visiteur" où du gauche également, Tim Cahill décocha une imparable volée qui crucifia Jasper Cillissen via le dessous de la transversale (1-1, 21-ème).Le buteur australien manquera le prochain match contre l'Espagne après avoir écopé de son second carton jaune à la 43-ème. Le défenseur de Feyenoord Martins Indi, victime de son tackle et groggy, fut emmené en civière et remplacé par... l'attaquant du PSV Memphis Depay.

1-1 à la mi-temps, mais le marquoir n'avait pas fini de fonctionner...

L'Australie allait en effet prendre l'avance dès la 54-ème lorsque Bozanik, qui venait d'entrer au jeu, centra sur la main de Janmaat. Cillessen ne put rien sur le tir de Jedinak (2-1). Les Socceroos ont exulté pendant 4 minutes, le temps pour Depay de servir Van Persie qui lui non plus ne laissa aucune chance à Matthew Ryan (1-2, 58-ème). Le calvaire du gardien brugeois du Club n'était cependant pas terminé. Il s'inclina en effet encore sur un envoi de Depay, passeur et buteur dans ce match, dont le tir rebondit juste devant ses gants (2-3, 68-ème). Un double coup du sort pour l'Australie qui venait de gaspiller une occasion énorme par Leckie. Là voilà quasiment éliminée avec 0 point sur 6 avant son dernier match de lundi à Curitiba contre l'Espagne. Seul un succès de cette dernière contre le Chili ce vendredi soir lui laisserait un petit espoir.

Ce qui leur vaudra un ticket pour les 1/8-èmes si l'Espagne ne bat pas le Chili. Dans le cas contraire ils devront assurer contre les Sud-Américains sans leur capitaine Robin van Persie, qui a reçu son 2-ème carton jaune. Les Néerlandais, qui avaient été encouragés par le couple royal dans le vestiaire une vingtaine de minutes avant le coup d'envoi, ont mis un certain temps à rentrer dans la partie. Ce sont pourtant les Oranges, en bleu pour la circonstance, qui ont marqué les premiers grâce à un de leurs deux buteurs maison Arjen Robben. Le gaucher du Bayern Munich s'infiltra en effet jusque dans le rectangle adverse où son tir croisé ne laissa aucune chance à Ryan (0-1, 20-ème). C'était déjà le 50-ème goal du mondial. Mais le ballon à peine remis en jeu voyagea via Ryan McGowan dans le rectangle "visiteur" où du gauche également, Tim Cahill décocha une imparable volée qui crucifia Jasper Cillissen via le dessous de la transversale (1-1, 21-ème).Le buteur australien manquera le prochain match contre l'Espagne après avoir écopé de son second carton jaune à la 43-ème. Le défenseur de Feyenoord Martins Indi, victime de son tackle et groggy, fut emmené en civière et remplacé par... l'attaquant du PSV Memphis Depay. 1-1 à la mi-temps, mais le marquoir n'avait pas fini de fonctionner... L'Australie allait en effet prendre l'avance dès la 54-ème lorsque Bozanik, qui venait d'entrer au jeu, centra sur la main de Janmaat. Cillessen ne put rien sur le tir de Jedinak (2-1). Les Socceroos ont exulté pendant 4 minutes, le temps pour Depay de servir Van Persie qui lui non plus ne laissa aucune chance à Matthew Ryan (1-2, 58-ème). Le calvaire du gardien brugeois du Club n'était cependant pas terminé. Il s'inclina en effet encore sur un envoi de Depay, passeur et buteur dans ce match, dont le tir rebondit juste devant ses gants (2-3, 68-ème). Un double coup du sort pour l'Australie qui venait de gaspiller une occasion énorme par Leckie. Là voilà quasiment éliminée avec 0 point sur 6 avant son dernier match de lundi à Curitiba contre l'Espagne. Seul un succès de cette dernière contre le Chili ce vendredi soir lui laisserait un petit espoir.