Le manque d'expérience du groupe peut-il nous être néfaste au Brésil?

Je ne sais pas. Beaucoup de joueurs jouent dans de grands championnats, ils sont habitués à la pression, à l'exigence des grands rendez-vous. Je crois surtout que le premier match sera très important. Le perdre pourrait nous compliquer fortement la tâche. Et je pense aussi que nos adversaires vont nous laisser le ballon, il faudra savoir être patient. Parfois j'ai l'impression qu'on garde un peu trop la balle, que ça ne va pas assez vite vers l'avant. Le Japon et la Colombie ont su en profiter avec un bloc défensif très fort et des contre-attaques très rapides.

L'ambiance est-elle aussi bonne qu'on la décrit?

Oui. Mais on n'est pas tout le temps ensemble. Chacun fait un peu ce qu'il veut à l'hôtel. Il m'arrive de jouer à la PlayStation avec Kevin (De Bruyne) ou Jelle (Vossen) mais j'aime aussi me retrouver seul dans ma chambre, me reposer, regarder des séries ou des films. Alors que Romelu (Lukaku), Nacer (Chadli), Christian (Benteke) préfèrent se retrouver à plusieurs dans une chambre et s'amuser. Il y a des différences entre Flamands et Wallons, entre jeunes et moins jeunes, c'est normal.

Quand Mignolet déclare qu'il veut être numéro un au Brésil, ça te dérange?

Je peux dire en tout cas qu'ici en Espagne, je n'ai jamais entendu un gardien dire qu'il veut prendre la place de Casillas en sélection espagnole: ni Valdes, ni De Gea, Reina ou un autre! Que du contraire, ils restent tous derrière Iker. Simon peut dire ce qu'il veut mais je pense que j'ai gagné des points pour la Belgique, que je joue bien avec l'Atletico: il faut savoir rester humble et respectueux. Et ce n'est pas la première fois que j'entends de pareilles déclarations de sa part. Quand j'ai été transféré à l'Atletico, Kaminski a aussi dit que j'avais eu la chance de jouer à Genk . Aujourd'hui, il est à Anderlecht et il ne joue seulement que quand Proto est blessé. C'est dommage de faire ce genre de déclaration car j'ai toujours eu du respect envers tous les autres gardiens.

Par Thomas Bricmont Retrouvez l'intégralité de l'interview dans Sport/Foot Magazine

Le manque d'expérience du groupe peut-il nous être néfaste au Brésil?Je ne sais pas. Beaucoup de joueurs jouent dans de grands championnats, ils sont habitués à la pression, à l'exigence des grands rendez-vous. Je crois surtout que le premier match sera très important. Le perdre pourrait nous compliquer fortement la tâche. Et je pense aussi que nos adversaires vont nous laisser le ballon, il faudra savoir être patient. Parfois j'ai l'impression qu'on garde un peu trop la balle, que ça ne va pas assez vite vers l'avant. Le Japon et la Colombie ont su en profiter avec un bloc défensif très fort et des contre-attaques très rapides. L'ambiance est-elle aussi bonne qu'on la décrit?Oui. Mais on n'est pas tout le temps ensemble. Chacun fait un peu ce qu'il veut à l'hôtel. Il m'arrive de jouer à la PlayStation avec Kevin (De Bruyne) ou Jelle (Vossen) mais j'aime aussi me retrouver seul dans ma chambre, me reposer, regarder des séries ou des films. Alors que Romelu (Lukaku), Nacer (Chadli), Christian (Benteke) préfèrent se retrouver à plusieurs dans une chambre et s'amuser. Il y a des différences entre Flamands et Wallons, entre jeunes et moins jeunes, c'est normal. Quand Mignolet déclare qu'il veut être numéro un au Brésil, ça te dérange?Je peux dire en tout cas qu'ici en Espagne, je n'ai jamais entendu un gardien dire qu'il veut prendre la place de Casillas en sélection espagnole: ni Valdes, ni De Gea, Reina ou un autre! Que du contraire, ils restent tous derrière Iker. Simon peut dire ce qu'il veut mais je pense que j'ai gagné des points pour la Belgique, que je joue bien avec l'Atletico: il faut savoir rester humble et respectueux. Et ce n'est pas la première fois que j'entends de pareilles déclarations de sa part. Quand j'ai été transféré à l'Atletico, Kaminski a aussi dit que j'avais eu la chance de jouer à Genk . Aujourd'hui, il est à Anderlecht et il ne joue seulement que quand Proto est blessé. C'est dommage de faire ce genre de déclaration car j'ai toujours eu du respect envers tous les autres gardiens. Par Thomas Bricmont Retrouvez l'intégralité de l'interview dans Sport/Foot Magazine