Le gardien de but du club italien de Torino et des Diables Rouges Jean-François Gillet s'est vu infliger une suspension de 3 ans et 7 mois mardi par la Fédération italienne de football (FIGC). Elle résulte de son implication dans le scandale des matches truqués dans le football italien 'Calcioscommesse'.

Gillet, 34 ans, a été condamné pour "fraude sportive" et non dénonciation de celle-ci. Les faits remontent à l'époque où Gillet défendait les buts de Bari. Ils concernent les matches de division 2 Bari-Trévise 0-1 (mai 2008) et Salernitana-Bari 3-2 (mai 2009). Stefano Palazzi, le procureur fédéral de la FIGC, avait réclamé 4 ans de suspension. Gillet peut aller en appel de cette sanction.

Le 'Calcioscommesse' a éclaté en Italie en juin 2011. L'enquête du parquet de Bari a conduit à plusieurs sanctions d'ordre sportif. Gillet fait partie de la petite vingtaine de joueurs sanctionnés ce mardi.

Le gardien de but du club italien de Torino et des Diables Rouges Jean-François Gillet s'est vu infliger une suspension de 3 ans et 7 mois mardi par la Fédération italienne de football (FIGC). Elle résulte de son implication dans le scandale des matches truqués dans le football italien 'Calcioscommesse'. Gillet, 34 ans, a été condamné pour "fraude sportive" et non dénonciation de celle-ci. Les faits remontent à l'époque où Gillet défendait les buts de Bari. Ils concernent les matches de division 2 Bari-Trévise 0-1 (mai 2008) et Salernitana-Bari 3-2 (mai 2009). Stefano Palazzi, le procureur fédéral de la FIGC, avait réclamé 4 ans de suspension. Gillet peut aller en appel de cette sanction. Le 'Calcioscommesse' a éclaté en Italie en juin 2011. L'enquête du parquet de Bari a conduit à plusieurs sanctions d'ordre sportif. Gillet fait partie de la petite vingtaine de joueurs sanctionnés ce mardi.