Après quatre ans passés à la tête des Diables Rouges, Marc Wilmots et l'URBSFA se sont mis d'accord pour mettre fin au contrat qui liait Wilmots à la fédération jusqu'après la Coupe du monde de 2018.

"La fédération belge tient à remercier Marc Wilmots pour les progrès réalisés en quatre ans", a déclaré François De Keersmaecker, président. "La commission technique a néanmoins analysé les résultats du dernier Euro et a estimé que les objectifs n'y ont pas été atteints. L'Union belge est donc à la recherche d'un nouvel entraîneur fédéral."

Arrivé le 6 juin 2012 à la tête des Diables Rouges pour remplacer Georges Leekens parti au Club de Bruges, Marc Wilmots aura dirigé l'équipe nationale durant 51 rencontres. Auparavant, il avait également été l'adjoint du Néerlandais Dick Advocaat. Son bilan est de 34 victoires, 8 nuls et 9 défaites.

Le "Taureau de Dongelberg" est parvenu à qualifier la Belgique pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil, premier grand tournoi des Diables depuis 2002 ainsi que pour l'Euro 2016 en France. Les Diables se sont à chaque reprise inclinés en quarts de finale, défaits contre l'Argentine et le pays de Galles. C'est également sous l'ère Wilmots que les Diables se sont hissés à la première place du classement FIFA.

L'Union belge a déclaré être à la recherche d'un nouvel entraîneur. François De Keersmaecker espère trouver le successeur de Wilmots pour le match amical contre l'Espagne qui aura lieu le 1e septembre au Stade Roi Baudouin. Cinq jours plus tard, l'équipe nationale entamera à Bruxelles sa campagne qualificative pour le Mondial 2018 en Russie face à Chypre.

Après quatre ans passés à la tête des Diables Rouges, Marc Wilmots et l'URBSFA se sont mis d'accord pour mettre fin au contrat qui liait Wilmots à la fédération jusqu'après la Coupe du monde de 2018. "La fédération belge tient à remercier Marc Wilmots pour les progrès réalisés en quatre ans", a déclaré François De Keersmaecker, président. "La commission technique a néanmoins analysé les résultats du dernier Euro et a estimé que les objectifs n'y ont pas été atteints. L'Union belge est donc à la recherche d'un nouvel entraîneur fédéral." Arrivé le 6 juin 2012 à la tête des Diables Rouges pour remplacer Georges Leekens parti au Club de Bruges, Marc Wilmots aura dirigé l'équipe nationale durant 51 rencontres. Auparavant, il avait également été l'adjoint du Néerlandais Dick Advocaat. Son bilan est de 34 victoires, 8 nuls et 9 défaites. Le "Taureau de Dongelberg" est parvenu à qualifier la Belgique pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil, premier grand tournoi des Diables depuis 2002 ainsi que pour l'Euro 2016 en France. Les Diables se sont à chaque reprise inclinés en quarts de finale, défaits contre l'Argentine et le pays de Galles. C'est également sous l'ère Wilmots que les Diables se sont hissés à la première place du classement FIFA. L'Union belge a déclaré être à la recherche d'un nouvel entraîneur. François De Keersmaecker espère trouver le successeur de Wilmots pour le match amical contre l'Espagne qui aura lieu le 1e septembre au Stade Roi Baudouin. Cinq jours plus tard, l'équipe nationale entamera à Bruxelles sa campagne qualificative pour le Mondial 2018 en Russie face à Chypre.