Le Steaua Bucarest qui était comme les deux clubs stambouliotes la cible d'une procédure disciplinaire, n'écope que d'une sanction avec sursis. Le club roumain, qui a bénéficié de "circonstances atténuantes" reste sous la menace pendant cinq ans d'une exclusion de Coupe d'Europe.

"Fenerbahçe n'aura pas le droit de participer aux trois prochaines compétitions de clubs de l'UEFA pour lesquelles le club se qualifierait, y compris la Ligue des champions 2013/14. L'interdiction pour la troisième saison est sujette à une période de probation de cinq ans", précise l'UEFA.

Deuxième du championnat turc, Fenerbahçe devait disputer le troisième tour préliminaire de la Ligue des champions et Besisktas les barrages de l'Europa League.

Le football turc avait été secoué en 2011 par une vaste affaire de corruption. Le président de Fenerbahçe, Aziz Yildirim, avait été condamné en juillet dans le cadre de cette affaire à six ans et trois mois de prison mais remis en liberté après un an de détention préventive.

Ce scandale sans précédent en Turquie a bouleversé le monde du football turc. Fenerbahçe avait été exclu par la Fédération turque de l'édition 2011-2012 de la Ligue des champions et Besiktas a rendu la Coupe de Turquie qu'il avait remportée en 2011.

Le Steaua Bucarest qui était comme les deux clubs stambouliotes la cible d'une procédure disciplinaire, n'écope que d'une sanction avec sursis. Le club roumain, qui a bénéficié de "circonstances atténuantes" reste sous la menace pendant cinq ans d'une exclusion de Coupe d'Europe. "Fenerbahçe n'aura pas le droit de participer aux trois prochaines compétitions de clubs de l'UEFA pour lesquelles le club se qualifierait, y compris la Ligue des champions 2013/14. L'interdiction pour la troisième saison est sujette à une période de probation de cinq ans", précise l'UEFA. Deuxième du championnat turc, Fenerbahçe devait disputer le troisième tour préliminaire de la Ligue des champions et Besisktas les barrages de l'Europa League. Le football turc avait été secoué en 2011 par une vaste affaire de corruption. Le président de Fenerbahçe, Aziz Yildirim, avait été condamné en juillet dans le cadre de cette affaire à six ans et trois mois de prison mais remis en liberté après un an de détention préventive. Ce scandale sans précédent en Turquie a bouleversé le monde du football turc. Fenerbahçe avait été exclu par la Fédération turque de l'édition 2011-2012 de la Ligue des champions et Besiktas a rendu la Coupe de Turquie qu'il avait remportée en 2011.