Solskjaer était pourtant arrivé sur la pointe des pieds, le 19 décembre, "en prêt" du modeste club norvégien de Molde, pour sauver 'ses' Red Devils plongés dans la crise après la difficile fin de règne de José Mourinho (relations conflictuelles avec les joueurs, fond de jeu inexistant, situation sportive critique...)

Trois mois plus tard, après quatorze victoires en dix-neuf matches, avec une équipe transfigurée et qualifiée pour les quarts de finale de la Ligue des champions, l'ex "supersub" a convaincu supporters et observateurs. Mais aussi ses dirigeants qui viennent d'annoncer la prolongation de son bail sur ce banc qu'il a connu comme joueur entre 1996 et 2007 et où il s'est fait un nom.

L'"Assassin au visage de bébé", aujourd'hui âgé de 46 ans, a en effet joué 366 matches et marqué 126 buts sous le maillot mancunien.

Le Norvégien était déjà un héros du côté d'Old Trafford depuis son but victorieux dans les arrêts de jeu de la finale de la Ligue des champions 1999. Il est désormais considéré comme une légende après avoir été l'artisan du revers majuscule infligé au PSG en C1 (0-2, 3-1).

"Le premier jour où je suis arrivé, je me suis senti chez moi dans ce club si spécial. C'était un honneur d'être un joueur de Manchester United et ensuite de commencer ma carrière d'entraîneur ici", a assuré Solskjaer sur le site du club anglais, où il a débuté comme coach de la réserve en 2008.

"C'est le job que j'ai toujours rêvé de faire et je suis plus qu'excité de l'opportunité de pouvoir diriger ce club sur le long terme", a-t-il ajouté.

Pogba retrouvé

Manager moderne et offensif, qui sait parler à son groupe et en assurer la cohésion, Solskjaer a permis à Manchester United de remonter à la 5e place de Premier League, à la lutte avec Tottenham, Arsenal et Chelsea pour les places qualificatives pour la Ligue des champions.

Mieux, il a réussi à redonner le sourire à son milieu champion du monde Paul Pogba.

"On veut qu'il reste. Il a des résultats. Je m'entends très bien avec lui, comme les autres joueurs. Il le mérite. Il connaît tout du club. Il nous a redonné confiance. Nous jouons plus libérés. Nous reprenons du plaisir à jouer", avouait d'ailleurs le Français la semaine dernière.

Pogba, qui avait émergé sous la houlette de 'OGS' avec la réserve mancunienne, a été entendu.

Et l'annonce de la prolongation de Solskjaer a également ravi ses anciens coéquipiers, Peter Schmeichel en tête. "Félicitations mon ami. C'est mérité. En avant pour de nouveaux trophées", a ainsi tweeté l'ancien gardien danois.

L'ancien défenseur de United Gary Neville s'est lui aussi félicité de cette nomination et a exhorté le club à soutenir financièrement le nouveau patron à plein temps.

"Je suis ravi pour Ole", a ainsi posté Neville sur Twitter. "Je ne pensais pas que ça arriverait quand il a été nommé. Mais les résultats et l'esprit du club ont été incroyables depuis son arrivée et il le mérite. Il a maintenant besoin d'aide sur le marché des transferts en termes de finances et de ressources !"