La vie de coach n'est jamais un long fleuve tranquille, même quand vous êtes considérés comme une idole du club. Jurgen Klopp passe certainement son temps à se demander comment son équipe a-t-elle pu perdre de sa superbe. La machine intraitable qu'était Liverpool la saison dernière n'est plus que l'ombre d'elle-même cette année. Des signes annonçaient déjà ce scénario en fin de saison, lors de la reprise du championnat au mois de juin. Les Reds commettaient plus d'erreurs défensivement, moins efficaces aussi offensivement, ils étaient comme moins concernés par le championnat qu'ils dominaient haut la main jusque-là. Il faut dire que la chance n'est pas non plus du côté d'Anfield cette saison. La lourde blessure de Virgil Van Dijk lors de la cinquième journée a totalement bouleversé l'effectif. À la suite de cela, les absences ont commencé à s'enchainer et principalement dans le secteur défensif où Gomez et Matip ont rejoint l'infirmerie. Le capitaine Jordan Henderson s'est lui aussi rajouté à cette liste. Un pion essentiel en moins, donc, pour l'entraineur allemand.

Les invidualités en manque de confiance

Sans ses cadres, et avec un secteur offensif moins inspiré, malgré les statistiques de Mohammed Salah, meilleur buteur du championnat, les Reds ont beaucoup plus de mal à développer leur jeu cette saison. Un jeu plus prévisible et surtout une fragilité défensive étonnante. Meilleure défense la saison dernière, les coéquipiers de Sadio Mané ont déjà encaissé plus de buts que sur l'ensemble du précédent exercice. Et c'est face aux plus "petites équipes" du championnat que Liverpool a du mal cette saison, avec comme point d'orgue l'humiliation subie face à Aston Villa, 7-2. Individuellement aussi, les Reds semblent loin de leur niveau d'avant. À l'image d'Alisson, imprenable depuis son arrivée sur les bords de la Mersey, qui a multiplié les erreurs dans des matchs importants, coûtant des points à son équipe. Le Sénégalais, Sadio Mané est lui aussi loin de ses standards de la saison dernière. Auteur de 7 petits buts en championnat jusqu'à présent, l'ancien attaquant de Metz connait une période plus difficile cette année.

belga
© belga

"Je n'ai pas besoin d'une pause"

Mais même dans la tempête, Jurgen Klopp reste lucide et ne veut absolument pas entendre parler d'un possible départ. C'est ce qu'il annonçait en conférence de presse avant le huitième de final aller de Ligue des Champions face à Leipzig : "J'en ai entendu parler. Je n'ai pas l'impression d'avoir besoin d'un soutien particulier pour le moment mais c'est bien. Des rumeurs selon lesquelles j'ai démissionné ou fait une pause ? Ni l'un ni l'autre n'est vrai. Je n'ai pas besoin d'une pause. Tout le monde sait en privé que la période a été difficile, mais ce n'était pas seulement ces trois dernières semaines, c'était plus long que cela". Oui, Liverpool est bien dans une passe compliquée, et l'ancien entraineur de Dortmund espère bien un petit coup de pouce du destin pour les remettre sur le droit chemin.

Attardo Vincent (st.)

La vie de coach n'est jamais un long fleuve tranquille, même quand vous êtes considérés comme une idole du club. Jurgen Klopp passe certainement son temps à se demander comment son équipe a-t-elle pu perdre de sa superbe. La machine intraitable qu'était Liverpool la saison dernière n'est plus que l'ombre d'elle-même cette année. Des signes annonçaient déjà ce scénario en fin de saison, lors de la reprise du championnat au mois de juin. Les Reds commettaient plus d'erreurs défensivement, moins efficaces aussi offensivement, ils étaient comme moins concernés par le championnat qu'ils dominaient haut la main jusque-là. Il faut dire que la chance n'est pas non plus du côté d'Anfield cette saison. La lourde blessure de Virgil Van Dijk lors de la cinquième journée a totalement bouleversé l'effectif. À la suite de cela, les absences ont commencé à s'enchainer et principalement dans le secteur défensif où Gomez et Matip ont rejoint l'infirmerie. Le capitaine Jordan Henderson s'est lui aussi rajouté à cette liste. Un pion essentiel en moins, donc, pour l'entraineur allemand.Sans ses cadres, et avec un secteur offensif moins inspiré, malgré les statistiques de Mohammed Salah, meilleur buteur du championnat, les Reds ont beaucoup plus de mal à développer leur jeu cette saison. Un jeu plus prévisible et surtout une fragilité défensive étonnante. Meilleure défense la saison dernière, les coéquipiers de Sadio Mané ont déjà encaissé plus de buts que sur l'ensemble du précédent exercice. Et c'est face aux plus "petites équipes" du championnat que Liverpool a du mal cette saison, avec comme point d'orgue l'humiliation subie face à Aston Villa, 7-2. Individuellement aussi, les Reds semblent loin de leur niveau d'avant. À l'image d'Alisson, imprenable depuis son arrivée sur les bords de la Mersey, qui a multiplié les erreurs dans des matchs importants, coûtant des points à son équipe. Le Sénégalais, Sadio Mané est lui aussi loin de ses standards de la saison dernière. Auteur de 7 petits buts en championnat jusqu'à présent, l'ancien attaquant de Metz connait une période plus difficile cette année.Mais même dans la tempête, Jurgen Klopp reste lucide et ne veut absolument pas entendre parler d'un possible départ. C'est ce qu'il annonçait en conférence de presse avant le huitième de final aller de Ligue des Champions face à Leipzig : "J'en ai entendu parler. Je n'ai pas l'impression d'avoir besoin d'un soutien particulier pour le moment mais c'est bien. Des rumeurs selon lesquelles j'ai démissionné ou fait une pause ? Ni l'un ni l'autre n'est vrai. Je n'ai pas besoin d'une pause. Tout le monde sait en privé que la période a été difficile, mais ce n'était pas seulement ces trois dernières semaines, c'était plus long que cela". Oui, Liverpool est bien dans une passe compliquée, et l'ancien entraineur de Dortmund espère bien un petit coup de pouce du destin pour les remettre sur le droit chemin.Attardo Vincent (st.)