Il y a quelque chose de pourri dans le royaume du PSG. L'explication tendue entre l'attaquant et le technicien, lors de la victoire contre Montpellier (5-0), a presque escamoté l'excellent début d'année (8 victoires, 1 nul) du leader de Ligue 1, avant la 23e journée.

"Ce ne sont pas des bonnes images", a réagi l'Allemand, soulignant "une distraction", une de plus à gérer, avec la fête d'anniversaire de Neymar, célébrée dimanche soir dans une discothèque branchée de la capitale.

"Je ne suis pas en colère mais je suis triste parce que ce n'est pas nécessaire. (...) Ca va rester comme ça: je vais toujours décider sportivement. On ne joue pas au tennis, on joue au foot, on doit avoir du respect pour tout le monde", a-t-il poursuivi.

A deux semaines de son 8e de finale aller de C1 à Dortmund, l'heure n'est pas encore à la mobilisation générale. Mais le calendrier des prochains jours pourrait y contribuer, entre le déplacement jamais évident à la Beaujoire et la réception de Lyon, dimanche.

Selon la presse, Mbappé et Tuchel ont échangé dimanche pour évoquer leur relation qui, depuis un an, a été amochée par plusieurs coups de canif.

Il y a d'abord eu celui d'octobre 2018 à Marseille (2-0), quand l'entraîneur a sanctionné le joueur, coupable d'être venu en retard à une causerie d'avant-match, en le laissant sur le banc au coup d'envoi.

Plus récemment, "Kyky" a évoqué en creux, à Bruges (5-0) où il a démarré comme remplaçant, la question de son temps de jeu, comme pour dénoncer un manque de reconnaissance: "Je pensais que j'allais débuter. Le coach a choisi, il faut accepter. Je voulais montrer que c'est difficile de se passer de moi."

Mieux "énervé que souriant"

A chaque fois, le buteur prodige (21 ans) des Bleus s'était montré décisif, en ouvrant le score dans le Sud et en inscrivant un triplé éclair en Belgique.

L'équilibre semble difficile à trouver entre le champion du monde, compétiteur et avide de nouveaux records, et l'entraîneur, soucieux de protéger la santé de son avant-centre et de donner des minutes à tous dans le groupe.

"Je pense que c'est bien qu'il sorte énervé plutôt qu'avec le sourire. Cela montre son envie de rester sur le terrain et de vouloir mettre des buts", a expliqué Presnel Kimpembe.

"C'est difficile (de sortir), mais il faut le comprendre car d'autres joueurs veulent entrer", a tempéré de son côté Angel di Maria, au micro de Canal+.

Derrière l'ailier argentin, Mbappé est le deuxième attaquant le plus utilisé de l'effectif. Tuchel ne l'a fait sortir en fin de match que quatre fois (en treize titularisations) de Ligue 1 - soit moins que son concurrent Mauro Icardi (5 sur 11), mais plus que l'intouchable Neymar (2 sur 14).

Avec 22 buts toutes compétitions confondues, le natif de Bondy est le meilleur artilleur du PSG, sur les bases de son record de 39 de la saison passée. Statistiquement, tout irait bien donc... sans ce geste d'humeur qui a jeté le trouble sur sa relation avec le coach.

Alors que la prolongation de son contrat est l'un des dossiers majeurs à venir pour le directeur sportif Leonardo, "Kyky" pourrait-il faire de Tuchel l'un des éléments de la négociation? L'avenir des deux hommes est-il lié? Le feuilleton Mbappé vient à peine de commencer.

Il y a quelque chose de pourri dans le royaume du PSG. L'explication tendue entre l'attaquant et le technicien, lors de la victoire contre Montpellier (5-0), a presque escamoté l'excellent début d'année (8 victoires, 1 nul) du leader de Ligue 1, avant la 23e journée."Ce ne sont pas des bonnes images", a réagi l'Allemand, soulignant "une distraction", une de plus à gérer, avec la fête d'anniversaire de Neymar, célébrée dimanche soir dans une discothèque branchée de la capitale."Je ne suis pas en colère mais je suis triste parce que ce n'est pas nécessaire. (...) Ca va rester comme ça: je vais toujours décider sportivement. On ne joue pas au tennis, on joue au foot, on doit avoir du respect pour tout le monde", a-t-il poursuivi.A deux semaines de son 8e de finale aller de C1 à Dortmund, l'heure n'est pas encore à la mobilisation générale. Mais le calendrier des prochains jours pourrait y contribuer, entre le déplacement jamais évident à la Beaujoire et la réception de Lyon, dimanche.Selon la presse, Mbappé et Tuchel ont échangé dimanche pour évoquer leur relation qui, depuis un an, a été amochée par plusieurs coups de canif.Il y a d'abord eu celui d'octobre 2018 à Marseille (2-0), quand l'entraîneur a sanctionné le joueur, coupable d'être venu en retard à une causerie d'avant-match, en le laissant sur le banc au coup d'envoi.Plus récemment, "Kyky" a évoqué en creux, à Bruges (5-0) où il a démarré comme remplaçant, la question de son temps de jeu, comme pour dénoncer un manque de reconnaissance: "Je pensais que j'allais débuter. Le coach a choisi, il faut accepter. Je voulais montrer que c'est difficile de se passer de moi."A chaque fois, le buteur prodige (21 ans) des Bleus s'était montré décisif, en ouvrant le score dans le Sud et en inscrivant un triplé éclair en Belgique.L'équilibre semble difficile à trouver entre le champion du monde, compétiteur et avide de nouveaux records, et l'entraîneur, soucieux de protéger la santé de son avant-centre et de donner des minutes à tous dans le groupe."Je pense que c'est bien qu'il sorte énervé plutôt qu'avec le sourire. Cela montre son envie de rester sur le terrain et de vouloir mettre des buts", a expliqué Presnel Kimpembe."C'est difficile (de sortir), mais il faut le comprendre car d'autres joueurs veulent entrer", a tempéré de son côté Angel di Maria, au micro de Canal+.Derrière l'ailier argentin, Mbappé est le deuxième attaquant le plus utilisé de l'effectif. Tuchel ne l'a fait sortir en fin de match que quatre fois (en treize titularisations) de Ligue 1 - soit moins que son concurrent Mauro Icardi (5 sur 11), mais plus que l'intouchable Neymar (2 sur 14).Avec 22 buts toutes compétitions confondues, le natif de Bondy est le meilleur artilleur du PSG, sur les bases de son record de 39 de la saison passée. Statistiquement, tout irait bien donc... sans ce geste d'humeur qui a jeté le trouble sur sa relation avec le coach.Alors que la prolongation de son contrat est l'un des dossiers majeurs à venir pour le directeur sportif Leonardo, "Kyky" pourrait-il faire de Tuchel l'un des éléments de la négociation? L'avenir des deux hommes est-il lié? Le feuilleton Mbappé vient à peine de commencer.