Simon Kjaer, 31 ans, a été formé dans le club de première division danoise du FC Midtjylland et réalise ses débuts professionnels en 2007. Il s'envole en 2008 pour Palerme, où il confirme son statut d'espoir et est élu , en 2009, meilleur talent danois de l'année devant Christian Eriksen et Nicklas Bendtner, mais également meilleur joueur danois de la saison. Après deux saisons en Italie, il enchaîne les clubs et rejoint la Bundesliga via le Vfl Wolfsburg, puis Lille, en 2013, qu'il quitte après deux saisons pour la Turquie et le Fenerbahçe. Après un passage compliqué à Séville où il ne parvient pas à s'imposer, le Danois est prêté à l'Atalanta puis à l'AC Milan, qui lève son option d'achat en juillet 2020.
...

Simon Kjaer, 31 ans, a été formé dans le club de première division danoise du FC Midtjylland et réalise ses débuts professionnels en 2007. Il s'envole en 2008 pour Palerme, où il confirme son statut d'espoir et est élu , en 2009, meilleur talent danois de l'année devant Christian Eriksen et Nicklas Bendtner, mais également meilleur joueur danois de la saison. Après deux saisons en Italie, il enchaîne les clubs et rejoint la Bundesliga via le Vfl Wolfsburg, puis Lille, en 2013, qu'il quitte après deux saisons pour la Turquie et le Fenerbahçe. Après un passage compliqué à Séville où il ne parvient pas à s'imposer, le Danois est prêté à l'Atalanta puis à l'AC Milan, qui lève son option d'achat en juillet 2020. Alors que Kjaer avait du mal à s'imposer en Espagne, le Milan AC, qui s'était déjà intéressé au joueur lorsque ce dernier était plus jeune, décide de miser sur lui. Le Danois n'arrive pas avec un statut de star, mais plutôt avec celui d'une option défensive supplémentaire low-cost pour les Rossoneri. Cependant, depuis son arrivée en janvier 2020, le colosse de 31 ans est devenu un titulaire indiscutable et irremplaçable dans le onze de base de Stefano Pioli. Le défenseur d'1m91 confiait à la Gazzetta dello Sport la raison de sa renaissance : "Mon histoire est simple, j'ai besoin d'être en confiance, j'ai toujours répondu présent quand un entraîneur m'a offert de la continuité. Quand je pense que quelques aspects tactiques peuvent être améliorés, il m'écoute. À la fin c'est lui qui décide mais il y a un dialogue. Il est le coach parfait pour moi."Le capitaine du Danemark avouait aussi qu'il sentait le soutien des plus hautes sphères du club: "Maldini et Massara m'ont fait venir pour donner de la voix dans le vestiaire et aider les jeunes. Je suis arrivé dans une période difficile et maintenant, c'est l'opposé". En effet, depuis le retour post-Covid, le Milan AC n'a pas encore perdu un match de championnat et occupe même la tête de la Serie A. Kjaer est, après Zlatan Ibrahimovic (39 ans), le joueur le plus âgé de l'effectif, qui affiche la plus jeune équipe des cinq grands championnats. Les deux "anciens" sont arrivés à San Siro avec une mission : guider la jeunesse et enfin ramener le club italien au sommet. Le défenseur a mis peu de temps à convaincre les tifosi, qui ont rapidement été charmés par son gabarit et sa précision. Selon certaines sources, le leader de Série A souhaiterait prolonger d'une année le joueur dont le contrat expire en 2022. Kjaer déclarait récemment qu'il voulait terminer sa carrière au Milan. Le défenseur central a déjà participé à plusieurs tournois majeurs avec son pays, tels que les Coupes du monde 2010 et 2018 et l'EURO 2012. Il a déjà disputé plus de cent matches avec sa sélection, dont il est le capitaine depuis 2016. Il participera également à l'EURO l'été prochain... et affrontera les Diables rouges dans le groupe B. Les deux hommes sont actuellement les deux leaders du vestiaire milanais et se respectent mutuellement, à l'image de la récente déclaration de Kjaer à propos du Suédois : "Dans la manière dont il combine sa technique et son physique, Zlatan est unique au monde, c'est le buteur le plus dominant que j'ai rencontré. J'ai toujours aimé faire démarrer une action de derrière et quand on a quelqu'un comme Ibra devant, on a plus de chance que ça finisse au fond." Cependant, leur relation n'a pas toujours été un long fleuve tranquille. En 2012, les deux hommes s'étaient affrontés lorsque le défenseur jouait encore à la Roma et Ibrahimovic au Milan AC. C'était le Suédois qui avait brillé grâce à un doublé. Il avait inscrit son deuxième but après avoir remporté un duel aérien contre Kjaer. En 2017, les deux hommes avaient été au coeur d'une altercation assez violente lors d'un match opposant Manchester United et Fenerbahçe. Zlatan avait brusquement attrapé la gorge du Danois après un duel assez costaud. Mais Kjaer ne lui en a pas tenu rigueur : "On a eu nos batailles sur le terrain, mais il n'y a aucun problème entre nous". Reste à savoir si le défenseur en grande forme pourra arrêter l'armada offensive des Diables ce soir à Louvain à partir de 20h45. Leandro Thibaut (st.)