Luis Suarez s'est rendu vendredi à Lausanne, devant le Tribunal Arbitral du Sport. L'attaquant uruguayen a fait appel devant le TAS de la décision prise par la FIFA suite à sa morsure sur le défenseur Giorgio Chiellini, lors du match de poules de la Coupe du Monde contre l'Italie (victoire 0-1 de l'Uruguay). La fédération internationale l'a puni de 9 matches de suspension en équipe nationale, mais surtout de 4 mois d'interdiction de toutes activités liées au football, y compris les entraînements et les présentations officielles.

Dans le pire des cas, de retour pour le Clasico

Considérant cette sanction excessive, Suarez et son agent, Pere Guardiola (frère de Pep, l'entraîneur du Bayern Munich) ont fait appel au Tribunal Arbitral du Sport afin de réduire la durée de la suspension, voire de la supprimer définitivement. Suarez est arrivé au tribunal vendredi matin, et l'audience s'est terminée vers 13h45. La décision du TAS sera communiquée dans quelques jours.

Même la victime de Suarez, Giorgio Chiellini, espère que la suspension sera diminuée : "Moi, j'ai envie qu'ils revoient la sanction, même si cette décision ne dépend pas de moi. Mais je la trouve exagérée", déclarait-il aux médias italiens. Si la durée de la suspension reste cependant identique, elle se terminera le 25 octobre, soit la veille d'un certain Real-Barça...

Luis Suarez s'est rendu vendredi à Lausanne, devant le Tribunal Arbitral du Sport. L'attaquant uruguayen a fait appel devant le TAS de la décision prise par la FIFA suite à sa morsure sur le défenseur Giorgio Chiellini, lors du match de poules de la Coupe du Monde contre l'Italie (victoire 0-1 de l'Uruguay). La fédération internationale l'a puni de 9 matches de suspension en équipe nationale, mais surtout de 4 mois d'interdiction de toutes activités liées au football, y compris les entraînements et les présentations officielles. Dans le pire des cas, de retour pour le ClasicoConsidérant cette sanction excessive, Suarez et son agent, Pere Guardiola (frère de Pep, l'entraîneur du Bayern Munich) ont fait appel au Tribunal Arbitral du Sport afin de réduire la durée de la suspension, voire de la supprimer définitivement. Suarez est arrivé au tribunal vendredi matin, et l'audience s'est terminée vers 13h45. La décision du TAS sera communiquée dans quelques jours. Même la victime de Suarez, Giorgio Chiellini, espère que la suspension sera diminuée : "Moi, j'ai envie qu'ils revoient la sanction, même si cette décision ne dépend pas de moi. Mais je la trouve exagérée", déclarait-il aux médias italiens. Si la durée de la suspension reste cependant identique, elle se terminera le 25 octobre, soit la veille d'un certain Real-Barça...