Selon des sources proches du dossier, Michel Platini, dont la suspension pour 4 ans a pris fin début octobre, réclame un montant global d'environ 7,2 millions d'euros, dont 5,5 millions d'euros d'arriérés de salaires, des chiffres non confirmés par l'ancien dirigeant.

Platini a été suspendu le 21 décembre 2015 par la Fédération internationale de football (FIFA) à 8 puis 6 ans, sanction réduite en appel devant le TAS à 4 ans, pour conflit d'intérêt et gestion déloyale, des manquements au code éthique. Le Français avait reçu la somme de 1,8 million d'euros en 2011 de la part de Sepp Blatter, le président de la FIFA de l'époque, également suspendu de toute activité dans le sport, sans pouvoir justifier ce versement par un contrat. A la suite de cette sanction, Platini avait démissionné de son poste de président de l'UEFA.

La justice suisse a blanchi Michel Platini dans cette affaire en mai 2018. Le 18 juin 2019, l'ancien Ballon d'Or est interrogé par la justice française dans le cadre de l'enquête de corruption liée à l'attribution du Mondial 2022 au Qatar.

La suspension de Michel Platini a pris fin le 7 octobre.