Mertens a joué dans les trois premières rencontres de la Belgique et a notamment inscrit le but de la victoire contre l'Algérie le 17 juin à Belo Horizonte. "Sur base de ce que j'ai montré en phase de groupes, je m'attends à débuter aussi contre les Etats-Unis. Premiers de notre groupe nous rencontrons les USA et nous nous sentons obligés de gagner. Autrement, je considérerais que notre Mondial ne serait pas réussi", a-t-il même ajouté.

L'ailier de Naples a été cité comme un des tireurs de penalty possibles des Diables Rouges (s'il faut en arriver jusque-là). "Je tirerai volontiers un penalty, mais j'espère que cela n'ira pas jusque-là. J'espère que nous marquerons aussi vite que possible. Je suis désireux et prêt à marquer, mais si nous nous qualifions avec un but à la dernière minute, je serai aussi super content".

Mertens a évoqué Romelu Lukaku, dont les prestations contre l'Algérie et la Russie ont déçu. "Le meilleur Romelu doit encore arriver. Il a besoin d'espaces qu'il n'a pas eu lors des deux premiers matches. Je suis certain qu'il va encore marquer des buts importants dans ce Mondial.

Mirallas: "Les quarts de finale sont maintenant notre objectif" "Les Etats-Unis ont une très forte équipe. Personne ne s'attendait à ce qu'ils sortent des poules. Ils ont même rendu la tâche difficile aux Allemands", a pour sa part estimé Kevin Mirallas à l'avant-veille du huitième de finale du Mondial 2014, mardi à Salvador (22h00 belges).

"Leur gardien (Tim Howard) est un de mes équipiers à Everton et un très bon gardien, et leur attaquant (Clint Dempsey) est un joueur excellent", a encore expliqué Mirallas qui figure par ailleurs lui aussi sur la liste des joueurs susceptibles de botter un tir au but pour les Diables. "Une série de tirs au but n'est jamais évidente et la chance de gagner ou perdre est de une sur deux. Celui qui gère le mieux la pression, gagne."

Après le 9 sur 9 et l'adversaire à priori pas le plus redoutable des huitièmes de finale, les Belges sont attendus en quarts de finale. "Notre 9 sur 9 en Coupe du monde est impressionnant, certainement avec une sélection sans expérience en Mondial. J'ai beaucoup de respect pour notre prochain adversaire, mais les quarts de finale sont maintenant notre objectif", a ajouté Mirallas.

Van Buyten: "Espérons encore beaucoup de bons moments au Mondial" Daniel Van Buyten, qui à 36 ans livre une excellente Coupe du monde, est le seul Diable, joueur de champ, à avoir été aligné durant la totalité des trois premières rencontres. Il a même été crédité du sprint le plus rapide de tous les Diables contre la Russie par la FIFA. Il figure actuellement à la 6e place du classement de la FIFA des meilleurs joueurs du Mondial. "Je ne peux qu'en être satisfait", a avoué le défenseur central.

"Cela signifie aussi que je me prépare bien et que je suis au top physiquement. J'ai déjà vécu de très beaux moments dans ce Mondial et j'espère que d'autres suivront encore. Nous avons commencé quelque chose et nous voulons continuer. Notre objectif est déjà atteint. Nous avons survécu à la phase de groupes, nous pouvons nous donner de nouveaux objectifs et viser les quarts de finale", a ajouté 'Big Dan', qui comme beaucoup d'autres Diables est apparu à l'entraînement avec une coupe de cheveux raccourcie.

Van Buyten devrait de nouveau figurer mardi au centre de la défense belge. Qui sera à ses côtés ? Vincent Kompany continue de souffrir des adducteurs et pourrait devoir céder sa place à Nicolas Lombaerts. "Nous avons déjà souvent joué avec différents joueurs, également en qualifications et nous pouvons facilement remplacer le forfait d'un joueur. Tout le monde veut jouer et même quand le coach fait tourner les joueurs comme contre la Corée du Sud, nous pouvons encore gagner. Cela nous a tous réjouis."

Mignolet: "Tu dois t'effacer comme individu" Simon Mignolet veut lui aussi aller le plus loin possible en Coupe du monde et s'efface au profit de l'intérêt collectif, a-t-il déclaré dimanche à la presse.

Le deuxième gardien des Belges n'a encore joué aucune minute dans ce Mondial et était déçu de ne pas défendre les buts des Diables Rouges contre la Corée du Sud. "Garder ta concentration n'est pas vraiment difficile. Tu sais que tu es sur le banc et qu'il peut toujours se passer quelque chose avec Thibaut, comme une blessure ou une carte rouge. Il est donc logique que je fasse des choses à l'entraînement pour être prêt dans le cas où je puisse jouer", a expliqué le dernier rempart de Liverpool.

Le sélectionneur Marc Wilmots a déclaré que sa hiérarchie est claire en ce qui concerne les gardiens et que Courtois joue tout le temps s'il est en condition. "C'est l'esprit d'équipe qui compte. Je suis ici pour aller aussi loin que possible avec la Belgique. Individuellement, tu dois t'effacer", a-t-il ajouté.

Mignolet a également évoqué la possibilité d'une séance de tirs au but en huitième de finale contre les États-Unis. "Tu dois pouvoir gérer la pression et faire abstraction de ce qu'il se passe autour. Comme gardien, tu te trouves dans une autre situation: dans de tels moments, la pression est plus sur le joueur que sur le gardien."

Mertens a joué dans les trois premières rencontres de la Belgique et a notamment inscrit le but de la victoire contre l'Algérie le 17 juin à Belo Horizonte. "Sur base de ce que j'ai montré en phase de groupes, je m'attends à débuter aussi contre les Etats-Unis. Premiers de notre groupe nous rencontrons les USA et nous nous sentons obligés de gagner. Autrement, je considérerais que notre Mondial ne serait pas réussi", a-t-il même ajouté. L'ailier de Naples a été cité comme un des tireurs de penalty possibles des Diables Rouges (s'il faut en arriver jusque-là). "Je tirerai volontiers un penalty, mais j'espère que cela n'ira pas jusque-là. J'espère que nous marquerons aussi vite que possible. Je suis désireux et prêt à marquer, mais si nous nous qualifions avec un but à la dernière minute, je serai aussi super content". Mertens a évoqué Romelu Lukaku, dont les prestations contre l'Algérie et la Russie ont déçu. "Le meilleur Romelu doit encore arriver. Il a besoin d'espaces qu'il n'a pas eu lors des deux premiers matches. Je suis certain qu'il va encore marquer des buts importants dans ce Mondial. Mirallas: "Les quarts de finale sont maintenant notre objectif" "Les Etats-Unis ont une très forte équipe. Personne ne s'attendait à ce qu'ils sortent des poules. Ils ont même rendu la tâche difficile aux Allemands", a pour sa part estimé Kevin Mirallas à l'avant-veille du huitième de finale du Mondial 2014, mardi à Salvador (22h00 belges). "Leur gardien (Tim Howard) est un de mes équipiers à Everton et un très bon gardien, et leur attaquant (Clint Dempsey) est un joueur excellent", a encore expliqué Mirallas qui figure par ailleurs lui aussi sur la liste des joueurs susceptibles de botter un tir au but pour les Diables. "Une série de tirs au but n'est jamais évidente et la chance de gagner ou perdre est de une sur deux. Celui qui gère le mieux la pression, gagne." Après le 9 sur 9 et l'adversaire à priori pas le plus redoutable des huitièmes de finale, les Belges sont attendus en quarts de finale. "Notre 9 sur 9 en Coupe du monde est impressionnant, certainement avec une sélection sans expérience en Mondial. J'ai beaucoup de respect pour notre prochain adversaire, mais les quarts de finale sont maintenant notre objectif", a ajouté Mirallas. Van Buyten: "Espérons encore beaucoup de bons moments au Mondial" Daniel Van Buyten, qui à 36 ans livre une excellente Coupe du monde, est le seul Diable, joueur de champ, à avoir été aligné durant la totalité des trois premières rencontres. Il a même été crédité du sprint le plus rapide de tous les Diables contre la Russie par la FIFA. Il figure actuellement à la 6e place du classement de la FIFA des meilleurs joueurs du Mondial. "Je ne peux qu'en être satisfait", a avoué le défenseur central. "Cela signifie aussi que je me prépare bien et que je suis au top physiquement. J'ai déjà vécu de très beaux moments dans ce Mondial et j'espère que d'autres suivront encore. Nous avons commencé quelque chose et nous voulons continuer. Notre objectif est déjà atteint. Nous avons survécu à la phase de groupes, nous pouvons nous donner de nouveaux objectifs et viser les quarts de finale", a ajouté 'Big Dan', qui comme beaucoup d'autres Diables est apparu à l'entraînement avec une coupe de cheveux raccourcie. Van Buyten devrait de nouveau figurer mardi au centre de la défense belge. Qui sera à ses côtés ? Vincent Kompany continue de souffrir des adducteurs et pourrait devoir céder sa place à Nicolas Lombaerts. "Nous avons déjà souvent joué avec différents joueurs, également en qualifications et nous pouvons facilement remplacer le forfait d'un joueur. Tout le monde veut jouer et même quand le coach fait tourner les joueurs comme contre la Corée du Sud, nous pouvons encore gagner. Cela nous a tous réjouis." Mignolet: "Tu dois t'effacer comme individu" Simon Mignolet veut lui aussi aller le plus loin possible en Coupe du monde et s'efface au profit de l'intérêt collectif, a-t-il déclaré dimanche à la presse. Le deuxième gardien des Belges n'a encore joué aucune minute dans ce Mondial et était déçu de ne pas défendre les buts des Diables Rouges contre la Corée du Sud. "Garder ta concentration n'est pas vraiment difficile. Tu sais que tu es sur le banc et qu'il peut toujours se passer quelque chose avec Thibaut, comme une blessure ou une carte rouge. Il est donc logique que je fasse des choses à l'entraînement pour être prêt dans le cas où je puisse jouer", a expliqué le dernier rempart de Liverpool. Le sélectionneur Marc Wilmots a déclaré que sa hiérarchie est claire en ce qui concerne les gardiens et que Courtois joue tout le temps s'il est en condition. "C'est l'esprit d'équipe qui compte. Je suis ici pour aller aussi loin que possible avec la Belgique. Individuellement, tu dois t'effacer", a-t-il ajouté. Mignolet a également évoqué la possibilité d'une séance de tirs au but en huitième de finale contre les États-Unis. "Tu dois pouvoir gérer la pression et faire abstraction de ce qu'il se passe autour. Comme gardien, tu te trouves dans une autre situation: dans de tels moments, la pression est plus sur le joueur que sur le gardien."