"La vérité est que le monde du football dans son ensemble doit pleurer aujourd'hui parce que c'est vraiment un grand qui est mort", a déclaré l'ex-vedette argentine à la chaîne de télévision Telesur lundi soir. "Di Stefano fut un maître pour moi, il m'a enseigné beaucoup de choses", a ajouté Maradona pour qui le légendaire joueur du Real Madrid, décédé lundi à Madrid après une crise cardiaque à l'âge de 88 ans, était "non seulement un grand joueur, mais aussi un grand homme".

"C'était un phénomène", selon Maradona qui se souvient d'un dîner partagé avec Di Stefano en Espagne. "Je n'étais jamais entré dans un restaurant où tout le monde s'est levé", a raconté l'ancien sélectionneur de l'Argentine. "Tout le monde s'est levé pour l'applaudir et lui m'a dit: 'allez, allez, dépêche-toi', parce qu'il n'aimait pas ce genre de choses", s'est souvenu Maradona.

Un pionnier

L'ancien footballeur brésilien Pelé s'est lui déclaré lundi, sur son compte Twitter, "très triste" de la mort du "pionnier" hispano-argentin Alfredo Di Stefano. "Quand nous jouions, le FC Santos et le Real Madrid étaient les principaux rivaux, parce qu'il s'agissait des meilleures équipes du monde", a expliqué Pelé, 73 ans.

Pelé a également salué le rôle de "pionnier" de Di Stefano: "toutes les ouvertures qui existent aujourd'hui entre joueurs latino-américains et clubs européens se sont faites grâce au travail d'Alfredo Di Stefano".

Di Stefano fut l'une des grandes gloires du Real Madrid, dont il était président d'honneur. Il a notamment conquis cinq coupes d'Europe avec la "maison blanche", qui l'a qualifiée lundi de "meilleur joueur du monde".

L'ancien attaquant est décédé à Madrid, deux jours après une crise cardiaque qui l'a plongé dans le coma, intervenue tout prêt du stade du Real, le Santiago Bernabeu.

"La vérité est que le monde du football dans son ensemble doit pleurer aujourd'hui parce que c'est vraiment un grand qui est mort", a déclaré l'ex-vedette argentine à la chaîne de télévision Telesur lundi soir. "Di Stefano fut un maître pour moi, il m'a enseigné beaucoup de choses", a ajouté Maradona pour qui le légendaire joueur du Real Madrid, décédé lundi à Madrid après une crise cardiaque à l'âge de 88 ans, était "non seulement un grand joueur, mais aussi un grand homme". "C'était un phénomène", selon Maradona qui se souvient d'un dîner partagé avec Di Stefano en Espagne. "Je n'étais jamais entré dans un restaurant où tout le monde s'est levé", a raconté l'ancien sélectionneur de l'Argentine. "Tout le monde s'est levé pour l'applaudir et lui m'a dit: 'allez, allez, dépêche-toi', parce qu'il n'aimait pas ce genre de choses", s'est souvenu Maradona. Un pionnier L'ancien footballeur brésilien Pelé s'est lui déclaré lundi, sur son compte Twitter, "très triste" de la mort du "pionnier" hispano-argentin Alfredo Di Stefano. "Quand nous jouions, le FC Santos et le Real Madrid étaient les principaux rivaux, parce qu'il s'agissait des meilleures équipes du monde", a expliqué Pelé, 73 ans. Pelé a également salué le rôle de "pionnier" de Di Stefano: "toutes les ouvertures qui existent aujourd'hui entre joueurs latino-américains et clubs européens se sont faites grâce au travail d'Alfredo Di Stefano". Di Stefano fut l'une des grandes gloires du Real Madrid, dont il était président d'honneur. Il a notamment conquis cinq coupes d'Europe avec la "maison blanche", qui l'a qualifiée lundi de "meilleur joueur du monde". L'ancien attaquant est décédé à Madrid, deux jours après une crise cardiaque qui l'a plongé dans le coma, intervenue tout prêt du stade du Real, le Santiago Bernabeu.