Michy Batshuayi a dû ronger son frein sur le banc de Chelsea pendant presque toute la saison. L'ex-joueur du Standard et de l'OM n'a joué que 239 petites minutes cette année, en 38 rencontres de championnat. Mais à y regarder de plus près, les statistiques du jeune attaquant des Blues sont impressionnantes: Michy Batshuayi a marqué 5 buts pour... 8 tirs cadrés à peine, ce qui en fait assurément l'attaquant le plus efficace du championnat anglais. Monté au jeu à 19 reprises cette saison, et même parfois pour quelques secondes à peine, le Diable rouge a semblé accepter son statut de réserviste, même s'il a avoué ressentir de la frustation. Il a récemment déclaré au Guardian: "C'est un rôle assez frustant mais je suis persuadé que ce sera bénéfique pour la suite de ma carrière. J'ai progressé en tant qu'homme. Nous sommes dans un grand club, avec de grands joueurs. Je suis plus jeune que certains de mes coéquipiers et je dois simplement continuer à travailler plus dur."

Monté à un quart d'heure de la fin à West Bromwich lors de la 36e journée, le Diable rouge a donné la victoire quelques minutes plus tard à son équipe, qui, par la même occasion, a pu soulever son 6e titre de champion d'Angleterre. En guise de récompense, son coach Antonio Conte a décidé de l'aligner comme titulaire lors du match contre Watford lundi dernier, et à raison, puisque Michy a marqué le 3e but des Blues (4-3 à la fin du match). Ce week-end encore, pour la dernière rencontre de Premier League, il a ajouté deux buts à son compteur, contre Sunderland (5-1).

BELGA
© BELGA

La révélation au Standard

Michy Batshuayi débute en jeunes dans plusieurs clubs de la région bruxelloise, à Evere et à Schaerbeek, et poursuit ensuite sa formation au Brussels, et passe du côté d'Anderlecht, avant d'être renvoyé pour mauvais comportement. Après un retour d'une année dans le club molenbeekois, il rejoint, à 15 ans, le Standard de Liège, avec qui il termine sa formation jusqu'en 2011, avant d'être intégré progressivement au noyau A. C'est le regretté Dominique D'Onofrio qui le lance dans le grand bain en février 2011, à l'occasion d'un match à La Gantoise.

Mais ce n'est que la saison suivante que le jeune attaquant va véritablement prendre son envol. Il inscrit son premier but sous les couleurs Rouches lors d'un déplacement à Copenhague, en Europa League, en décembre 2011. Il terminera l'exercice avec un total de 6 buts au compteur et impressionne déjà, à 18 ans à peine, par sa vitesse, sa technique, et surtout son sens du but.

Dès la saison suivante, le duo d'attaque qu'il forme avec Imoh Ezekiel va dynamiter les actions offensives du Standard. Au total, les deux attaquants liégeois marqueront 28 buts. Michy se montre très intéressant en Play-Offs, avec 4 buts marqués.

Le Standard entame la saison 2013-2014 sur les chapeaux de roues, avec à sa tête Guy Luzon, et enchaîne 9 victoires en autant de rencontres. À la fin de la phase classique, le club liégeois termine avec 67 points, avec seulement 3 défaites au compteur. Les attaques menées par Carcela, M'Poku, Bia, Ezekiel et surtout Michy Batshuayi vont donner au club de Sclessin une puissante force de frappe. À eux 5, ils auront marqué 67 buts sur la saison, dont 23 personnels pour Michy. Après une première partie de saison tonitruante, le Standard s'effondre en Play-Offs et l'attaquant rouche est pointé du doigt par ses supporters comme l'un des responsables de l'échec liégeois, dont le titre ne semblait, à première vue, pas pouvoir leur échapper.

En 4 saisons au Standard, Batshuayi aura inscrit 44 buts et donné 13 passes décisives, en 120 matchs.

Reuters
© Reuters

À l'OM, comme un grand

Transféré pour 7 millions d'euros à Marseille, Michy Batshuayi va principalement connaître le banc de touche lors de sa première saison, sous les ordres de Marcelo Bielsa, qui lui préfère l'expérience d'André-Pierre Gignac, à la pointe de l'attaque. Le jeune avant-centre belge tape déjà dans l'oeil des supporters marseillais, et inscrit 9 buts au total, dont 3 "doublés" en un seul mois. Encore inconnu de nos voisins français avant sa signature, Michy va rapidement se faire un nom et devenir le "joker de luxe" du coach argentin. Lors de la 2e partie de saison, il parvient à inscrire, à plusieurs reprises, un but très rapidement après son entrée au jeu, comme son doublé inscrit à Saint-Étienne, dont le premier but est tombé seulement... 55 secondes après sa montée sur la pelouse. Au 5 avril 2015, "Batsman" comptait 8 buts en 724 minutes de jeu, soit une rose plantée toutes les 90 minutes, faisant de lui le joueur le plus efficace de la Ligue 1. "C'est un attaquant qui, sur dix occasions, va en mettre six ou sept au fond. C'est un vrai buteur", avait déclaré, au Figaro, Marc Wilmots, encore sélectionneur national à l'époque. Cette saison-là, Michy n'a que peu reçu sa chance, mais a réussi à prendre son mal en patience: "Cela m'a permis d'être beaucoup plus fort", avait-il dit, au Figaro.

Les départs de plusieurs cadres l'année suivante, dont celui d'André-Pierre Gignac au Mexique, propulse le jeune attaquant belge titulaire d'une équipe orpheline de Marcelo Bielsa, démissionnaire après seulement une rencontre de championnat, perdue contre Caen. Les supporters ont de sérieux doutes quant à sa capacité à reprendre le flambeau de Gignac, véritable "serial buteur" marsellais l'année précédente, avec 21 buts marqués. Mais même si l'équipe olympienne ne tourne pas bien, Michy parvient tout de même à marquer 11 buts en Ligue 1 (dont un à Paris) et 3 en Europa League avant la trêve hivernale, et porte son total à 17, dont un à Angers à trois journées de la fin, pour permettre, à l'OM, de rester mathématiquement en Ligue 1. Michy termine avec 23 buts au total, avec les 4 inscrits en Coupe d'Europe et les 2 autres en Coupe de France.

Un transfert record à Chelsea

Après sa belle saison olympienne, Michy Batshuayi attise forcément les convoitises des grands clubs étrangers. À 22 ans, le jeune Diable devient le transfert le plus cher de l'histoire de l'Olympique de Marseille, et rejoint les Blues contre un chèque de 40 millions d'euros.

Lors de chacune de ses premières saisons, Michy a dû prendre son mal en patience et travailler, et a complètement explosé, à chaque fois, lors de sa 2e saison. En sera-t-il autant du côté de Stamford Bridge l'année prochaine ? L'attaquant belge ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait, et Chelsea était, en mars dernier, bien ouvert à un départ. Avant son explosion en fin de saison, Eden Hazard, son coéquipier à Chelsea et en équipe nationale, lui conseillait de partir cet été. L'ailier des Diables déclarait ceci, à Goal début avril: "Le conseil que je donne à tout joueur qui manque de temps de jeu : il faut jouer ! Il doit essayer de jouer plus à Chelsea. Ou qu'il trouve un autre club pour rebondir. Car depuis son arrivée, Diego Costa a marqué beaucoup de buts cette saison, ce qui a limité les opportunités pour Michy." La fin de saison tonitruante va-t-elle décider Antonio Conte à le garder, et qui sait, à le titulariser la saison prochaine ?

Michy Batshuayi a dû ronger son frein sur le banc de Chelsea pendant presque toute la saison. L'ex-joueur du Standard et de l'OM n'a joué que 239 petites minutes cette année, en 38 rencontres de championnat. Mais à y regarder de plus près, les statistiques du jeune attaquant des Blues sont impressionnantes: Michy Batshuayi a marqué 5 buts pour... 8 tirs cadrés à peine, ce qui en fait assurément l'attaquant le plus efficace du championnat anglais. Monté au jeu à 19 reprises cette saison, et même parfois pour quelques secondes à peine, le Diable rouge a semblé accepter son statut de réserviste, même s'il a avoué ressentir de la frustation. Il a récemment déclaré au Guardian: "C'est un rôle assez frustant mais je suis persuadé que ce sera bénéfique pour la suite de ma carrière. J'ai progressé en tant qu'homme. Nous sommes dans un grand club, avec de grands joueurs. Je suis plus jeune que certains de mes coéquipiers et je dois simplement continuer à travailler plus dur."Monté à un quart d'heure de la fin à West Bromwich lors de la 36e journée, le Diable rouge a donné la victoire quelques minutes plus tard à son équipe, qui, par la même occasion, a pu soulever son 6e titre de champion d'Angleterre. En guise de récompense, son coach Antonio Conte a décidé de l'aligner comme titulaire lors du match contre Watford lundi dernier, et à raison, puisque Michy a marqué le 3e but des Blues (4-3 à la fin du match). Ce week-end encore, pour la dernière rencontre de Premier League, il a ajouté deux buts à son compteur, contre Sunderland (5-1).Michy Batshuayi débute en jeunes dans plusieurs clubs de la région bruxelloise, à Evere et à Schaerbeek, et poursuit ensuite sa formation au Brussels, et passe du côté d'Anderlecht, avant d'être renvoyé pour mauvais comportement. Après un retour d'une année dans le club molenbeekois, il rejoint, à 15 ans, le Standard de Liège, avec qui il termine sa formation jusqu'en 2011, avant d'être intégré progressivement au noyau A. C'est le regretté Dominique D'Onofrio qui le lance dans le grand bain en février 2011, à l'occasion d'un match à La Gantoise. Mais ce n'est que la saison suivante que le jeune attaquant va véritablement prendre son envol. Il inscrit son premier but sous les couleurs Rouches lors d'un déplacement à Copenhague, en Europa League, en décembre 2011. Il terminera l'exercice avec un total de 6 buts au compteur et impressionne déjà, à 18 ans à peine, par sa vitesse, sa technique, et surtout son sens du but. Dès la saison suivante, le duo d'attaque qu'il forme avec Imoh Ezekiel va dynamiter les actions offensives du Standard. Au total, les deux attaquants liégeois marqueront 28 buts. Michy se montre très intéressant en Play-Offs, avec 4 buts marqués. Le Standard entame la saison 2013-2014 sur les chapeaux de roues, avec à sa tête Guy Luzon, et enchaîne 9 victoires en autant de rencontres. À la fin de la phase classique, le club liégeois termine avec 67 points, avec seulement 3 défaites au compteur. Les attaques menées par Carcela, M'Poku, Bia, Ezekiel et surtout Michy Batshuayi vont donner au club de Sclessin une puissante force de frappe. À eux 5, ils auront marqué 67 buts sur la saison, dont 23 personnels pour Michy. Après une première partie de saison tonitruante, le Standard s'effondre en Play-Offs et l'attaquant rouche est pointé du doigt par ses supporters comme l'un des responsables de l'échec liégeois, dont le titre ne semblait, à première vue, pas pouvoir leur échapper.En 4 saisons au Standard, Batshuayi aura inscrit 44 buts et donné 13 passes décisives, en 120 matchs.Transféré pour 7 millions d'euros à Marseille, Michy Batshuayi va principalement connaître le banc de touche lors de sa première saison, sous les ordres de Marcelo Bielsa, qui lui préfère l'expérience d'André-Pierre Gignac, à la pointe de l'attaque. Le jeune avant-centre belge tape déjà dans l'oeil des supporters marseillais, et inscrit 9 buts au total, dont 3 "doublés" en un seul mois. Encore inconnu de nos voisins français avant sa signature, Michy va rapidement se faire un nom et devenir le "joker de luxe" du coach argentin. Lors de la 2e partie de saison, il parvient à inscrire, à plusieurs reprises, un but très rapidement après son entrée au jeu, comme son doublé inscrit à Saint-Étienne, dont le premier but est tombé seulement... 55 secondes après sa montée sur la pelouse. Au 5 avril 2015, "Batsman" comptait 8 buts en 724 minutes de jeu, soit une rose plantée toutes les 90 minutes, faisant de lui le joueur le plus efficace de la Ligue 1. "C'est un attaquant qui, sur dix occasions, va en mettre six ou sept au fond. C'est un vrai buteur", avait déclaré, au Figaro, Marc Wilmots, encore sélectionneur national à l'époque. Cette saison-là, Michy n'a que peu reçu sa chance, mais a réussi à prendre son mal en patience: "Cela m'a permis d'être beaucoup plus fort", avait-il dit, au Figaro.Les départs de plusieurs cadres l'année suivante, dont celui d'André-Pierre Gignac au Mexique, propulse le jeune attaquant belge titulaire d'une équipe orpheline de Marcelo Bielsa, démissionnaire après seulement une rencontre de championnat, perdue contre Caen. Les supporters ont de sérieux doutes quant à sa capacité à reprendre le flambeau de Gignac, véritable "serial buteur" marsellais l'année précédente, avec 21 buts marqués. Mais même si l'équipe olympienne ne tourne pas bien, Michy parvient tout de même à marquer 11 buts en Ligue 1 (dont un à Paris) et 3 en Europa League avant la trêve hivernale, et porte son total à 17, dont un à Angers à trois journées de la fin, pour permettre, à l'OM, de rester mathématiquement en Ligue 1. Michy termine avec 23 buts au total, avec les 4 inscrits en Coupe d'Europe et les 2 autres en Coupe de France. Après sa belle saison olympienne, Michy Batshuayi attise forcément les convoitises des grands clubs étrangers. À 22 ans, le jeune Diable devient le transfert le plus cher de l'histoire de l'Olympique de Marseille, et rejoint les Blues contre un chèque de 40 millions d'euros.Lors de chacune de ses premières saisons, Michy a dû prendre son mal en patience et travailler, et a complètement explosé, à chaque fois, lors de sa 2e saison. En sera-t-il autant du côté de Stamford Bridge l'année prochaine ? L'attaquant belge ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait, et Chelsea était, en mars dernier, bien ouvert à un départ. Avant son explosion en fin de saison, Eden Hazard, son coéquipier à Chelsea et en équipe nationale, lui conseillait de partir cet été. L'ailier des Diables déclarait ceci, à Goal début avril: "Le conseil que je donne à tout joueur qui manque de temps de jeu : il faut jouer ! Il doit essayer de jouer plus à Chelsea. Ou qu'il trouve un autre club pour rebondir. Car depuis son arrivée, Diego Costa a marqué beaucoup de buts cette saison, ce qui a limité les opportunités pour Michy." La fin de saison tonitruante va-t-elle décider Antonio Conte à le garder, et qui sait, à le titulariser la saison prochaine ?