Un retour ahurissant : privé des terrains pendant plus de deux semaines en raison de douleurs persistantes à une cuisse, "KM" a fait mieux que rattraper le temps perdu pour effacer un début de saison tronqué par la première blessure sérieuse de sa carrière.

En seulement quatre matches et 207 minutes de jeu, le prodige parisien (20 ans) a inscrit la bagatelle de 7 buts, dont un premier triplé en C1 à Bruges et un doublé contre Marseille lors du "clasico".

Si l'on ajoute ses deux passes décisives depuis son retour à Nice le 18 octobre dernier, Mbappé s'est montré déterminant toutes les 23 minutes !

Ce ratio laisse espérer des statistiques éblouissantes en fin de saison pour le meilleur buteur parisien l'an dernier (33 buts en Ligue 1). Seul Lionel Messi, auteur de 36 buts avec le FC Barcelone, avait fait mieux dans les cinq principaux championnats européens.

"Deux monstres"

"Ce qu'il a réussi à faire à son âge, je crois qu'il n'y a que Pelé, jusqu'à présent, qui a écrit une pareille histoire", s'enthousiasme Samuel Eto'o auprès de l'AFP.

"Maintenant il est arrivé à une époque où on a quand même deux monstres qui sont Messi et Cristiano Ronaldo. Mais il a tout le temps pour lui", ajoute l'ancien buteur du Barça (2004-2009).

Suffisant pour que le seul joueur du PSG, avec Marquinhos, à faire partie des 30 nommés pour le titre honorifique de meilleur joueur du monde, coiffe sur le fil Messi, Ronaldo, Virgil van Dijk ou Sadio Mané, auprès du jury mondial de 180 journalistes ?

Au vu des critères établis par les organisateurs -- les performances individuelles et collectives pendant l'année (titres, records), la classe du joueur (talent, fair-play) et l'ensemble de sa carrière --, le meilleur espoir de l'année 2018 coche sur le papier de nombreuses cases.

Mais dans les faits, quelques handicaps de taille demeurent par rapport à ses concurrents.

Éliminé en 8e de finale de la dernière Ligue des champions, juge de paix lors des années impaires, "KM" et le PSG ont été incapables de remporter la Coupe de France et la Coupe de la Ligue pour réaliser un "grand chelem" sur le plan national.

2020, année plus favorable ?

Si Messi, lauréat du prix Fifa The Best de meilleur joueur de l'année, n'a remporté que le championnat d'Espagne, d'autres ont fait mieux : "CR7" avec le championnat d'Italie (Juventus) et la Ligue des Nations (Portugal) et, surtout, les "Reds" de Liverpool avec la Ligue des champions.

Ce qui pourrait faire pencher la balance du côté du défenseur néerlandais van Dijk, désigné meilleur joueur de la finale, ou l'attaquant Sadio Mané, également finaliste de la CAN-2019 avec le Sénégal.

"Peut-être que cette année, il y a d'autres joueurs susceptibles d'être devant (Mbappé). Mais en tout cas, tout ce qu'il a montré sur le terrain et dans ses prestations, ça le met très haut dans la hiérarchie", a estimé Guy Stephan, coach-adjoint de l'équipe de France, sur TF1 dimanche.

Avec l'Euro cet été, voire les JO de Tokyo qu'il rêve de disputer, sans oublier la campagne européenne du PSG, "KM" aura davantage de cartes en main pour tenter de décrocher le prestigieux prix en 2020.

Pour l'édition 2019, il ne reste plus qu'un dernier joker !