"Je voulais essayer Hazard dans une position différente. Un amical, c'est fait pour ça", a expliqué le sélectionneur national, qui avait proposé une formation offensive avec Hazard, Mertens et Mirallas derrière Lukaku. "On a perdu l'équilibre dans le triangle de l'entrejeu, mais on a eu des bons moments en première mi-temps. Puis on a trop reculé. Mais on a un gros problème, c'est que nous avons des joueurs qui ne jouent pas dans leur club et qui sont en manque de rythme. En septembre-octobre, tu peux compenser ça par la préparation, mais il y a un moment, quand tu enchaînes deux matches en quatre-cinq jours, ça devient difficile. On l'a vu aujourd'hui, on voulait sortir, mais on était dans le rouge."

"Maintenant on va être dépendant des choix des joueurs. Je comprends que c'est une bataille que tu veux gagner quand tu es dans un grand club. Toutes les solutions sont bonnes quand il y a la qualité, mais il faut jouer des matches pour trouver le rythme."

Le temps des expériences semblent terminé pour le sélectionneur. "Il n'y aura plus aucun changement. L'équipe de base se mettra en place, mais il faudra voir en mai qui a joué. Si en mai, tu n'es pas en ordre physiquement, c'est difficile."

"Je voulais essayer Hazard dans une position différente. Un amical, c'est fait pour ça", a expliqué le sélectionneur national, qui avait proposé une formation offensive avec Hazard, Mertens et Mirallas derrière Lukaku. "On a perdu l'équilibre dans le triangle de l'entrejeu, mais on a eu des bons moments en première mi-temps. Puis on a trop reculé. Mais on a un gros problème, c'est que nous avons des joueurs qui ne jouent pas dans leur club et qui sont en manque de rythme. En septembre-octobre, tu peux compenser ça par la préparation, mais il y a un moment, quand tu enchaînes deux matches en quatre-cinq jours, ça devient difficile. On l'a vu aujourd'hui, on voulait sortir, mais on était dans le rouge." "Maintenant on va être dépendant des choix des joueurs. Je comprends que c'est une bataille que tu veux gagner quand tu es dans un grand club. Toutes les solutions sont bonnes quand il y a la qualité, mais il faut jouer des matches pour trouver le rythme." Le temps des expériences semblent terminé pour le sélectionneur. "Il n'y aura plus aucun changement. L'équipe de base se mettra en place, mais il faudra voir en mai qui a joué. Si en mai, tu n'es pas en ordre physiquement, c'est difficile."