Après seulement une journée de compétition, la Premier League propose déjà une des plus belles affiches du championnat. Entre une équipe de Chelsea qui s'est renforcée à grands coups de millions et un champion en titre qui a gardé son noyau intact, le spectacle promet d'être au rendez-vous.

Lors de la première journée, les deux équipes se sont imposées. Du côté des Reds, la rencontre face au promu de Leeds n'a pas été de tout repos. Courageux, les hommes de Marcelo Bielsa sont revenus par trois fois au score avant de finalement s'incliner face au talent de Mohamed Salah. L'Egyptien, auteur de trois buts, dont deux sur pénalty, a fait parler toute sa classe pour faire pencher le match en sa faveur.

Offensivement très performants, Blues et Reds ne le sont pas toujours de l'autre côté du terrain.

Côté Blues, Frank Lampard et ses hommes se déplaçaient du côté de Brighton. Avec une ligne offensive fortement remaniée composée de Kai Havertz, Ruben Loftus-Cheek, Mason Mount et Timo Werner, les Londoniens se sont imposés 1-3, malgré un but du Belge Leandro Trossard. Beaucoup de joueurs sont blessés au sein de l'effectif. Christian Pulisic, Hakim Ziyech, Ben Chilwell et Thiago Silva, pour ne citer qu'eux, sont incertains ou seront absents pour la réception de Liverpool.

Les deux équipes proposent une tactique similaire. Offensivement très performants, Blues et Reds ne le sont pas toujours de l'autre côté du terrain. Alors que Liverpool se repose sur une assise défensive solide, avec notamment Virgil van Dijk et des latéraux capables de se projeter rapidement vers l'avant, qui a fait ses preuves la saison dernière, ils ont été surpris à trois reprises face à Leeds. De son côté, Chelsea a l'habitude d'être lâché par sa défense. Avec l'arrivée de Thiago Silva, Frank Lampard espère avoir réglé ce problème et encaisser moins que les 54 buts de l'année passée.

Ce n'est que la deuxième journée de compétition en Premier League et les deux équipes n'ont peut-être pas envie de se découvrir et de dévoiler leur jeu.

Il sera également important de voir si les Blues ont réussi à trouver une alchimie dans leur jeu. Avec énormément de transferts entrants, l'effectif a bien changé, surtout en attaque, et il faut que des automatismes se créent. À Liverpool, pas de problème sur ce point-là, seuls des remplaçants sont partis et les titulaires sont restés. Jürgen Klopp connait son effectif et sait comment le préparer pour de tels matches.

À quel match assisterons-nous ? Deux possibilités : une orgie offensive ou une rencontre fermée, disciplinée. Ce n'est que la deuxième journée de compétition en Premier League et les deux équipes n'ont peut-être pas envie de se découvrir et de dévoiler leur jeu. Au contraire, ils voudront peut-être montrer leur supériorité et commencer à faire la course en tête. Une chose est sûre : après cette rencontre, il y aura des enseignements à tirer et un favori se dessinera clairement.

Blues et Reds ouvrent donc le bal des grands rendez-vous anglais. Dans un stade de Stamford Bridge toujours à huis clos, les 22 acteurs sont prêts à faire le spectacle. Gare au perdant, qui laissera filer son concurrent tant au classement que sur le plan mental.

Par Samuel Gothot

Après seulement une journée de compétition, la Premier League propose déjà une des plus belles affiches du championnat. Entre une équipe de Chelsea qui s'est renforcée à grands coups de millions et un champion en titre qui a gardé son noyau intact, le spectacle promet d'être au rendez-vous.Lors de la première journée, les deux équipes se sont imposées. Du côté des Reds, la rencontre face au promu de Leeds n'a pas été de tout repos. Courageux, les hommes de Marcelo Bielsa sont revenus par trois fois au score avant de finalement s'incliner face au talent de Mohamed Salah. L'Egyptien, auteur de trois buts, dont deux sur pénalty, a fait parler toute sa classe pour faire pencher le match en sa faveur.Côté Blues, Frank Lampard et ses hommes se déplaçaient du côté de Brighton. Avec une ligne offensive fortement remaniée composée de Kai Havertz, Ruben Loftus-Cheek, Mason Mount et Timo Werner, les Londoniens se sont imposés 1-3, malgré un but du Belge Leandro Trossard. Beaucoup de joueurs sont blessés au sein de l'effectif. Christian Pulisic, Hakim Ziyech, Ben Chilwell et Thiago Silva, pour ne citer qu'eux, sont incertains ou seront absents pour la réception de Liverpool.Les deux équipes proposent une tactique similaire. Offensivement très performants, Blues et Reds ne le sont pas toujours de l'autre côté du terrain. Alors que Liverpool se repose sur une assise défensive solide, avec notamment Virgil van Dijk et des latéraux capables de se projeter rapidement vers l'avant, qui a fait ses preuves la saison dernière, ils ont été surpris à trois reprises face à Leeds. De son côté, Chelsea a l'habitude d'être lâché par sa défense. Avec l'arrivée de Thiago Silva, Frank Lampard espère avoir réglé ce problème et encaisser moins que les 54 buts de l'année passée.Il sera également important de voir si les Blues ont réussi à trouver une alchimie dans leur jeu. Avec énormément de transferts entrants, l'effectif a bien changé, surtout en attaque, et il faut que des automatismes se créent. À Liverpool, pas de problème sur ce point-là, seuls des remplaçants sont partis et les titulaires sont restés. Jürgen Klopp connait son effectif et sait comment le préparer pour de tels matches.À quel match assisterons-nous ? Deux possibilités : une orgie offensive ou une rencontre fermée, disciplinée. Ce n'est que la deuxième journée de compétition en Premier League et les deux équipes n'ont peut-être pas envie de se découvrir et de dévoiler leur jeu. Au contraire, ils voudront peut-être montrer leur supériorité et commencer à faire la course en tête. Une chose est sûre : après cette rencontre, il y aura des enseignements à tirer et un favori se dessinera clairement.Blues et Reds ouvrent donc le bal des grands rendez-vous anglais. Dans un stade de Stamford Bridge toujours à huis clos, les 22 acteurs sont prêts à faire le spectacle. Gare au perdant, qui laissera filer son concurrent tant au classement que sur le plan mental.Par Samuel Gothot