Les adieux aux deux Ecossais, le premier choisi pour succéder au second sur le banc de ManU la saison prochaine, éclipseraient presque la bataille pour les 3e et 4e places, et donc la Ligue des champions, qui fait toujours rage entre Chelsea, Arsenal et Tottenham.

Peu de gens ont vu pleurer Alex Ferguson, lui l'Ecossais intimidant et dur au mal. Mais dimanche, 76.000 spectateurs et des millions de téléspectateurs à travers le monde verront peut-être des larmes couler sur ses joues. Ses adieux aux supporters de ManU et l'hommage qu'ils vont lui rendre s'annoncent d'une incroyable émotion. Après pas loin de 27 ans, ce 1499e match à la tête de MU sera l'ultime de Sir Alex dans le Théâtre des Rêves, le surnom d'Old Trafford où une statue le représente et une tribune porte son nom. Le match en lui-même pour ce MU déjà champion, comme pour l'adversaire, Swansea, passent totalement au second plan.

Un peu plus tôt, David Moyes, son successeur à United, dira lui aussi au revoir aux fans d'Everton, face à West Ham, à Goodison Park, après onze saisons où il aura ramené les Toffees en haut de l'affiche.

Les adieux aux deux Ecossais, le premier choisi pour succéder au second sur le banc de ManU la saison prochaine, éclipseraient presque la bataille pour les 3e et 4e places, et donc la Ligue des champions, qui fait toujours rage entre Chelsea, Arsenal et Tottenham. Peu de gens ont vu pleurer Alex Ferguson, lui l'Ecossais intimidant et dur au mal. Mais dimanche, 76.000 spectateurs et des millions de téléspectateurs à travers le monde verront peut-être des larmes couler sur ses joues. Ses adieux aux supporters de ManU et l'hommage qu'ils vont lui rendre s'annoncent d'une incroyable émotion. Après pas loin de 27 ans, ce 1499e match à la tête de MU sera l'ultime de Sir Alex dans le Théâtre des Rêves, le surnom d'Old Trafford où une statue le représente et une tribune porte son nom. Le match en lui-même pour ce MU déjà champion, comme pour l'adversaire, Swansea, passent totalement au second plan. Un peu plus tôt, David Moyes, son successeur à United, dira lui aussi au revoir aux fans d'Everton, face à West Ham, à Goodison Park, après onze saisons où il aura ramené les Toffees en haut de l'affiche.