Scott Parker face à Mikel Arteta, deux anciens milieux de terrain, deux rivaux lors de leur passé de joueurs, l'un à Tottenham, l'autre à Arsenal. Plusieurs années après, les revoilà face à face, en costume cette fois.

À la tête des Cottagers de Fulham depuis février 2019, Scott Parker a mené son équipe à la quatrième place de Championship la saison dernière. Promus grâce à leur victoire lors des barrages, les Londoniens retrouvent la Premier League un an seulement après l'avoir quittée. L'objectif est clair : le maintien. Et des efforts financiers ont été faits en conséquence. Anthony Knockaert, ancien joueur du Standard, a signé définitivement après son prêt l'année dernière, tandis que Harrison Reed et Mario Lemina débarquent de Southampton. Prêté par le PSG, le gardien Alphonse Areola devient le nouveau portier de l'équipe.

Pas moins de quatre anciens joueurs de Pro League figurent dans l'effectif des Cottagers. Outre Knockaert, Denis Odoi, Neeskens Kebano et Aleksandar Mitrovic font régulièrement partie du onze de base. Avec 26 buts la saison dernière, l'ancien attaquant serbe du RSCA est de loin le meilleur buteur du club et devra de nouveau empiler les goals cette saison s'il veut aider son équipe à se maintenir parmi l'élite.

Neeskens Kebano s'est montré déterminant durant les play-offs., PRESSASSOCIATION
Neeskens Kebano s'est montré déterminant durant les play-offs. © PRESSASSOCIATION

De son côté, Arsenal renait tout doucement de ses cendres. Hors du Big Four depuis quatre saisons, les Gunners espèrent retrouver leur lustre d'antan sous la houlette de Mikel Arteta. Nommé entraîneur de l'équipe en décembre dernier, suite au licenciement de Unai Emery, l'Espagnol a redressé la barre et déjà ramené deux titres : la FA Cup et le Community Shield.

Souvent lâché par sa défense, c'est dans ce secteur qu'a travaillé Arteta. Avec l'arrivée de Gabriel Magalhaes et les acquisitions définitives de Cédric Soares et Pablo Mari, les Gunners semblent maintenant prêts à affronter les armadas offensives adverses, à moins que ce mercato soit une énième déception. Devant, le trio Pépé-Lacazette-Aubameyang est toujours bien présent et désormais épaulé par Willian, arrivé gratuitement depuis les Blues de Chelsea. Avec un jeu résolument offensif et rapide, ils peuvent faire exploser les défenses du pays en éclats.

Entre un club de Fulham en pleine bourre, galvanisé par sa montée arrachée aux prolongations de la finale des play-offs et des Gunners en rémission après des années de galère, le match promet d'être surprenant. Si Arsenal part favori, avec un budget plus grand et une expérience constante de la Premier League, les Cottagers voudront se mettre à l'abri dès le début de saison pour ne jamais craindre la relégation. Le match est programmé samedi à 13h30, en ouverture de la compétition.

Par Samuel Gothot (st.)

Scott Parker face à Mikel Arteta, deux anciens milieux de terrain, deux rivaux lors de leur passé de joueurs, l'un à Tottenham, l'autre à Arsenal. Plusieurs années après, les revoilà face à face, en costume cette fois.À la tête des Cottagers de Fulham depuis février 2019, Scott Parker a mené son équipe à la quatrième place de Championship la saison dernière. Promus grâce à leur victoire lors des barrages, les Londoniens retrouvent la Premier League un an seulement après l'avoir quittée. L'objectif est clair : le maintien. Et des efforts financiers ont été faits en conséquence. Anthony Knockaert, ancien joueur du Standard, a signé définitivement après son prêt l'année dernière, tandis que Harrison Reed et Mario Lemina débarquent de Southampton. Prêté par le PSG, le gardien Alphonse Areola devient le nouveau portier de l'équipe.Pas moins de quatre anciens joueurs de Pro League figurent dans l'effectif des Cottagers. Outre Knockaert, Denis Odoi, Neeskens Kebano et Aleksandar Mitrovic font régulièrement partie du onze de base. Avec 26 buts la saison dernière, l'ancien attaquant serbe du RSCA est de loin le meilleur buteur du club et devra de nouveau empiler les goals cette saison s'il veut aider son équipe à se maintenir parmi l'élite.De son côté, Arsenal renait tout doucement de ses cendres. Hors du Big Four depuis quatre saisons, les Gunners espèrent retrouver leur lustre d'antan sous la houlette de Mikel Arteta. Nommé entraîneur de l'équipe en décembre dernier, suite au licenciement de Unai Emery, l'Espagnol a redressé la barre et déjà ramené deux titres : la FA Cup et le Community Shield.Souvent lâché par sa défense, c'est dans ce secteur qu'a travaillé Arteta. Avec l'arrivée de Gabriel Magalhaes et les acquisitions définitives de Cédric Soares et Pablo Mari, les Gunners semblent maintenant prêts à affronter les armadas offensives adverses, à moins que ce mercato soit une énième déception. Devant, le trio Pépé-Lacazette-Aubameyang est toujours bien présent et désormais épaulé par Willian, arrivé gratuitement depuis les Blues de Chelsea. Avec un jeu résolument offensif et rapide, ils peuvent faire exploser les défenses du pays en éclats.Entre un club de Fulham en pleine bourre, galvanisé par sa montée arrachée aux prolongations de la finale des play-offs et des Gunners en rémission après des années de galère, le match promet d'être surprenant. Si Arsenal part favori, avec un budget plus grand et une expérience constante de la Premier League, les Cottagers voudront se mettre à l'abri dès le début de saison pour ne jamais craindre la relégation. Le match est programmé samedi à 13h30, en ouverture de la compétition.Par Samuel Gothot (st.)