La semaine dernière, l'avocat et ancien procureur fédéral américain Michael Garcia, qui a été chargé d'enquêter sur les attributions des coupes du monde, a lancé une plainte contre D'Hooghe. Auparavant, notre compatriote avait déclaré que, le 19 novembre, lors d'une réunion avec la commission d'éthique, il avait levé toute ambiguïté.

"J'ai l'impression d'être un meurtrier"

"C'est un mystère pour moi. Ils ont publié les noms des cinq personnes qui, apparemment, font l'objet d'une enquête. Et ce, après que je leur ai donné des informations supplémentaires", a déclaré D'Hooghe mardi au site d'Inside World Football, surpris par la violation du secret de l'enquête. Selon ses dires, Garcia l'aurait averti via mail qu'il était sous le coup d'une enquête.

"J'ai insisté pour que cette affaire soit rapidement tirée au clair, parce que je suis sous pression. Cela fait 42 ans que je suis dans le monde du football, dont 26 au sein du comité exécutif, mais c'est la période la plus sombre de ma vie. J'ai l'impression d'être un meurtrier, alors que j'ai travaillé dur pendant tant d'années afin de résoudre les questions médicales au sein de la FIFA. Je ne suis pas si mécontent mais bien très triste", a conclu le Brugeois, qui fêtera son 69e anniversaire la semaine prochaine.

La semaine dernière, l'avocat et ancien procureur fédéral américain Michael Garcia, qui a été chargé d'enquêter sur les attributions des coupes du monde, a lancé une plainte contre D'Hooghe. Auparavant, notre compatriote avait déclaré que, le 19 novembre, lors d'une réunion avec la commission d'éthique, il avait levé toute ambiguïté."C'est un mystère pour moi. Ils ont publié les noms des cinq personnes qui, apparemment, font l'objet d'une enquête. Et ce, après que je leur ai donné des informations supplémentaires", a déclaré D'Hooghe mardi au site d'Inside World Football, surpris par la violation du secret de l'enquête. Selon ses dires, Garcia l'aurait averti via mail qu'il était sous le coup d'une enquête."J'ai insisté pour que cette affaire soit rapidement tirée au clair, parce que je suis sous pression. Cela fait 42 ans que je suis dans le monde du football, dont 26 au sein du comité exécutif, mais c'est la période la plus sombre de ma vie. J'ai l'impression d'être un meurtrier, alors que j'ai travaillé dur pendant tant d'années afin de résoudre les questions médicales au sein de la FIFA. Je ne suis pas si mécontent mais bien très triste", a conclu le Brugeois, qui fêtera son 69e anniversaire la semaine prochaine.