Manchester City, qui a obtenu un nul vierge à l'Atlético Madrid, et Liverpool, qui a partagé 3-3 avec Benfica, se sont qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des Champions de football, à l'issue des quarts de finale retour, mercredi.

LE BUT DE BRUYNE AURA SUFFI POUR CITY

Le but marqué à l'aller par Kevin De Bruyne a suffi à Manchester City pour se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des Champions au détriment de l'Atletico Madrid. Vainqueurs 1-0 à domicile, les Cityzens sont allés partager l'enjeu à Madrid (0-0). Chez les visiteurs, De Bruyne est sorti en boitant (65e) alors que Yannick Carrasco est monté au jeu dans la foulée du côté des Cochoneros (67e).

Pour ce retour, les Colchoneros ont pu compter sur tous leurs supporters. En effet, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a suspendu mercredi la clôture partielle du stade Wanda Metropolitano ordonnée lundi par l'UEFA en raison du "comportement discriminatoire" de certains supporters ayant fait un salut nazi dans les tribunes de l'Etihad Stadium lors du match aller, ainsi que pour "jets de projectiles".

Après avoir fait preuve de patience, Manchester a tenté de prendre le jeu à son compte notamment grâce à De Bruyne, qui a été arrêté fautivement par Felipe (24e). Malgré leur 69% de possession de balle en première période, les Cityzens ne sont pas parvenus à ouvrir la marque, d'autant qu'une frappe du gauche de Phil Foden dans le rectangle a été contrée par Felipe et que sur le rebond, la tentative du droit de De Bruyne a été déviée en corner par Reinildo (27e). En plus, un envoi d'Ilkay Gundogan s'est écrasé sur le poteau (30e). Quant à l'Atletico, qui n'avait pas cadré un seul tir à l'aller, il n'a pas fait mieux. Après le repos, l'Atlético a montré un tout autre visage et son pressing s'est révélé efficace puisque City perdait beaucoup de ballons. Néanmoins, les Colchoneros ne se sont pas montré plus tranchants et ont terminé la rencontre à dix à la suite de l'exclusion de Felipe pour une faute sur Foden (90e+2).

La fin de rencontre et les dix minutes de temps additionnel ont été fort tendues avec neuf cartes jaunes (cinq pour City) à partir de la 80e minute notamment une pour le coach madrilène, Diego Simeone, qui est entré sur la pelouse (90e+10).

Roberto Firmino a inscrit un doublé pour Liverpool., iStock
Roberto Firmino a inscrit un doublé pour Liverpool. © iStock

UNE SOIREE ET UN PARTAGE RICHES EN BUTS A ANFIELD

Après avoir fait le job à l'aller au Stade de la Luz de Lisbonne (1-3), Liverpool a concédé le partage face à Benfica mercredi à Anfield Road (3-3) mais s'est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Chez les Benfiquistes, Jan Vertonghen a joué tout le match tandis que Divock Origi est monté au jeu chez les Reds (90e+2).

A Liverpool, Jurgen Klopp a fait tourner son équipe en vue de la demi-finale de FA Cup de samedi à Wembley face à Manchester City. Le coach allemand a titularisé Diogo Jota et Ibrahima Konaté, laissant Mohammed Salah et Sadio Mané sur le banc. A Benfica, Nelson Verissimo a été obligé de remplacer Rafa Silva, blessé de dernière heure, par Diogo Gonçalves pour animer le flanc droit de son 4-2-3-1. Au coup d'envoi Benfica s'est posté bien haut mais après quelques minutes, Liverpool a commencé à gagner du terrain. Comme à l'aller, Konaté a ouvert le score de la tête sur un corner de Konstantinos Tsimikas (21e, 1-0). Même sans y mettre une intensité folle, les Reds dirigeaient le débat mais Gonçalo Ramos a profité d'une mauvaise relance de James Milner pour égaliser (32e, 1-1). A la reprise, Benfica a pris des risques, mais Roberto Firmino a reporté les Reds au commandement sur un tir manqué de Jota, qui a fini en passe décisive (55e, 2-1). Le Brésilien a ensuite signé un doublé sur un coup franc de Tsimikas (65e, 3-1). La victoire n'était pas encore acquise pour Liverpool car l'ex-Gantois Roman Yaremchuk a réduit l'écart après avoir effacé Alisson (73e, 3-2). Enfin, sur une passe de Joao Mario prolonge, Dawin Nunez a placé le ballon près du poteau du gardien liverpuldien (83e, 3-3).

Manchester City, qui a obtenu un nul vierge à l'Atlético Madrid, et Liverpool, qui a partagé 3-3 avec Benfica, se sont qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des Champions de football, à l'issue des quarts de finale retour, mercredi.Le but marqué à l'aller par Kevin De Bruyne a suffi à Manchester City pour se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des Champions au détriment de l'Atletico Madrid. Vainqueurs 1-0 à domicile, les Cityzens sont allés partager l'enjeu à Madrid (0-0). Chez les visiteurs, De Bruyne est sorti en boitant (65e) alors que Yannick Carrasco est monté au jeu dans la foulée du côté des Cochoneros (67e). Pour ce retour, les Colchoneros ont pu compter sur tous leurs supporters. En effet, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a suspendu mercredi la clôture partielle du stade Wanda Metropolitano ordonnée lundi par l'UEFA en raison du "comportement discriminatoire" de certains supporters ayant fait un salut nazi dans les tribunes de l'Etihad Stadium lors du match aller, ainsi que pour "jets de projectiles". Après avoir fait preuve de patience, Manchester a tenté de prendre le jeu à son compte notamment grâce à De Bruyne, qui a été arrêté fautivement par Felipe (24e). Malgré leur 69% de possession de balle en première période, les Cityzens ne sont pas parvenus à ouvrir la marque, d'autant qu'une frappe du gauche de Phil Foden dans le rectangle a été contrée par Felipe et que sur le rebond, la tentative du droit de De Bruyne a été déviée en corner par Reinildo (27e). En plus, un envoi d'Ilkay Gundogan s'est écrasé sur le poteau (30e). Quant à l'Atletico, qui n'avait pas cadré un seul tir à l'aller, il n'a pas fait mieux. Après le repos, l'Atlético a montré un tout autre visage et son pressing s'est révélé efficace puisque City perdait beaucoup de ballons. Néanmoins, les Colchoneros ne se sont pas montré plus tranchants et ont terminé la rencontre à dix à la suite de l'exclusion de Felipe pour une faute sur Foden (90e+2). La fin de rencontre et les dix minutes de temps additionnel ont été fort tendues avec neuf cartes jaunes (cinq pour City) à partir de la 80e minute notamment une pour le coach madrilène, Diego Simeone, qui est entré sur la pelouse (90e+10). Après avoir fait le job à l'aller au Stade de la Luz de Lisbonne (1-3), Liverpool a concédé le partage face à Benfica mercredi à Anfield Road (3-3) mais s'est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Chez les Benfiquistes, Jan Vertonghen a joué tout le match tandis que Divock Origi est monté au jeu chez les Reds (90e+2). A Liverpool, Jurgen Klopp a fait tourner son équipe en vue de la demi-finale de FA Cup de samedi à Wembley face à Manchester City. Le coach allemand a titularisé Diogo Jota et Ibrahima Konaté, laissant Mohammed Salah et Sadio Mané sur le banc. A Benfica, Nelson Verissimo a été obligé de remplacer Rafa Silva, blessé de dernière heure, par Diogo Gonçalves pour animer le flanc droit de son 4-2-3-1. Au coup d'envoi Benfica s'est posté bien haut mais après quelques minutes, Liverpool a commencé à gagner du terrain. Comme à l'aller, Konaté a ouvert le score de la tête sur un corner de Konstantinos Tsimikas (21e, 1-0). Même sans y mettre une intensité folle, les Reds dirigeaient le débat mais Gonçalo Ramos a profité d'une mauvaise relance de James Milner pour égaliser (32e, 1-1). A la reprise, Benfica a pris des risques, mais Roberto Firmino a reporté les Reds au commandement sur un tir manqué de Jota, qui a fini en passe décisive (55e, 2-1). Le Brésilien a ensuite signé un doublé sur un coup franc de Tsimikas (65e, 3-1). La victoire n'était pas encore acquise pour Liverpool car l'ex-Gantois Roman Yaremchuk a réduit l'écart après avoir effacé Alisson (73e, 3-2). Enfin, sur une passe de Joao Mario prolonge, Dawin Nunez a placé le ballon près du poteau du gardien liverpuldien (83e, 3-3).