En 2006, et alors qu'il ne jouait encore que dans le modeste club de Lumezzane, Milan avait déjà le jeune Mario Balotelli dans son viseur. Longtemps, la Fiorentina semblait toutefois tenir le bon bout. Mais l'affaire capota suite aux exigences du joueur qui réclamait notamment un appartement pour y loger toute sa famille. L'Inter entra finalement dans la danse quand Brescia et Barcelone firent part, à leur tour, de leur intérêt.

Chez les nerazzurri, on a vite compris que Balotelli avait davantage de sympathie pour le voisin. " Il arrivait parfois à l'entraînement avec des bas rouge et noir ", se rappelle Marco Materazzi. " J'ai dû le rappeler à l'ordre... "

En novembre 2009, Super Mario visita une école pour handicapés mentaux où des jeunes lui demandèrent quelle équipe il supportait. " Milan... Vous ne le saviez pas ? " ; une réponse qui avait coupé le souffle aux supporters de l'Inter. En 2010, dans un show-télévisé, l'international italien reçut un maillot rossonero floqué à son nom avec le numéro 45. Une fois que les caméras furent éteintes, il l'enfila et s'admira dans le miroir.

En août 2010, alors que la fracture était totale avec les tifosi de l'Inter, Balotelli signa à Manchester City où il retrouvait Roberto Mancini qui l'avait lancé en Série A. En 900 jours sur le territoire anglais, Super Mario a disputé 80 matches, inscrit 30 buts et... a payé 11.000 euros en contraventions.

Du côté milanais, son arrivée est vécue avec euphorie. Massimiliano Allegri dispose désormais d'un trio offensif jeune et talentueux. Super Mario retrouve notamment son partenaire d'attaque en équipe nationale, la nouvelle idole milanaise, Stephen El Shaarawy (20 ans). À cela s'ajoute, le jeune Français M'Baye Niang (18 ans) qui a, ces dernières semaines, éjecté du onze de base Giampaolo Pazzini.

Milan a payé 20 millions d'euros à City alors qu'un mois plus tôt les Skyblues demandaient encore 37 millions d'euros pour se séparer de leur attaquant italien. Balotelli a, lui aussi, consenti un effort financier afin de regagner la Botte. Son contrat de quatre ans et demi lui rapportera 4 millions d'euros par an alors qu'il en gagnait 5,5 à Manchester. Ce salaire ne le place pas en tête des joueurs les mieux payés de Serie A et ce malgré le départ de Wesley Sneijder. Avec 6 millions d'euros par an, c'est Gigi Buffon qui occupe la tête de ce classement.

Geert Foutré

En 2006, et alors qu'il ne jouait encore que dans le modeste club de Lumezzane, Milan avait déjà le jeune Mario Balotelli dans son viseur. Longtemps, la Fiorentina semblait toutefois tenir le bon bout. Mais l'affaire capota suite aux exigences du joueur qui réclamait notamment un appartement pour y loger toute sa famille. L'Inter entra finalement dans la danse quand Brescia et Barcelone firent part, à leur tour, de leur intérêt.Chez les nerazzurri, on a vite compris que Balotelli avait davantage de sympathie pour le voisin. " Il arrivait parfois à l'entraînement avec des bas rouge et noir ", se rappelle Marco Materazzi. " J'ai dû le rappeler à l'ordre... " En novembre 2009, Super Mario visita une école pour handicapés mentaux où des jeunes lui demandèrent quelle équipe il supportait. " Milan... Vous ne le saviez pas ? " ; une réponse qui avait coupé le souffle aux supporters de l'Inter. En 2010, dans un show-télévisé, l'international italien reçut un maillot rossonero floqué à son nom avec le numéro 45. Une fois que les caméras furent éteintes, il l'enfila et s'admira dans le miroir.En août 2010, alors que la fracture était totale avec les tifosi de l'Inter, Balotelli signa à Manchester City où il retrouvait Roberto Mancini qui l'avait lancé en Série A. En 900 jours sur le territoire anglais, Super Mario a disputé 80 matches, inscrit 30 buts et... a payé 11.000 euros en contraventions.Du côté milanais, son arrivée est vécue avec euphorie. Massimiliano Allegri dispose désormais d'un trio offensif jeune et talentueux. Super Mario retrouve notamment son partenaire d'attaque en équipe nationale, la nouvelle idole milanaise, Stephen El Shaarawy (20 ans). À cela s'ajoute, le jeune Français M'Baye Niang (18 ans) qui a, ces dernières semaines, éjecté du onze de base Giampaolo Pazzini. Milan a payé 20 millions d'euros à City alors qu'un mois plus tôt les Skyblues demandaient encore 37 millions d'euros pour se séparer de leur attaquant italien. Balotelli a, lui aussi, consenti un effort financier afin de regagner la Botte. Son contrat de quatre ans et demi lui rapportera 4 millions d'euros par an alors qu'il en gagnait 5,5 à Manchester. Ce salaire ne le place pas en tête des joueurs les mieux payés de Serie A et ce malgré le départ de Wesley Sneijder. Avec 6 millions d'euros par an, c'est Gigi Buffon qui occupe la tête de ce classement.Geert Foutré