Dans un marché estival atypique, où, mis à part en Angleterre, les grands clubs sont restés prudents sur fond de crise sanitaire et d'incertitude financière, certains dossiers restent à dénouer dans les derniers instants du mercato.

Ainsi, après l'humiliation (6-1) subie dimanche contre Tottenham, Manchester United pourrait réussir un coup retentissant avec Cavani (ex-PSG, libre).

L'attaquant uruguayen (33 ans), arrivé dimanche en Angleterre pour passer sa visite médicale selon la presse britannique, viendrait apporter son expérience à une attaque jeune... et pourrait ainsi défier son ancien club dès le 20 octobre en Ligue des champions.

Un sacré retournement de situation pour Cavani, meilleur buteur de l'histoire du Paris SG parti en catimini fin juin, sans participer à l'épopée européenne jusqu'à la finale de C1 en août.

Pour le remplacer, le directeur sportif parisien Leonardo a signé le recrutement le plus onéreux de l'été en Ligue 1, levant l'option d'achat de Mauro Icardi auprès de l'Inter Milan pour un montant renégocié à la baisse à moins de 60 M EUR selon la presse.

Puis "Leo" a obtenu dimanche soir le prêt sans option d'achat de l'international italien Moise Kean (Everton), une jolie prise comme attaquant de complément alors que l'habituel joker Eric Maxim Choupo-Moting a préféré quitter le PSG, peut-être pour rejoindre le Bayern Munich selon la presse allemande.

Coups de sang à Paris

Le recrutement de Kean, l'arrivée en prêt du latéral Alessandro Florenzi (AS Rome) et le renfort, attendu, d'un milieu défensif qui pourrait être le Portugais Danilo Pereira (Porto) doivent permettre de répondre aux récentes inquiétudes émises par l'entraîneur Thomas Tuchel.

Ce dernier avait dit jeudi attendre un renfort par ligne sous peine de revoir "à la baisse" les ambitions en Ligue des champions. Un coup de sang qui a donné lieu à un recadrage le lendemain de Leonardo, lequel "n'a pas apprécié, comme le club" ces propos.

A Lyon, en revanche, les dernières heures de mercato pourraient déboucher sur du mouvement.

Après l'arrivée du milieu brésilien Lucas Paqueta (AC Milan), le président lyonnais Jean-Michel Aulas a répété qu'aucun départ n'aurait lieu après vendredi soir.

Si Houssem Aouar, convoité par Arsenal et la Juventus, a confirmé qu'il allait rester dans son club formateur où il veut "encore apporter à cette équipe", Memphis Depay est tombé accord avec le FC Barcelone.

"Peut-être que demain, il partira au Barça", a dit dimanche le directeur sportif Juninho qui travaille sur l'arrivée du défenseur italien Mattia de Sciglio (Juventus).

Doku et Cuisance, jolis coups

Quant à l'international Espoirs Jeff Reine-Adélaïde, mécontent de son temps de jeu, le dossier patine, malgré l'intérêt du Hertha Berlin. Celui de Rennes semble moins pressant, d'autant que les Bretons, qui découvriront la Ligue des champions cet automne, semblent avoir jeté leur dévolu sur un autre élément offensif d'avenir: l'ailier international belge Jérémy Doku, 18 ans (Anderlecht).

Ce dernier doit en principe passer sa visite médicale lundi, selon le président Nicolas Holveck, et constituer un transfert record pour le club, estimé à environ 25 millions d'euros.

Outre ce recrutement alléchant, les Rennais ont bien animé l'été, en envoyant leur gardien Edouard Mendy à Chelsea pour un montant estimé de 24 M EUR, tout en réussissant à conserver le prodige Eduardo Camavinga et à se faire prêter le latéral Dalbert (Inter) ou le défenseur Daniele Rugani (Juventus).

Marseille aussi s'est renforcé à peu de frais en vue de la C1, avec le milieu Pape Gueye, les défenseurs Yuto Nagatomo et Leonardo Balerdi et le jeune attaquant brésilien Luis Henrique.

Et l'OM s'avance vers un dernier joli coup: la vente de Bouna Sarr au Bayern Munich, assorti du prêt en sens inverse du prometteur milieu offensif français Michaël Cuisance. La chaîne Téléfoot a rapporté que l'arrière Kenny Lala (Strasbourg) pourrait remplacer Sarr à l'OM.

Riche de promesses, le mercato le fut aussi à Nice, avec notamment Amine Gouiri et Morgan Schneiderlin, et à Lille (Jonathan David, Burak Yilmaz). A Saint-Etienne, la vente record de Wesley Fofana à Leicester (environ 40 M EUR) a renfloué les caisses. Pour les autres, le temps presse !

Dans un marché estival atypique, où, mis à part en Angleterre, les grands clubs sont restés prudents sur fond de crise sanitaire et d'incertitude financière, certains dossiers restent à dénouer dans les derniers instants du mercato.Ainsi, après l'humiliation (6-1) subie dimanche contre Tottenham, Manchester United pourrait réussir un coup retentissant avec Cavani (ex-PSG, libre).L'attaquant uruguayen (33 ans), arrivé dimanche en Angleterre pour passer sa visite médicale selon la presse britannique, viendrait apporter son expérience à une attaque jeune... et pourrait ainsi défier son ancien club dès le 20 octobre en Ligue des champions.Un sacré retournement de situation pour Cavani, meilleur buteur de l'histoire du Paris SG parti en catimini fin juin, sans participer à l'épopée européenne jusqu'à la finale de C1 en août.Pour le remplacer, le directeur sportif parisien Leonardo a signé le recrutement le plus onéreux de l'été en Ligue 1, levant l'option d'achat de Mauro Icardi auprès de l'Inter Milan pour un montant renégocié à la baisse à moins de 60 M EUR selon la presse.Puis "Leo" a obtenu dimanche soir le prêt sans option d'achat de l'international italien Moise Kean (Everton), une jolie prise comme attaquant de complément alors que l'habituel joker Eric Maxim Choupo-Moting a préféré quitter le PSG, peut-être pour rejoindre le Bayern Munich selon la presse allemande.Coups de sang à ParisLe recrutement de Kean, l'arrivée en prêt du latéral Alessandro Florenzi (AS Rome) et le renfort, attendu, d'un milieu défensif qui pourrait être le Portugais Danilo Pereira (Porto) doivent permettre de répondre aux récentes inquiétudes émises par l'entraîneur Thomas Tuchel.Ce dernier avait dit jeudi attendre un renfort par ligne sous peine de revoir "à la baisse" les ambitions en Ligue des champions. Un coup de sang qui a donné lieu à un recadrage le lendemain de Leonardo, lequel "n'a pas apprécié, comme le club" ces propos.A Lyon, en revanche, les dernières heures de mercato pourraient déboucher sur du mouvement.Après l'arrivée du milieu brésilien Lucas Paqueta (AC Milan), le président lyonnais Jean-Michel Aulas a répété qu'aucun départ n'aurait lieu après vendredi soir. Si Houssem Aouar, convoité par Arsenal et la Juventus, a confirmé qu'il allait rester dans son club formateur où il veut "encore apporter à cette équipe", Memphis Depay est tombé accord avec le FC Barcelone. "Peut-être que demain, il partira au Barça", a dit dimanche le directeur sportif Juninho qui travaille sur l'arrivée du défenseur italien Mattia de Sciglio (Juventus).Doku et Cuisance, jolis coupsQuant à l'international Espoirs Jeff Reine-Adélaïde, mécontent de son temps de jeu, le dossier patine, malgré l'intérêt du Hertha Berlin. Celui de Rennes semble moins pressant, d'autant que les Bretons, qui découvriront la Ligue des champions cet automne, semblent avoir jeté leur dévolu sur un autre élément offensif d'avenir: l'ailier international belge Jérémy Doku, 18 ans (Anderlecht). Ce dernier doit en principe passer sa visite médicale lundi, selon le président Nicolas Holveck, et constituer un transfert record pour le club, estimé à environ 25 millions d'euros.Outre ce recrutement alléchant, les Rennais ont bien animé l'été, en envoyant leur gardien Edouard Mendy à Chelsea pour un montant estimé de 24 M EUR, tout en réussissant à conserver le prodige Eduardo Camavinga et à se faire prêter le latéral Dalbert (Inter) ou le défenseur Daniele Rugani (Juventus).Marseille aussi s'est renforcé à peu de frais en vue de la C1, avec le milieu Pape Gueye, les défenseurs Yuto Nagatomo et Leonardo Balerdi et le jeune attaquant brésilien Luis Henrique. Et l'OM s'avance vers un dernier joli coup: la vente de Bouna Sarr au Bayern Munich, assorti du prêt en sens inverse du prometteur milieu offensif français Michaël Cuisance. La chaîne Téléfoot a rapporté que l'arrière Kenny Lala (Strasbourg) pourrait remplacer Sarr à l'OM.Riche de promesses, le mercato le fut aussi à Nice, avec notamment Amine Gouiri et Morgan Schneiderlin, et à Lille (Jonathan David, Burak Yilmaz). A Saint-Etienne, la vente record de Wesley Fofana à Leicester (environ 40 M EUR) a renfloué les caisses. Pour les autres, le temps presse !