Le défenseur international français du Bayern Munich Lucas Hernandez se rendra à Madrid pour comparaître devant le tribunal qui le convoque pour ne pas avoir respecté une mesure d'éloignement imposée après une rixe avec sa compagne, a indiqué le président du club allemand Herbert Hainer.

"Il y va maintenant, puis il sera entendu, puis nous verrons", a déclaré Herbert Hainer jeudi soir en marge d'une manifestation organisée dans le centre d'entraînement du club. La justice espagnole a ordonné mercredi l'incarcération de l'international français pour non respect de cette mesure d'éloignement prononcée en février 2017.

Quelques mois plus tard, Lucas Hernandez a épousé sa compagne. La violation de cette décision judiciaire lui a valu une condamnation à six mois de prison en 2019, non exécutée à ce jour.

Le champion du monde 2018 et vainqueur de la Ligue des nations avec les Bleus dimanche contre l'Espagne, devra se présenter le 19 octobre devant un tribunal de Madrid afin que l'ordonnance d'incarcération lui soit notifiée. Il aura après cette audience 10 jours pour entrer "volontairement" en prison. Jusqu'à présent, aucun responsable de Munich n'a fait de commentaire sur cette affaire. "Ce sont des affaires privées de Lucas Hernandez, je ne veux pas les juger", a déclaré jeudi le président du Bayern. Un porte-parole du tribunal régional supérieur de Madrid a défendu l'ordonnance d'incarcération dans une interview vendredi dans le journal allemand Bild : "Il y a deux condamnations pour violence domestique et aussi une troisième pour violation de la sentence. C'est une infraction très grave", a déclaré Luis Sala au journal. Le juge de la 32e chambre pénale ne pouvait "qu'appliquer la loi", a-t-il ajouté.

Le défenseur international français du Bayern Munich Lucas Hernandez se rendra à Madrid pour comparaître devant le tribunal qui le convoque pour ne pas avoir respecté une mesure d'éloignement imposée après une rixe avec sa compagne, a indiqué le président du club allemand Herbert Hainer."Il y va maintenant, puis il sera entendu, puis nous verrons", a déclaré Herbert Hainer jeudi soir en marge d'une manifestation organisée dans le centre d'entraînement du club. La justice espagnole a ordonné mercredi l'incarcération de l'international français pour non respect de cette mesure d'éloignement prononcée en février 2017. Quelques mois plus tard, Lucas Hernandez a épousé sa compagne. La violation de cette décision judiciaire lui a valu une condamnation à six mois de prison en 2019, non exécutée à ce jour. Le champion du monde 2018 et vainqueur de la Ligue des nations avec les Bleus dimanche contre l'Espagne, devra se présenter le 19 octobre devant un tribunal de Madrid afin que l'ordonnance d'incarcération lui soit notifiée. Il aura après cette audience 10 jours pour entrer "volontairement" en prison. Jusqu'à présent, aucun responsable de Munich n'a fait de commentaire sur cette affaire. "Ce sont des affaires privées de Lucas Hernandez, je ne veux pas les juger", a déclaré jeudi le président du Bayern. Un porte-parole du tribunal régional supérieur de Madrid a défendu l'ordonnance d'incarcération dans une interview vendredi dans le journal allemand Bild : "Il y a deux condamnations pour violence domestique et aussi une troisième pour violation de la sentence. C'est une infraction très grave", a déclaré Luis Sala au journal. Le juge de la 32e chambre pénale ne pouvait "qu'appliquer la loi", a-t-il ajouté.