"Encore une fois, c'est le banc qui a fait la différence dans le dernier quart d'heure. C'est la preuve que nous sommes bien physiquement même si certains joueurs sont fatigués", a déclaré Marc Wilmots au micro de la RTBF. "Cette victoire acquise à dix contre onze prouve aussi à quel point nous sommes forts mentalement. Nous avons eu du mal à rentrer dans le match mais Dries Mertens a eu une belle occasion avant le quart d'heure", a expliqué Wilmots.

"Nous avions deux principes: gagner et faire tourner l'effectif"

Marc Wilmots le sait, un tournoi de Coupe du monde c'est long. Et c'est pour cela, qu'en vue des 8e de finale, "et même au-delà", avait-il indiqué, il avait mis au repos une partie de ses titulaires. "Nous avions deux principes avant d'entamer le match: gagner et faire tourner l'effectif", a expliqué Wilmots devant la caméra de la RTBF. Une fois encore les changements se sont révélés productifs. "Ce banc est très fort. J'ai tablé sur la vitesse de Divock Origi et de Nacer Chadli. Les joueurs qui montent au jeu se donnent aussi à 100%. Ils sont toujours allés de l'avant. Je me suis demandé ce qu'ils allaient faire aussi haut. Mais ils ont mis le paquet et ont décroché un superbe succès".

"Je voulais épargner Divock Origi"

Divock Origi a encore fait forte impression jeudi face à la Corée du Sud. L'attaquant de Lille est monté au jeu pour la troisème fois d'affilée, à l'heure de jeu, et est impliqué dans l'unique but de la rencontre, inscrit par Jan Vertonghen. "Je voulais épargner Divock pour ce match", a expliqué le sélectionneur fédéral Marc Wilmots après la rencontre. "Personne ne le connaissait qiand je l'ai pris dans ma sélection. Il n'a que 19 ans et a joué 20 matches avec Lille cette saison. Je ne suis pas aveugle, mais nous devons aussi le protéger".

Wilmots a remplacé Dries Mertens et Adnan Januzaj par Origi et Nacer Chadli, en comptant sur leur vitesse. "Divock a le profil exact pour être décisif dans ce match. C'est pourquoi je l'ai lancé dans la bataille", a expliqué le fédéral.

"Le premier quart d'heure fut difficile, puis nous sommes bien rentrés dans le match et nous avons cette belle occasion de Dries Mertens. Le fait de match arrive en fin de première période. J'accorde qu'il n'y a pas de discussion. Steven Defour arrive trop tard. C'est dommage parce qu'il était bien. Je ne pense pas qu'il a voulu faire mal. Maintenant on verra ce que décidera la Fifa."

Obligé de modifier ses consignes durant le repos suite à cette exclusion, la solution est apparue comme simple pour le sélectionneur belge. "Quand tu as ce genre de problème, tu sais qu'il faut jouer avec deux lignes de quatre et avec un attaquant seul en pointe. J'ai demandé de fermer les espaces au centre et de garder les côtés ouverts. J'ai aussi opté pour changer la taille des offensifs et de profiter de la profondeur et vitesse de Chadli et Origi. Même à dix, on a vu une Belgique qui voulait marquer. Parfois même de manière un peu naïve, puisque je les ai vus se porter à cinq devant alors que n'étions que dix. Mais ils ont fait preuve d'envie et de beaucoup de qualités. Le groupe s'est arraché pour décrocher cette victoire", selon Wilmots.

Une mi-temps à 10 contre 11

Suite à l'exclusion de Defour, les Diables ont joué une mi-temps à dix contre onze. "J'étais trop loin de l'action, mais après avoir vu les images, je dois dire qu'on peut donner une rouge pour pareille faute", a déclaré Wilmots. "C'est surtout dommage, car Steven, et toute l'équipe, était bien dans le match. Nous avons eu du mal durant les 20 premières minutes avec notre nouvelle composition, mais nous avons été ensuite bons collectivement".

Les Belges ont encore eu du mal en seconde période. Les changements effectués par Wilmots à l'heure de jeu se sont encore une fois révélés payants. La Belgique a mieux joué après les montés de Nacer Chadli et Divock Origi. "Je savais que les Coréens allaient devoir venir, ils devaient gagner. C'était à nous de rester patients et de sortir rapidement en s'appuyant sur la vitesse de Divock et Nacer. Nous sommes très dangereux si nous avons de l'espace, nous l'avons encore prouvé aujourd'hui".

Vincent Kompany "fier des Diables Rouges"

Vincent Kompany était très fier de la 3e victoire belge au Mondial 2014. C'est ce que la capitaine des Diables Rouges, blessé à l'aine et forfait, a indiqué via Twitter après la victoire contre la Corée du Sud. La Belgique a gagné 1-0 après avoir joué une mi-temps à dix suite à l'exclusion de Steven Defour. "Dos au mur, ensemble, nous pouvons aller au bout. C'est la Belgique. Fier de mon équipe", a tweeté Kompany.

Blessés, Vincent Kompany et Thomas Vermaelen ont suivi le match depuis l'hôtel des Diables. On ne connaît pas encore la durée de l'indisponibilité de Kompany. Wilmots devrait en dire plus lors de son point presse de vendredi. La Belgique jouera en 8e de finale mardi contre les Etats-Unis.

Thibaut Courtois: "Les Etats-Unis disputent un bon tournoi"

A peine la première place du groupe acquise contre la Corée du Sud (victoire 1-0), Thibaut Courtois s'est directement tourné vers le match de huitième de finale de mardi (22h00) contre les Etats-Unis. "Sur le papier, l'Allemagne est plus forte mais les Etats-Unis disputent un bon tournoi", a lancé le gardien des Diables. Courtois a mis l'accent sur la grande prestation collective des Diables. "Nous savions que les Coréens mettraient la pression. En deuxième période, après l'exclusion de Steven Defour, nous avons essayé de bien nous défendre." Objectif atteint: comme face à la Russie, il n'a pas encaissé de but. "L'objectif est toujours le même: ne pas encaisser de but. Ainsi si on en met un, c'est magnifique. Heureusement, nous y sommes parvenus."

Toby Alderweireld: "Nous pouvons faire mieux"

Laissé au repos par Marc Wilmots jeudi, Toby Alderweireld a estimé que la Belgique pouvait faire mieux. "Nous pouvons faire mieux que cela", a dit Alderweireld après la victoire contre la Corée du Sud. "Défensivement, c'était bon, mais offensivement, nous devons montrer que nous avons plus de qualités. Le 8e de finale contre les Etats-Unis ne sera pas facile. Les Américains ont une bonne équipe et sortent de leur groupe difficile en pleine confiance. Ce seront des adversaires coriaces".

"Ce neuf sur neuf est historique pour la Belgique", a dit de son côté Nacer Chadli. "Avoir pu faire la différence à 10 contre 11 dans le dernier quart d'heure et avoir pu garder ce score, cela prouve que nous sommes au top physiquement. Nous avons eu de la chance dans notre malheur avec la carte rouge de Steven Defour tombée juste avant le repos. Cela nous a donné la possibilité de travailler la tactique pendant la mi-temps. Nous avons alors joué en 4-4-1 avec comme consigne de repartir en contre. Wilmots nous a demandé de soigner notre reconversion offensive".

"Encore une fois, c'est le banc qui a fait la différence dans le dernier quart d'heure. C'est la preuve que nous sommes bien physiquement même si certains joueurs sont fatigués", a déclaré Marc Wilmots au micro de la RTBF. "Cette victoire acquise à dix contre onze prouve aussi à quel point nous sommes forts mentalement. Nous avons eu du mal à rentrer dans le match mais Dries Mertens a eu une belle occasion avant le quart d'heure", a expliqué Wilmots. "Nous avions deux principes: gagner et faire tourner l'effectif"Marc Wilmots le sait, un tournoi de Coupe du monde c'est long. Et c'est pour cela, qu'en vue des 8e de finale, "et même au-delà", avait-il indiqué, il avait mis au repos une partie de ses titulaires. "Nous avions deux principes avant d'entamer le match: gagner et faire tourner l'effectif", a expliqué Wilmots devant la caméra de la RTBF. Une fois encore les changements se sont révélés productifs. "Ce banc est très fort. J'ai tablé sur la vitesse de Divock Origi et de Nacer Chadli. Les joueurs qui montent au jeu se donnent aussi à 100%. Ils sont toujours allés de l'avant. Je me suis demandé ce qu'ils allaient faire aussi haut. Mais ils ont mis le paquet et ont décroché un superbe succès". "Je voulais épargner Divock Origi" Divock Origi a encore fait forte impression jeudi face à la Corée du Sud. L'attaquant de Lille est monté au jeu pour la troisème fois d'affilée, à l'heure de jeu, et est impliqué dans l'unique but de la rencontre, inscrit par Jan Vertonghen. "Je voulais épargner Divock pour ce match", a expliqué le sélectionneur fédéral Marc Wilmots après la rencontre. "Personne ne le connaissait qiand je l'ai pris dans ma sélection. Il n'a que 19 ans et a joué 20 matches avec Lille cette saison. Je ne suis pas aveugle, mais nous devons aussi le protéger". Wilmots a remplacé Dries Mertens et Adnan Januzaj par Origi et Nacer Chadli, en comptant sur leur vitesse. "Divock a le profil exact pour être décisif dans ce match. C'est pourquoi je l'ai lancé dans la bataille", a expliqué le fédéral. "Le premier quart d'heure fut difficile, puis nous sommes bien rentrés dans le match et nous avons cette belle occasion de Dries Mertens. Le fait de match arrive en fin de première période. J'accorde qu'il n'y a pas de discussion. Steven Defour arrive trop tard. C'est dommage parce qu'il était bien. Je ne pense pas qu'il a voulu faire mal. Maintenant on verra ce que décidera la Fifa." Obligé de modifier ses consignes durant le repos suite à cette exclusion, la solution est apparue comme simple pour le sélectionneur belge. "Quand tu as ce genre de problème, tu sais qu'il faut jouer avec deux lignes de quatre et avec un attaquant seul en pointe. J'ai demandé de fermer les espaces au centre et de garder les côtés ouverts. J'ai aussi opté pour changer la taille des offensifs et de profiter de la profondeur et vitesse de Chadli et Origi. Même à dix, on a vu une Belgique qui voulait marquer. Parfois même de manière un peu naïve, puisque je les ai vus se porter à cinq devant alors que n'étions que dix. Mais ils ont fait preuve d'envie et de beaucoup de qualités. Le groupe s'est arraché pour décrocher cette victoire", selon Wilmots. Une mi-temps à 10 contre 11Suite à l'exclusion de Defour, les Diables ont joué une mi-temps à dix contre onze. "J'étais trop loin de l'action, mais après avoir vu les images, je dois dire qu'on peut donner une rouge pour pareille faute", a déclaré Wilmots. "C'est surtout dommage, car Steven, et toute l'équipe, était bien dans le match. Nous avons eu du mal durant les 20 premières minutes avec notre nouvelle composition, mais nous avons été ensuite bons collectivement". Les Belges ont encore eu du mal en seconde période. Les changements effectués par Wilmots à l'heure de jeu se sont encore une fois révélés payants. La Belgique a mieux joué après les montés de Nacer Chadli et Divock Origi. "Je savais que les Coréens allaient devoir venir, ils devaient gagner. C'était à nous de rester patients et de sortir rapidement en s'appuyant sur la vitesse de Divock et Nacer. Nous sommes très dangereux si nous avons de l'espace, nous l'avons encore prouvé aujourd'hui". Vincent Kompany "fier des Diables Rouges"Vincent Kompany était très fier de la 3e victoire belge au Mondial 2014. C'est ce que la capitaine des Diables Rouges, blessé à l'aine et forfait, a indiqué via Twitter après la victoire contre la Corée du Sud. La Belgique a gagné 1-0 après avoir joué une mi-temps à dix suite à l'exclusion de Steven Defour. "Dos au mur, ensemble, nous pouvons aller au bout. C'est la Belgique. Fier de mon équipe", a tweeté Kompany. Blessés, Vincent Kompany et Thomas Vermaelen ont suivi le match depuis l'hôtel des Diables. On ne connaît pas encore la durée de l'indisponibilité de Kompany. Wilmots devrait en dire plus lors de son point presse de vendredi. La Belgique jouera en 8e de finale mardi contre les Etats-Unis. Thibaut Courtois: "Les Etats-Unis disputent un bon tournoi"A peine la première place du groupe acquise contre la Corée du Sud (victoire 1-0), Thibaut Courtois s'est directement tourné vers le match de huitième de finale de mardi (22h00) contre les Etats-Unis. "Sur le papier, l'Allemagne est plus forte mais les Etats-Unis disputent un bon tournoi", a lancé le gardien des Diables. Courtois a mis l'accent sur la grande prestation collective des Diables. "Nous savions que les Coréens mettraient la pression. En deuxième période, après l'exclusion de Steven Defour, nous avons essayé de bien nous défendre." Objectif atteint: comme face à la Russie, il n'a pas encaissé de but. "L'objectif est toujours le même: ne pas encaisser de but. Ainsi si on en met un, c'est magnifique. Heureusement, nous y sommes parvenus." Toby Alderweireld: "Nous pouvons faire mieux"Laissé au repos par Marc Wilmots jeudi, Toby Alderweireld a estimé que la Belgique pouvait faire mieux. "Nous pouvons faire mieux que cela", a dit Alderweireld après la victoire contre la Corée du Sud. "Défensivement, c'était bon, mais offensivement, nous devons montrer que nous avons plus de qualités. Le 8e de finale contre les Etats-Unis ne sera pas facile. Les Américains ont une bonne équipe et sortent de leur groupe difficile en pleine confiance. Ce seront des adversaires coriaces". "Ce neuf sur neuf est historique pour la Belgique", a dit de son côté Nacer Chadli. "Avoir pu faire la différence à 10 contre 11 dans le dernier quart d'heure et avoir pu garder ce score, cela prouve que nous sommes au top physiquement. Nous avons eu de la chance dans notre malheur avec la carte rouge de Steven Defour tombée juste avant le repos. Cela nous a donné la possibilité de travailler la tactique pendant la mi-temps. Nous avons alors joué en 4-4-1 avec comme consigne de repartir en contre. Wilmots nous a demandé de soigner notre reconversion offensive".