...

"Il peut devenir extrêmement important pour l'équipe nationale néerlandaise", expliquait Ronald Koeman, le 3 novembre 2019, à l'occasion de l'annonce du choix de Mohamed Ihattaren en faveur des Oranjes. Né à Utrecht de parents marocains, le jeune milieu de terrain aurait pu porter les couleurs des Lions de l'Atlas, mais a préféré venir s'ajouter à la génération dorée néerlandaise. À seulement 18 ans, il est le petit jeune de la bande et constitue, aux côtés des Nathan Aké, Per Schuurs, Donny Van de Beek et autre Frenkie de Jong, l'avenir de la sélection.Après une première apparition en Eredivisie en janvier 2019, à seize ans et onze mois, il devient titulaire un mois plus tard et gagne définitivement sa place au sein de l'équipe première du PSV Eindhoven. En une saison et demi, il compte déjà 45 matches de première division, d'abord sous les ordres de Mark Van Bommel, véritable légende nationale, puis de Ernest Faber. Avec cinq buts et neuf passes décisives, il s'érige en joueur clé de l'effectif du club. En sélection néerlandaise, il est tout aussi précoce. Actif chez les Oranjes depuis les U15, il monte dans les catégories d'âge à pas de géant jusqu'à arriver dans l'effectif A en mars dernier.Milieu offensif très doué techniquement, Mohamed Ihattaren détruit les défenses d'Eredivisie grâce à sa patte gauche, aussi délicate que tranchante. Tireur de coups francs et de penaltys, il est le joueur-type pour débloquer une situation délicate. Altruiste, il est plutôt passeur, même si sa frappe sèche peut faire des dégâts.Après une première saison complète au plus haut niveau, le site spécialisé Football Talent Scout le place à la quatrième place de son top 50 des jeunes prometteurs (nés en 2001 ou après). Également nommé au Golden Boy 2020, il constitue sans nul doute, aux côtés de talents comme Camavinga, Greenwood, Ansu Fati ou encore Rodrygo, l'avenir du football mondial.Après les départs de Wesley Sneijder et plus anciennement de Rafael Van der Vaart, les Oranjes ont peut-être trouvé le numéro 10 qu'ils attendaient tant. Pouvant également jouer sur les flancs, Ihattaren tentera, avec ses jeunes coéquipiers, de redonner des couleurs aux Néerlandais, privés de grande compétition depuis le Mondial 2014 au Brésil.Son aventure en équipe nationale pourrait commencer ce vendredi contre la Pologne ou lundi contre l'Italie, dans le cadre de la Ligue des Nations. Sous les ordres Dwight Lodeweges, entraîneur ad interim suite au départ de Koeman vers le FC Barcelone, il espère jouer ses premières minutes, scellant définitivement son sort avec celui des Pays-Bas, ravis de pouvoir compter sur un nouveau petit prodige.Par Samuel Gothot (st.)