La qualification pour les 1/8-èmes de finale assurée depuis la victoire, 1-0, contre la Russie, dimanche passé au Maracana de Rio, le sélectionneur Marc Wilmots n'a en effet pas caché qu'il allait faire tourner son effectif...

"Il y aura trois ou quatre changements et j'espère que cela me sera profitable", a en effet déclaré mardi le joueur d'Everton qui a botté un coup-franc sur le piquet contre la Russie, après l'entraînement au Paradise Golf & Lake. "Sinon je serai déçu. Je me sens en pleine forme et j'espère avoir l'occasion de le démontrer. Le banc a fait la différence lors de nos deux premiers matches, ce qui démontre la qualité des remplaçants qui méritent donc aussi de jouer. On voit bien que tout le monde aura un rôle à tenir au cours de cette campagne brésilienne. Etre réserviste, c'est ce que les joueurs détestent le plus. C'est là où il faut être fort mentalement et être à chaque instant capable de prouver que l'on peut faire la différence..."

Pour Mirallas l'objectif contre la Corée du Sud à la Corinthians Arena est clair: "Gagner! On veut les 9 points (sur 9)", souligne-t-il. "Mais attention à cet adversaire qui a impérativement besoin des 3 points pour espérer se qualifier", prévient-il. "Ne leur faisons surtout pas de cadeaux. Pas question de nous endormir sur les lauriers déjà conquis lors des deux précédents matches. Je sais qu'on n'a pas livré des prestations sensationnelles mais le principal a été acquis. On va continuer à considérer la situation match par match, sans jamais regarder plus loin que le suivant..."

Mirallas n'a donc pas de préférence pour le prochain tour. "Vous avez vu vous même que tout est possible dans ce mondial", argumente l'ancien Lillois. "Même une victoire de l'Iran sur l'Argentine, qui l'a échappé belle..."

Enfin à la question d'un journaliste allemand "quels joueurs sud-coréens connaissez-vous ?", Mirallas répond: "Ki et Hyundai !"

Defour: "J'ai très envie de jouer"

"J'ai très envie de jouer et d'être sur le terrain". Steven Defour était très clair. Il n'a pas encore joué la moindre minute mais il espère bien être de la partie jeudi contre la Corée du Sud à Sao Paulo. Le médian du FC Porto devrait suppléer Axel Witsel qui sera laissé au repos pour éviter un 2e carton jaune.

"Je peux jouer dans la position d'Axel mais je peux aussi jouer plus haut. C'est au coach à décider. Chaque fois que l'on se trouve sur le terrain, c'est une chance de montrer ce que l'on vaut et je suis prêt pour cela. Je peux jouer vite, j'ai une bonne passe et j'apporte du caractère à l'équipe".

Comme adversaire potentiel de la Belgique en 1/8es, c'est Allemagne qui fait peur en général. "Ca m'est un peu égal contre qui nous allons tomber", a ajouté Defour. "Tout le monde sait que l'Allemagne a une très forte équipe, mais contre le Ghana, elle a connu des moments difficiles. Nous avons encore des points à travailler et nous le savons. Malgré un jeu moins percutant, nous avons six points et c'est une réalité. Dans ce Mondial, il y a quelques favoris et outsiders qui sont déjà éliminés."

Vermaelen, seul absent à l'entraînement 22 Diables Rouges sur 23 ont participé à l'entraînement collectif de mardi au Paradise Golf & Lake Resort de Mogi das Cruzes. Seul Thomas Vermaelen, touché aux ischio-jambiers dimanche au Maracana contre la Russie (1-0), et d'ores et déjà out pour le match de jeudi contre la Corée.

La séance d'une heure et demie a été assez intense. Elle a notamment comporté un exercice de possession de balle à 9 contre 9, avec... trois buts défendus par les trois gardiens et Vincent Kompany dans un rôle d'homme libre. Les centres devant le but ont également été au menu du jour.

Axel Witsel, Vincent Kompany et Daniel Van Buyten ont arrêté avant les autres. Witsel a même été soigné à la cuisse. Kompany, dont on se souvient l'alerte à l'aine lors des jours précédant le choc avec la Russie, s'est retiré pour effectuer quelques sprints, tandis que Van Buyten optait pour le stretching.

Les Diables poursuivront leur préparation mercredi à la Corinthians Arena de Sao Paulo en vue du match de jeudi (22 heures belges) contre la Corée du Sud.

Un match nul suffira pour terminer premier du groupe et jouer contre le 2-ème du groupe G (Allemagne, Portugal, Etats-Unis et Ghana) en 1/8-ème de finale le 1-er juillet (22h00) à Salvador de Bahia. En cas de défaite et de victoire algérienne contre la Russie, la Belgique terminera 2-ème et rencontrera le vainqueur du groupe G le 30 juin à Porto Alegre.

La qualification pour les 1/8-èmes de finale assurée depuis la victoire, 1-0, contre la Russie, dimanche passé au Maracana de Rio, le sélectionneur Marc Wilmots n'a en effet pas caché qu'il allait faire tourner son effectif... "Il y aura trois ou quatre changements et j'espère que cela me sera profitable", a en effet déclaré mardi le joueur d'Everton qui a botté un coup-franc sur le piquet contre la Russie, après l'entraînement au Paradise Golf & Lake. "Sinon je serai déçu. Je me sens en pleine forme et j'espère avoir l'occasion de le démontrer. Le banc a fait la différence lors de nos deux premiers matches, ce qui démontre la qualité des remplaçants qui méritent donc aussi de jouer. On voit bien que tout le monde aura un rôle à tenir au cours de cette campagne brésilienne. Etre réserviste, c'est ce que les joueurs détestent le plus. C'est là où il faut être fort mentalement et être à chaque instant capable de prouver que l'on peut faire la différence..." Pour Mirallas l'objectif contre la Corée du Sud à la Corinthians Arena est clair: "Gagner! On veut les 9 points (sur 9)", souligne-t-il. "Mais attention à cet adversaire qui a impérativement besoin des 3 points pour espérer se qualifier", prévient-il. "Ne leur faisons surtout pas de cadeaux. Pas question de nous endormir sur les lauriers déjà conquis lors des deux précédents matches. Je sais qu'on n'a pas livré des prestations sensationnelles mais le principal a été acquis. On va continuer à considérer la situation match par match, sans jamais regarder plus loin que le suivant..." Mirallas n'a donc pas de préférence pour le prochain tour. "Vous avez vu vous même que tout est possible dans ce mondial", argumente l'ancien Lillois. "Même une victoire de l'Iran sur l'Argentine, qui l'a échappé belle..." Enfin à la question d'un journaliste allemand "quels joueurs sud-coréens connaissez-vous ?", Mirallas répond: "Ki et Hyundai !"Defour: "J'ai très envie de jouer" "J'ai très envie de jouer et d'être sur le terrain". Steven Defour était très clair. Il n'a pas encore joué la moindre minute mais il espère bien être de la partie jeudi contre la Corée du Sud à Sao Paulo. Le médian du FC Porto devrait suppléer Axel Witsel qui sera laissé au repos pour éviter un 2e carton jaune. "Je peux jouer dans la position d'Axel mais je peux aussi jouer plus haut. C'est au coach à décider. Chaque fois que l'on se trouve sur le terrain, c'est une chance de montrer ce que l'on vaut et je suis prêt pour cela. Je peux jouer vite, j'ai une bonne passe et j'apporte du caractère à l'équipe". Comme adversaire potentiel de la Belgique en 1/8es, c'est Allemagne qui fait peur en général. "Ca m'est un peu égal contre qui nous allons tomber", a ajouté Defour. "Tout le monde sait que l'Allemagne a une très forte équipe, mais contre le Ghana, elle a connu des moments difficiles. Nous avons encore des points à travailler et nous le savons. Malgré un jeu moins percutant, nous avons six points et c'est une réalité. Dans ce Mondial, il y a quelques favoris et outsiders qui sont déjà éliminés."Vermaelen, seul absent à l'entraînement 22 Diables Rouges sur 23 ont participé à l'entraînement collectif de mardi au Paradise Golf & Lake Resort de Mogi das Cruzes. Seul Thomas Vermaelen, touché aux ischio-jambiers dimanche au Maracana contre la Russie (1-0), et d'ores et déjà out pour le match de jeudi contre la Corée. La séance d'une heure et demie a été assez intense. Elle a notamment comporté un exercice de possession de balle à 9 contre 9, avec... trois buts défendus par les trois gardiens et Vincent Kompany dans un rôle d'homme libre. Les centres devant le but ont également été au menu du jour. Axel Witsel, Vincent Kompany et Daniel Van Buyten ont arrêté avant les autres. Witsel a même été soigné à la cuisse. Kompany, dont on se souvient l'alerte à l'aine lors des jours précédant le choc avec la Russie, s'est retiré pour effectuer quelques sprints, tandis que Van Buyten optait pour le stretching. Les Diables poursuivront leur préparation mercredi à la Corinthians Arena de Sao Paulo en vue du match de jeudi (22 heures belges) contre la Corée du Sud. Un match nul suffira pour terminer premier du groupe et jouer contre le 2-ème du groupe G (Allemagne, Portugal, Etats-Unis et Ghana) en 1/8-ème de finale le 1-er juillet (22h00) à Salvador de Bahia. En cas de défaite et de victoire algérienne contre la Russie, la Belgique terminera 2-ème et rencontrera le vainqueur du groupe G le 30 juin à Porto Alegre.