Le juge d'instruction, qui a signé mercredi l'ordonnance de renvoi, n'a pas suivi le procureur du tribunal de Barcelone qui recommandait de ne juger que le père de Messi, en estimant que le joueur n'avait pas eu connaissance de la fraude.

Messi et son père ont été accusés en 2013 d'avoir détourné 4,16 millions d'euros de taxes concernant les droits d'image du footballeur, par la création de sociétés fictives, au Belize et en Uruguay, considérés comme des paradis fiscaux.

Le juge d'instruction, qui a signé mercredi l'ordonnance de renvoi, n'a pas suivi le procureur du tribunal de Barcelone qui recommandait de ne juger que le père de Messi, en estimant que le joueur n'avait pas eu connaissance de la fraude.Messi et son père ont été accusés en 2013 d'avoir détourné 4,16 millions d'euros de taxes concernant les droits d'image du footballeur, par la création de sociétés fictives, au Belize et en Uruguay, considérés comme des paradis fiscaux.