C'est un directeur sportif particulièrement ravi, Michael Zorc (58 ans), qui a pu soulager la Rhénanie du Nord-Westphalie en début de semaine : Erling Haaland (20 ans) est fit et peut à nouveau emmener l'attaque du BVB. Le buteur norvégien sera donc bien présent pour la reprise de la Bundesliga et pourra tenter de tromper le gardien et capitaine du VfL Wolfsburg, le Belge Koen Casteels, lors de la quatorzième journée. "La rééducation s'est déroulée comme prévu, il n'y a pas eu de rechute dans le processus", a précisé Zorc en prélude à la rencontre face à l'actuel quatrième du championnat allemand.

Phénomène

L'international à sept reprises souffrait d'une déchirure musculaire depuis l'ultime entraînement avant le match de Champions League face à la Lazio (1-1) du 2 décembre dernier. Un sérieux contretemps pour le Borussia Dortmund, car avant cette indisponibilité, Haaland venait de marquer dix buts en huit confrontations de Bundesliga. Son absence a coûté cher à l'employeur des Diables Thomas Meunier, Axel Witsel et Thorgan Hazard : le BVB a peiné a trouver le chemin des filets et a sombré dans une crise sportive. En inscrivant à peine cinq goals en quatre rencontres, le champion 2012 a chuté à la cinquième place et après l'embarrassante défaite (1-5) contre le VfB Stuttgart du 12 décembre, l'entraîneur suisse Lucien Favre a été démis de ses fonctions. Il était en poste depuis mai 2018 et depuis lors, seule une Supercoupe d'Allemagne est venue agrandir la collection de trophées du Borussia.

Le coach intérimaire, Edin Terzic (38 ans), a débuté sa mission par un succès (1-2) au Werder Brême, avant de subir la loi de l'Union Berlin (2-1), puis de s'imposer face à l'Eintracht Braunschweig (0-2) au deuxième tour de la Coupe d'Allemagne. Il aura bien besoin d'Haaland car un périlleux déplacement au RB Leipzig est déjà prévu dès le 9 janvier. Dortmund compte actuellement huit points de retard sur le leader, le Bayern Munich.

Mardi dernier, cela faisait exactement un an que le BVB avait annoncé l'arrivée de talent norvégien en ses rangs. Durant cette première pige, Haaland, débarqué du RB Salzbourg, a inscrit 32 goals en 33 rencontres, une performance phénoménale. Cela a fait de lui l'un des attaquants les plus redoutés des terrains européens et Haaland a logiquement remporté le Golden Boy Award en 2020.

Confiance

Wout Weghorst reste sur une fabuleuse année 2020., DPA
Wout Weghorst reste sur une fabuleuse année 2020. © DPA

À l'inverse, le coach autrichien de Wolfsburg, Oliver Glasner (46 ans) n'a pas de quoi être nerveux avant cette affiche. En décembre, les Wölfe ne se sont inclinés que de justesse (2-1) face au Bayern, ce qui a mis fin à leur série de neuf rencontres sans défaite. Par la suite, Wolfsburg a encore pris la mesure du VfB Stuttgart (1-0) et s'est imposé en Coupe contre le SV Sandhausen (4-0). De quoi générer de la confiance pour le coach qui privilégie généralement un 4-2-3-1, mais qui peut également se rabattre sur un 4-4-2 avec deux milieux récupérateurs. Le targetman néerlandais Wout Weghorst (28 ans), avec neuf buts en treize matches, figure, comme à son habitude, parmi les meilleurs buteurs de Bundesliga. Grâce à l'aide d'un coach mental spécifique, seuls dix attaquants sont parvenus à marquer plus que lui en Europe l'année dernière.

C'est un directeur sportif particulièrement ravi, Michael Zorc (58 ans), qui a pu soulager la Rhénanie du Nord-Westphalie en début de semaine : Erling Haaland (20 ans) est fit et peut à nouveau emmener l'attaque du BVB. Le buteur norvégien sera donc bien présent pour la reprise de la Bundesliga et pourra tenter de tromper le gardien et capitaine du VfL Wolfsburg, le Belge Koen Casteels, lors de la quatorzième journée. "La rééducation s'est déroulée comme prévu, il n'y a pas eu de rechute dans le processus", a précisé Zorc en prélude à la rencontre face à l'actuel quatrième du championnat allemand.L'international à sept reprises souffrait d'une déchirure musculaire depuis l'ultime entraînement avant le match de Champions League face à la Lazio (1-1) du 2 décembre dernier. Un sérieux contretemps pour le Borussia Dortmund, car avant cette indisponibilité, Haaland venait de marquer dix buts en huit confrontations de Bundesliga. Son absence a coûté cher à l'employeur des Diables Thomas Meunier, Axel Witsel et Thorgan Hazard : le BVB a peiné a trouver le chemin des filets et a sombré dans une crise sportive. En inscrivant à peine cinq goals en quatre rencontres, le champion 2012 a chuté à la cinquième place et après l'embarrassante défaite (1-5) contre le VfB Stuttgart du 12 décembre, l'entraîneur suisse Lucien Favre a été démis de ses fonctions. Il était en poste depuis mai 2018 et depuis lors, seule une Supercoupe d'Allemagne est venue agrandir la collection de trophées du Borussia.Le coach intérimaire, Edin Terzic (38 ans), a débuté sa mission par un succès (1-2) au Werder Brême, avant de subir la loi de l'Union Berlin (2-1), puis de s'imposer face à l'Eintracht Braunschweig (0-2) au deuxième tour de la Coupe d'Allemagne. Il aura bien besoin d'Haaland car un périlleux déplacement au RB Leipzig est déjà prévu dès le 9 janvier. Dortmund compte actuellement huit points de retard sur le leader, le Bayern Munich.Mardi dernier, cela faisait exactement un an que le BVB avait annoncé l'arrivée de talent norvégien en ses rangs. Durant cette première pige, Haaland, débarqué du RB Salzbourg, a inscrit 32 goals en 33 rencontres, une performance phénoménale. Cela a fait de lui l'un des attaquants les plus redoutés des terrains européens et Haaland a logiquement remporté le Golden Boy Award en 2020.À l'inverse, le coach autrichien de Wolfsburg, Oliver Glasner (46 ans) n'a pas de quoi être nerveux avant cette affiche. En décembre, les Wölfe ne se sont inclinés que de justesse (2-1) face au Bayern, ce qui a mis fin à leur série de neuf rencontres sans défaite. Par la suite, Wolfsburg a encore pris la mesure du VfB Stuttgart (1-0) et s'est imposé en Coupe contre le SV Sandhausen (4-0). De quoi générer de la confiance pour le coach qui privilégie généralement un 4-2-3-1, mais qui peut également se rabattre sur un 4-4-2 avec deux milieux récupérateurs. Le targetman néerlandais Wout Weghorst (28 ans), avec neuf buts en treize matches, figure, comme à son habitude, parmi les meilleurs buteurs de Bundesliga. Grâce à l'aide d'un coach mental spécifique, seuls dix attaquants sont parvenus à marquer plus que lui en Europe l'année dernière.