Au fil du temps et des records, les comparaisons ont quitté la sphère du XXIe siècle pour entrer dans celle de l'histoire du jeu. Pour chercher des équivalents à Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, en plus de l'incessant parallèle entre les buts marqués par l'Argentin et ceux plantés par le Portugais, l'amateur de football embarque désormais dans sa machine à remonter le temps, et convoque les souvenirs des dribbles percutants de Diego Maradona, des coups de casque de Pelé ou des courbes folles du jeu de Johan Cruyff.
...

Au fil du temps et des records, les comparaisons ont quitté la sphère du XXIe siècle pour entrer dans celle de l'histoire du jeu. Pour chercher des équivalents à Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, en plus de l'incessant parallèle entre les buts marqués par l'Argentin et ceux plantés par le Portugais, l'amateur de football embarque désormais dans sa machine à remonter le temps, et convoque les souvenirs des dribbles percutants de Diego Maradona, des coups de casque de Pelé ou des courbes folles du jeu de Johan Cruyff. Dans les débats modernes d'un football où le joueur lambda est pourtant de plus en plus complet, personne ne semble pouvoir soutenir le rythme du duo. Antoine Griezmann, joueur majeur des champions du monde français et alors key-player de l'Atlético, l'une des cinq équipes les plus dominantes d'Europe ces dernières années, avait suscité bien plus de moqueries que d'approbations quand il avait osé répondre par l'affirmative à la question d'un journaliste espagnol, qui lui avait demandé au sortir du Mondial russe s'il pensait être " à la même table " que Messi et Ronaldo. Le grand écart entre les deux joueurs les plus marquants des années 2010 et leurs concurrents est actuellement expérimenté par le Real Madrid, déboussolé depuis le départ pour l'Italie de son numéro 7 portugais alors que les Merengues sortaient de trois titres de rang en Ligue des Champions. Chez l'autre géant d'Espagne, on active déjà les pistes les plus prometteuses du futur pour tenter de préparer au mieux l'après-Messi, tout en sachant que la perte de la Pulga sera inéluctablement l'heure d'un changement de régime. Au sein de la Maison Blanche la plus populaire du Vieux Continent, on a rapidement compris la difficulté de remplacer Cristiano Ronaldo par un seul homme. Au cours de ses neuf saisons passées dans la capitale espagnole, le Portugais a tourné à un rythme époumonant. Entre ses propres buts et ses passes décisives, il était impliqué en moyenne dans 65 buts par saison sous le maillot blanc. Vertigineux, sauf pour Lionel Messi, qui contemple tout cela de sa position privilégiée, quelques buts plus haut que son rival de toujours. Depuis 2008 et sa rencontre avec Pep Guardiola, le génie argentin tourne à une moyenne de 73 buts " créés " (buts ou assists) chaque saison. Du côté de Madrid, on s'est mis en quête d'une nouvelle perle rare, capable d'atteindre la barre des 50 buts créés année après année. Et les candidats sont rares. Malgré une vitrine européenne toujours vierge, Kylian Mbappé et Neymar Junior sont toujours en tête de la liste des prétendants à la récupération du trône après l'abdication future des deux rois actuels du jeu. Encore faudra-t-il résister dans leur sillage, jusqu'à ce que l'âge finisse par faire plier les statistiques gargantuesques du Portugais et de l'Argentin. Ni Franck Ribéry et Arjen Robben, pourtant associés au sein du Bayern le plus puissant du siècle, ni les prometteurs Mario Götze, Gareth Bale ou Robert Lewandowski ne seront parvenus à faire vaciller les géants. Rattrapés par l'âge ou les blessures plus tôt que Ronaldo et Messi, tous ont dû renoncer. Installés plus bas sur le terrain, Virgil van Dijk et Matthijs de Ligt devraient subir le même sort que celui de Manuel Neuer ou de Gianluigi Buffon, tout simplement trop défensifs pour être considérés comme les meilleurs de la planète. L'avenir des rois du jeu se joue forcément aux avant-postes. Et les candidats arborent des CV flatteurs. Milieu de terrain - Manchester City - Belgique - 28 ans Meilleure saison : 2014/2015: 16 buts et 28 passes décisivesÀ l'heure où se montrer décisif régulièrement est devenu l'un des critères majeurs pour s'installer au sommet de la hiérarchie mondiale, le Belge a très peu de concurrents dans le domaine. Capable d'enfiler les passes décisives au rythme où les attaquants enchaînent les buts, l'homme fort des Citizens est considéré comme l'un des meilleurs milieux de terrains au monde. Et quand les chiffres des attaquants baisseront, après le déclin de Messi et Ronaldo, ceux de KDB pourraient encore plus éblouir la planète football. Milieu de terrain- FC Barcelone- Pays-Bas - 22 ans Meilleure saison : 2017/2018: 7 buts & 8 passes décisivesLe Néerlandais a un style de jeu presque intemporel. Partout à la fois sur le terrain, il rappelle les heures folles d'un football des seventies où les mouvements étaient plus admirés que les chiffres. Milieu de terrain capable de briser les lignes adverses balle au pied, puis d'offrir un but à ses coéquipiers, il incarne la finesse technique indispensable pour survivre dans un football moderne où le pressing prive de plus en plus souvent les artistes du ballon à cause de l'omniprésence des athlètes. Mais un jour ou l'autre, il faudra " faire des stats " pour atteindre les sommets. Attaquant - Juventus- Argentine - 25 ansMeilleure saison : 2017/2018: 26 buts & 7 passes décisivesPrésenté comme le successeur le plus vraisemblable de Lionel Messi depuis son éclosion européenne sous les couleurs de Palerme, le gaucher peine à confirmer les promesses, surtout avec l'Albiceleste au sein de laquelle il n'a jamais vraiment trouvé sa place aux côtés de la Pulga. Malgré une dernière saison ternie par des rapports délicats avec Max Allegri et par une équipe dévouée à Cristiano Ronaldo, il reste l'un des talents les plus précieux de la Juventus, et s'est déjà montré capable de faire basculer des rencontres de très haut niveau en faveur des siens, notamment en Ligue des Champions. Impossible de l'écarter du lot des challengers. Attaquant - Atlético Madrid- Portugal - 19 ans Meilleure saison : 2018/2019: 20 buts & 11 passes décisives Une année de folie sous le maillot de Benfica a suffi pour en faire un homme à cent millions. Buteur tranchant et joueur soyeux à la fois, le Portugais a toutes les armes pour devenir l'une des références du futur du jeu, et le fer de lance de la prometteuse génération lusitanienne qui succédera au règne de CR7. En difficulté depuis le début de saison après une préparation gargantuesque chez les Colchoneros, il pourra compter sur l'écolage à la dure de Diego Simeone pour gravir les échelons dans la hiérarchie continentale. Attaquant - FC Barcelone- France - 28 ans Meilleure saison : 2017/2018: 29 buts & 15 passes décisivesDéjà posé à deux reprises sur le podium du Ballon d'or, il aurait pu revendiquer la place de Luka Modric au sommet de la hiérarchie mondiale l'an dernier. Toujours décisif dans les moments importants, que ce soit dans le jeu ou sur phase arrêtée, il sait en plus se mettre au service de son équipe grâce à une lecture des événements au-dessus de la moyenne. Arrivé au Barça pour retrouver un peu de discrétion dans l'ombre de Lionel Messi, après un tapage médiatique moyennement apprécié à l'échelle mondiale autour de son transfert et du Ballon d'or, il s'est assuré quelques trophées supplémentaires mais a également repris la place de lieutenant dont voulait sortir Neymar pour atteindre le sommet. Milieu de terrain - Leverkusen - Allemagne - 20 ansMeilleure saison : 2018/2019: 20 buts & 7 passes décisivesAu sein d'un pays qui produit de très bons joueurs à la pelle, mais sans jamais sembler dénicher un talent exceptionnel, le maître à jouer du Bayer Leverkusen pourrait bien être le prochain joueur de champ allemand à se distinguer dans les hautes sphères du jeu. Capable de marquer un nombre de buts impressionnant en arrivant de la deuxième ligne, il pourrait enfiler ce costume que ni Leroy Sané, ni Serge Gnabry ne semblent assez réguliers pour endosser, après que les blessures ont contrarié les trajectoires de Mario Götze et Marco Reus. De quoi réveiller le talent allemand en-dehors des perches, où ont successivement brillé Oliver Kahn, Manuel Neuer et Marc-André ter Stegen. Ailier - Real Madrid - Belgique - 28 ansMeilleure saison : 2011/2012: 22 buts & 22 passes décisivesTransfert-phare de l'été madrilène, responsabilisé par la récupération du fameux numéro 7 de Cristiano Ronaldo, le capitaine des Diables rouges a prouvé lors de la Coupe du monde et en finale de la dernière Europa League qu'il pouvait briller dans les matches qui comptent, l'un des principaux reproches adressés jusque-là par ses détracteurs. Reste maintenant à soigner les chiffres pour tenter de gravir les derniers échelons qui le séparent encore des cimes de la hiérarchie mondiale. Le tout dans l'atmosphère houleuse d'un Bernabeu qui n'a pas l'habitude de pardonner les failles de ses champions. Ailier - Liverpool FC - Sénégal - 27 ans Meilleure saison : 2013/14: 23 buts & 18 passes décisives Si les deux dernières campagnes européennes de Liverpool ont d'abord mis en avant les buts de Mohamed Salah, puis le génie de Roberto Firmino, l'homme le plus décisif du trident offensif des Reds est devenu l'ailier sénégalais, sprinter devenu buteur. Déjà lors de la finale perdue face au Real en 2018, Sadio Mané avait été le véritable leader offensif des Scousers, grâce à sa faculté à prendre les choses en mains et le ballon aux pieds. Si la fenêtre de tir vers les sommets semble très faible pour Sadio, vu son âge et les limites de son jeu, l'exploitation maximale du prime-time de sa carrière pourrait l'installer de façon éphémère tout en haut de la hiérarchie mondiale. Attaquant - Paris Saint-Germain - France - 20 ansMeilleure saison : 2018/2019: 39 buts & 17 passes décisivesDepuis son explosion à la face du continent lors de l'épopée monégasque de 2017, conclue en demi-finale de la Ligue des Champions et au sommet du football français, l'attaquant a fait gonfler son compte en banque, ses statistiques et son palmarès. Capable de briller à très grande vitesse, il a été l'arme majeure de Didier Deschamps vers le titre mondial des Bleus en 2018, et son association avec Neymar à Paris est l'une des plus étincelantes du monde, même si elle n'a pas encore trouvé la cible sur la scène internationale. Rapide, gourmand et efficace, il est le principal favori à la succession des deux maîtres du jeu. Ailier - Paris Saint-Germain - Brésil - 27 ansMeilleure saison : 2015/2016: 31 buts & 25 passes décisivesSur le papier, le Brésilien a toutes les armes pour devenir le nouveau roi du ballon rond, annoncé depuis son arrivée en Europe voici plus de cinq ans. Dribbleur, buteur et passeur avec autant d'aisance et de génie, l'ailier passé du Barça au PSG pour sortir de l'ombre de Lionel Messi semble n'avoir que les blessures comme obstacle pour se joindre à son ancien équipier et à Cristiano Ronaldo au sommet de la hiérarchie mondiale. Critiqué pour son hygiène de vie et ses excès, il est probablement le meilleur joueur du monde à l'heure actuelle quand il est en pleine possession de ses moyens. Ce qui arrive trop rarement pour détrôner les cadors. Milieu de terrain - Manchester United - France - 26 ansMeilleure saison : 2018/2019: 16 buts & 11 passes décisivesPlus souvent critiqué qu'adulé depuis son retour à Manchester, le milieu de terrain français a pourtant tous les atouts du footballeur du futur. La Pioche mêle une puissance physique monumentale avec une aisance technique remarquable, et des qualités de frappe et de passe largement au-dessus de la moyenne. Un cocktail détonant qui semble toujours devoir exploser, cherchant son meilleur poste dans un football qui ne sait pas où le placer pour exploiter au mieux toutes ses qualités. Champion du monde dans un rôle de soldat, il doit encore trouver l'endroit idéal pour monter définitivement en grade. Ailier - Borussia Dortmund - Angleterre - 19 ans Meilleure saison : 2018/2019: 13 buts & 19 passes décisivesLa dernière déflagration du football mondial a eu lieu dans la Ruhr, lieu où s'est posée la bombe Jadon Sancho après avoir mené sa formation sur ses Iles natales. Ailier complet, capable de déborder son adversaire avec aisance et de transformer ses dribbles en buts ou en passes décisives, il est le premier joueur des années 2000 à s'affirmer dans les hautes sphères de la hiérarchie mondiale. La prochaine étape de sa carrière sera probablement primordiale pour poursuivre son ascension vers les trophées les plus convoités du jeu, et pourrait faire de lui le concurrent principal de Kylian Mbappé lors de la prochaine décennie