Ces derniers jours, Fellaini était cité comme un des investisseurs potentiels de l'Immobilière du Standard de Liège, créée en début d'année par le président du Standard Bruno Venanzi, dans le but de racheter le stade de Sclessin. Axel Witsel a investi dans le projet, mais pas Fellaini.

Selon le quotidien La Dernière Heure, Witsel serait depuis peu copropriétaire à 45% du stade qui doit subir une importante rénovation ces prochaines années.

Début avril, en raison de problèmes financiers, le Standard s'était vu refuser la licence professionnelle par la Fédération belge. Sans cette licence, le club dix fois champion de Belgique serait reversé dans les divisions amateures.

Le Standard a toutefois fait appel devant la Cour belge d'arbitrage du sport (CBAS) et devrait obtenir cette licence grâce à l'aide de Fellaini et d'autres investisseurs, selon l'agence Belga.

La CBAS devrait rendre sa décision le 5 mai.

Ces derniers jours, Fellaini était cité comme un des investisseurs potentiels de l'Immobilière du Standard de Liège, créée en début d'année par le président du Standard Bruno Venanzi, dans le but de racheter le stade de Sclessin. Axel Witsel a investi dans le projet, mais pas Fellaini.Selon le quotidien La Dernière Heure, Witsel serait depuis peu copropriétaire à 45% du stade qui doit subir une importante rénovation ces prochaines années.Début avril, en raison de problèmes financiers, le Standard s'était vu refuser la licence professionnelle par la Fédération belge. Sans cette licence, le club dix fois champion de Belgique serait reversé dans les divisions amateures.Le Standard a toutefois fait appel devant la Cour belge d'arbitrage du sport (CBAS) et devrait obtenir cette licence grâce à l'aide de Fellaini et d'autres investisseurs, selon l'agence Belga.La CBAS devrait rendre sa décision le 5 mai.