Les deux camps ne se retrouvent toutefois pas dans la même situation, même si leur bilan comptable est identique. Les Croates ont en effet malmené (1-3) l'hôte brésilien avant de subir la loi de Neymar... et de l'arbitre, alors que les Lions Indomptables ont déjoué dans les grandes largeurs contre le Mexique, cadrant seulement un tir (0-1).

"En dépit de la défaite, rien n'est encore perdu. Le deuxième match est crucial, il faut se remobiliser avant", a immédiatement rappelé le sélectionneur allemand des Lions, Volker Finke. Pourtant, c'est déjà l'état d'urgence dans son équipe, l'icône Roger Milla ayant même, au pays, appelé ouvertement au retour de Claude Le Roy, sélectionneur entre 1985 et 1988. Comble de malchance, le capitaine et vedette Samuel Eto'o a annoncé sur Twitter qu'il serait très probablement forfait, en raison d'une blessure au genou qui l'a perturbé toute la saison.

En face, l'avant-match des Croates n'a pas non plus été particulièrement serein, des photos de certains joueurs nus dans la piscine ayant déclenché leur courroux et leur décision de boycotter les médias.

Avant ce traitement "honteux" selon Ivica Olic, ses coéquipiers avaient pourtant donné une bonne image contre le Brésil, alors qu'ils restent eux aussi sur cinq matches sans succès en Mondial depuis leur victoire contre l'Italie en 2002.

"Contre le Cameroun, ce sera complètement différent", a prévenu l'entraîneur Niko Kovac. "C'était délicat d'attaquer contre le Brésil, il fallait se méfier des contre-attaques, mais là on aura une meilleure possession de balle et on cherchera à dominer".

Les deux camps ne se retrouvent toutefois pas dans la même situation, même si leur bilan comptable est identique. Les Croates ont en effet malmené (1-3) l'hôte brésilien avant de subir la loi de Neymar... et de l'arbitre, alors que les Lions Indomptables ont déjoué dans les grandes largeurs contre le Mexique, cadrant seulement un tir (0-1). "En dépit de la défaite, rien n'est encore perdu. Le deuxième match est crucial, il faut se remobiliser avant", a immédiatement rappelé le sélectionneur allemand des Lions, Volker Finke. Pourtant, c'est déjà l'état d'urgence dans son équipe, l'icône Roger Milla ayant même, au pays, appelé ouvertement au retour de Claude Le Roy, sélectionneur entre 1985 et 1988. Comble de malchance, le capitaine et vedette Samuel Eto'o a annoncé sur Twitter qu'il serait très probablement forfait, en raison d'une blessure au genou qui l'a perturbé toute la saison. En face, l'avant-match des Croates n'a pas non plus été particulièrement serein, des photos de certains joueurs nus dans la piscine ayant déclenché leur courroux et leur décision de boycotter les médias. Avant ce traitement "honteux" selon Ivica Olic, ses coéquipiers avaient pourtant donné une bonne image contre le Brésil, alors qu'ils restent eux aussi sur cinq matches sans succès en Mondial depuis leur victoire contre l'Italie en 2002. "Contre le Cameroun, ce sera complètement différent", a prévenu l'entraîneur Niko Kovac. "C'était délicat d'attaquer contre le Brésil, il fallait se méfier des contre-attaques, mais là on aura une meilleure possession de balle et on cherchera à dominer".