L'Espagnol Kepa Arrizabalaga, arrivé à Londres en août dernier pour 80 millions d'euros et gardien le plus cher de l'histoire du football mondial, a exprimé avec véhémence son envie de rester sur la pelouse lorsque son entraîneur Maurizio Sarri a voulu le remplacer. Malgré la présence du portier réserviste Willy Callabero sur le bord du terrain, Arrizabalaga est resté sur ses positions et a disputé la séance de tirs au but.

"C'était un grand malentendu", a expliqué Maurizio Sarri. "Je pensais que mon gardien avait des crampes et qu'il ne serait pas capable de disputer la séance de tirs au but." Finalement, le portier de 24 ans a arrêté le tir au but de Leroy Sané, mais Jorginho et David Luiz ont manqué le leur pour Chelsea.

Sarri a annoncé qu'il aurait une entrevue avec son gardien. "Mentalement, Kepa avait raison mais pas forcément dans son comportement. J'étais très en colère. Je vais lui parler, il doit comprendre car nous pouvons avoir des problèmes, spécialement avec vous (la presse)."

Kepa a également expliqué sur les réseaux sociaux dans la soirée que son intention "n'était pas de désobéir. Dans l'excitation de la fin du match, j'essayais juste de montrer et d'expliquer que je n'étais pas blessé et que je pouvais continuer. Je respecte le coach et son autorité", a écrit le gardien de Chelsea.

L'Espagnol Kepa Arrizabalaga, arrivé à Londres en août dernier pour 80 millions d'euros et gardien le plus cher de l'histoire du football mondial, a exprimé avec véhémence son envie de rester sur la pelouse lorsque son entraîneur Maurizio Sarri a voulu le remplacer. Malgré la présence du portier réserviste Willy Callabero sur le bord du terrain, Arrizabalaga est resté sur ses positions et a disputé la séance de tirs au but. "C'était un grand malentendu", a expliqué Maurizio Sarri. "Je pensais que mon gardien avait des crampes et qu'il ne serait pas capable de disputer la séance de tirs au but." Finalement, le portier de 24 ans a arrêté le tir au but de Leroy Sané, mais Jorginho et David Luiz ont manqué le leur pour Chelsea. Sarri a annoncé qu'il aurait une entrevue avec son gardien. "Mentalement, Kepa avait raison mais pas forcément dans son comportement. J'étais très en colère. Je vais lui parler, il doit comprendre car nous pouvons avoir des problèmes, spécialement avec vous (la presse)." Kepa a également expliqué sur les réseaux sociaux dans la soirée que son intention "n'était pas de désobéir. Dans l'excitation de la fin du match, j'essayais juste de montrer et d'expliquer que je n'étais pas blessé et que je pouvais continuer. Je respecte le coach et son autorité", a écrit le gardien de Chelsea.