Luka Jovic (Eintracht Francfort) est deuxième ex-æquo avec Marco Reus (Borussia Dortmund) du classement des buteurs, avec 15 goals en 24 matches, juste devant son partenaire d'attaque, Sébastien Haller, 14 buts. Jovic a fait la une pour la première fois en octobre, quand il a inscrit cinq buts contre le Fortuna Düsseldorf.

Fredi Bobic, le directeur sportif de Francfort, s'est empressé de lever l'option d'achat sur le Serbe, loué par Benfica pour deux saisons. Le transfert définitif de Jovic coûtera sept millions mais l'avant vaut désormais nettement plus. Le magazine Kicker a pointé l'art que Bobic a de réaliser de bons investissements et l'a d'ailleurs élu Homme de l'Année. Il faut dire qu'en plus, Francfort, toujours en lice en Europa League, est également en mesure de se requalifier pour une coupe d'Europe la saison prochaine.

L'éclosion du jeune Serbe est-elle vraiment inattendue? La saison passée, il a trouvé le chemin des filets à huit reprises en 22 matches, alors qu'il n'était généralement que joker. Il a inscrit le seul but de la demi-finale de Coupe d'Allemagne contre Schalke 04. Il est jeune, travailleur et décisif.

Jovic a été formé par l'Étoile Rouge de Belgrade. Il y a marqué un but deux minutes après sa première entrée au jeu. Le ton était donné. Il est devenu le plus jeune buteur de l'Étoile Rouge, battant le record d'un certain Dejan Stankovic (ex-Inter). Il est aussi entré dans l'histoire au cours du derby entre l'Étoile Rouge et le Partizan, toujours par son jeune âge.

Il a ensuite disputé 40 matches et marqué douze buts, marchant sur les traces des anciennes icônes du club. Benfica s'est manifesté un an et demi après ses débuts. Il l'a engagé en prévision de l'avenir et l'a surtout aligné en équipe B. Luka, âgé de 19 ans, n'a joué que deux matches en équipe première. En juin 2017, l'Eintracht Francfort lui a offert une issue en le louant pour deux saisons.

Désormais épanoui, Jovic marque les yeux fermés. Il a également délivré six assists déjà, cette saison. Il n'étale pas son talent uniquement en Allemagne : il figure dans le premier peloton des buteurs en Europa League, avec sept réalisations. Il a éliminé l'Inter en huitièmes de finale d'un superbe lob, sous le regard des scouts de Barcelone.

Le club catalan aurait préparé une enveloppe de 50 millions pour l'enrôler mais Francfort espère qu'il y aura surenchère, car le Real Madrid se serait également manifesté. Quoi qu'il en soit, il est peu probable que Jovic prolonge son séjour dans la capitale financière. Quant à Bobic, il réfléchit à ce qu'il fera de cette manne.

Par Nick Vandierendonck