La cible principale de Zinédine Zidane est Paul Pogba. Alors que le joueur a déclaré admirer le club et l'entraîneur madrilène, et que le coach français lui a retourné le compliment. Le transfert de Paul Pogba apparaît comme un objectif prioritaire. Admiratif du milieu de terrain champion du monde, le Ballon d'Or 1998 apprécierait la faculté que le joueur à de lier un groupe et d'en devenir le leader naturel. Problème, Manchester United ne verrait pas d'un bon oeil de se séparer de sa star. Dans un premier temps car il est la figure de proue du projet mancunien, et ensuite car l'équipementier de Paul Pogba, le même que Manchester United, ne faciliterait pas la chose. Bien qu'il soit aussi l'équipementier du Real Madrid.

Il est aussi bien connu que depuis l'été 2016, et le transfert de Paul Pogba à Manchester United, Florentino Perez et Mino Raiola, le très connu agent du joueur, entretiennent des relations exécrables. A l'époque, le président du Real Madrid, déjà intéressé par le joueur, s'était heurté à l'agent réputé très dur en affaires.

A Paris, Kylian Mbappé s'est montré très clair : "Je suis ici. Je m'inscris dans le projet. Après, tant mieux pour le Real Madrid s'il y a Zizou, je regarderai les matches en tant qu'admirateur", a-t-il déclaré, au micro de Laurent Paganelli pour Canal +. Déterminé à devenir une légende du Paris Saint-Germain, le joueur n'a jamais nié apprécier le travail de Zinédine Zidane. Il faudrait donc attendre encore quelques années pour voir Kylian Mbappe évoluer sous le maillot de la Maison Blanche.

Au niveau des départs, Florentino Perez fait face à un problème épineux : le cas Gareth Bale. Jamais en capacité d'exploiter la totalité de ses qualités, le Gallois aurait épuisé son crédit du côté de la capitale espagnole. Souvent blessé depuis son arrivée, Bale n'entrerait plus dans les plans de Zidane. Plus encore, il serait un vrai caillou dans la chaussure de Perez car un des salaires les plus élevés du club (17 millions annuels). Mais les dirigeants madrilènes feraient face à un dilemme : le joueur ne voudrait pas quitter le club. Malgré ses problèmes d'intégration flagrants (il ne parle toujours pas espagnol depuis son arrivée en... 2013!), Bale chercherait à tout prix à rester. Et même s'il se décidait à partir, les prétendants ne se bousculeraient pas. En raison de son prix, de son salaire et de ses nombreuses blessures au fil des dernières années.

Tant de dossiers que les décisionnaires madrilènes devront régler avant de pouvoir espérer retrouver les sommets la saison prochaine.

Blaise Vanderlinden