A première vue, en effet, le FC Malinois, vainqueur de la Coupe de Belgique, est directement qualifié pour la phase de poules de l'Europa League, qui débutera le 20 septembre (tirage au sort le 30 août à Monaco). Sauf que l'Union européenne de football (UEFA) suspend cette décision prise mardi, à celle de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), qui doit encore rendre son verdict complet et définitif dans l'affaire du match arrangé contre Waasland-Beveren.

On rappellera que celle-ci avait dans un premier temps privé le lauréat de la Coupe de Belgique, d'une participation à la Coupe d'Europe.

La première, depuis la saison 1993-1994, et l'élimination contre Cagliari (1-3, 0-2), en huitièmes de finale de la Coupe de l'UEFA.

Cette décision de l'UEFA réjouit Malines, vu qu'elle correspond exactement à la demande qu'il avait exprimée devant ses instances disciplinaires, lors de sa comparution il y a deux semaines, puis à Genève il y a huit jours.

Les avocats du Kavé avaient alors entre autres mis l'accent sur les fautes de procédure qui invalidaient à leurs yeux les sanctions prononcées, et sur le fait que Malines, d'ailleurs innocent dans cette affaire, ne pouvait règlementairement pas être condamné.

"On avait aussi bien expliqué la procédure en cours à la Cour belge d'arbitrage pour le sport", raconte l'avocat de Malines Thomas Declerck, "et que l'UEFA ne pouvait donc pas prendre de décision définitive concernant la participation du Malinwa à l'Europa League, tant que ne serait pas connu le verdict de la CBAS. On se réjouit de voir qu'elle a entièrement suivi notre avis, et qu'elle laisse à la Cour d'arbitrage tout le temps nécessaire à la réalisation et à la rédaction de son travail sur le fond. A présent plus rien ne presse, en effet, même si Malines va se préparer dès maintenant en vue de sa participation à la phase de poules en septembre..."

Sans déjà connaître la suite, et surtout la fin de l'histoire, l'avocat Declerck s'attend à un acquittement de Malines, ou du moins l'espère. "Attendons le jugement de la CBAS, et ensuite l'UEFA tranchera", a-t-il dit.

A première vue, en effet, le FC Malinois, vainqueur de la Coupe de Belgique, est directement qualifié pour la phase de poules de l'Europa League, qui débutera le 20 septembre (tirage au sort le 30 août à Monaco). Sauf que l'Union européenne de football (UEFA) suspend cette décision prise mardi, à celle de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), qui doit encore rendre son verdict complet et définitif dans l'affaire du match arrangé contre Waasland-Beveren.On rappellera que celle-ci avait dans un premier temps privé le lauréat de la Coupe de Belgique, d'une participation à la Coupe d'Europe. La première, depuis la saison 1993-1994, et l'élimination contre Cagliari (1-3, 0-2), en huitièmes de finale de la Coupe de l'UEFA. Cette décision de l'UEFA réjouit Malines, vu qu'elle correspond exactement à la demande qu'il avait exprimée devant ses instances disciplinaires, lors de sa comparution il y a deux semaines, puis à Genève il y a huit jours. Les avocats du Kavé avaient alors entre autres mis l'accent sur les fautes de procédure qui invalidaient à leurs yeux les sanctions prononcées, et sur le fait que Malines, d'ailleurs innocent dans cette affaire, ne pouvait règlementairement pas être condamné. "On avait aussi bien expliqué la procédure en cours à la Cour belge d'arbitrage pour le sport", raconte l'avocat de Malines Thomas Declerck, "et que l'UEFA ne pouvait donc pas prendre de décision définitive concernant la participation du Malinwa à l'Europa League, tant que ne serait pas connu le verdict de la CBAS. On se réjouit de voir qu'elle a entièrement suivi notre avis, et qu'elle laisse à la Cour d'arbitrage tout le temps nécessaire à la réalisation et à la rédaction de son travail sur le fond. A présent plus rien ne presse, en effet, même si Malines va se préparer dès maintenant en vue de sa participation à la phase de poules en septembre..." Sans déjà connaître la suite, et surtout la fin de l'histoire, l'avocat Declerck s'attend à un acquittement de Malines, ou du moins l'espère. "Attendons le jugement de la CBAS, et ensuite l'UEFA tranchera", a-t-il dit.