Peu après le coup de sifflet final de cette nouvelle déconvenue qui a laissé les Red Devils au 7e rang du championnat, à 12 longueurs du leader Chelsea, le Times avait annoncé la tenue de cette réunion virtuelle "avec les indemnités de départ" de Solskjaer à son ordre du jour, laissant entendre que son limogeage était acquis.

Mais peu avant 22 heures, Sky Sports a annoncé que l'avenir de l'entraîneur norvégien à la tête de l'équipe n'était finalement "pas décidé" après cette réunion.

L'un des principaux obstacles auquel semble se heurter un limogeage est l'absence de remplaçant dans l'immédiat.

Selon le Times, la famille Glazer, propriétaire de Manchester United, aurait demandé à ses représentants à la tête du club de faire le forcing pour convaincre Zinédine Zidane de lui succéder, en augmentant son offre financière.

Le triple vainqueur de la Ligue des Champions avec le Real Madrid, comme entraîneur, n'était a priori pas très chaud pour s'engager en pleine saison, mais la crise sportive traversée par les Red Devils pourrait changer la donne.

Il retrouverait à Manchester Cristiano Ronaldo et Raphaël Varane qu'il a côtoyés longuement dans la capitale espagnole.

Interrogé par Sky Sports sur son avenir, juste après le match, "OGS" s'est contenté de répondre: "Je travaille pour et avec le club. Evidemment, nous avons une bonne communication, et si le club envisage de faire quelque chose, c'est une discussion que nous aurons ensemble".

En conférence de presse, il a ensuite affirmé qu'il croyait encore pouvoir "inverser la tendance".

Avec 4 victoires lors des 13 derniers matches et des revers en série contre des rivaux directs, Liverpool (5-0) et Manchester City (2-0), et maintenant contre le mal classé Watford, Solskjaer, 48 ans, semble pourtant avoir totalement perdu la confiance des joueurs.

Le titre national semble déjà hors de portée et la qualification en 8es de finale de la Ligue des Champions est loin d'être acquise.

Un match capital en C1, mardi à Villarreal, un déplacement chez le leader Chelsea dimanche et ensuite la réception d'un Arsenal en grande forme le jeudi suivant, United va jouer très gros sur les trois prochains matches. Avec ou sans Solskjaer à la barre ?

Peu après le coup de sifflet final de cette nouvelle déconvenue qui a laissé les Red Devils au 7e rang du championnat, à 12 longueurs du leader Chelsea, le Times avait annoncé la tenue de cette réunion virtuelle "avec les indemnités de départ" de Solskjaer à son ordre du jour, laissant entendre que son limogeage était acquis.Mais peu avant 22 heures, Sky Sports a annoncé que l'avenir de l'entraîneur norvégien à la tête de l'équipe n'était finalement "pas décidé" après cette réunion.L'un des principaux obstacles auquel semble se heurter un limogeage est l'absence de remplaçant dans l'immédiat.Selon le Times, la famille Glazer, propriétaire de Manchester United, aurait demandé à ses représentants à la tête du club de faire le forcing pour convaincre Zinédine Zidane de lui succéder, en augmentant son offre financière.Le triple vainqueur de la Ligue des Champions avec le Real Madrid, comme entraîneur, n'était a priori pas très chaud pour s'engager en pleine saison, mais la crise sportive traversée par les Red Devils pourrait changer la donne.Il retrouverait à Manchester Cristiano Ronaldo et Raphaël Varane qu'il a côtoyés longuement dans la capitale espagnole.Interrogé par Sky Sports sur son avenir, juste après le match, "OGS" s'est contenté de répondre: "Je travaille pour et avec le club. Evidemment, nous avons une bonne communication, et si le club envisage de faire quelque chose, c'est une discussion que nous aurons ensemble".En conférence de presse, il a ensuite affirmé qu'il croyait encore pouvoir "inverser la tendance".Avec 4 victoires lors des 13 derniers matches et des revers en série contre des rivaux directs, Liverpool (5-0) et Manchester City (2-0), et maintenant contre le mal classé Watford, Solskjaer, 48 ans, semble pourtant avoir totalement perdu la confiance des joueurs.Le titre national semble déjà hors de portée et la qualification en 8es de finale de la Ligue des Champions est loin d'être acquise.Un match capital en C1, mardi à Villarreal, un déplacement chez le leader Chelsea dimanche et ensuite la réception d'un Arsenal en grande forme le jeudi suivant, United va jouer très gros sur les trois prochains matches. Avec ou sans Solskjaer à la barre ?