Liverpool en simple balade à Porto ?

Eliminés en 8e de finale par les Reds l'annnée dernière, les Portugais sont en ballottage très défavorable et devront s'en remettre à l'ambiance du stade du Dragon à Porto, et à leur attaquant Moussa Marega, peu en réussite au match aller.

La seule fois où le puissant avant-centre (1m 83, 80 kg) n'a pas sévi en Ligue des champions était précisément lors de la première manche du quart de finale la semaine dernière à Anfield.

Le Malien, actuellement six buts en C1, doit marquer et assumer son statut de leader offensif si Porto veut renverser le club anglais, qui n'a pas eu à forcer son talent à Anfield face à des Portugais dangereux mais trop joueurs, à l'aller (2-0).

Après le match magistral de Mohamed Salah dimanche face à Chelsea, Liverpool semble aujourd'hui imprenable. Les Reds ont douché les Blues (2-0), grâce notamment à une frappe incroyable de plus de 25 mètres en pleine lucarne de leur avant-centre égyptien.

Porto veut croire au "come-back"

L'entraîneur du FC Porto Sergio Conceicao a refusé mardi de baisser les bras, à la veille du quart de finale retour de Ligue des champions où son équipe accueillera Liverpool, "meilleure équipe au monde" et vainqueur 2-0 à l'aller.

"Nous avons deux buts de retard, contre un adversaire très fort en attaque. Il sera donc fondamental de conserver notre équilibre quand nous nous projetterons vers l'avant, pour éviter d'encaisser" de but, a confié le technicien portugais lors d'une conférence de presse.

Conceicao, dont les joueurs ont remporté leurs quatre matches à domicile cette saison en Ligue des champions, n'a toutefois pas minimisé l'ampleur de la tâche face à "la meilleure équipe au monde actuellement".

Il a par ailleurs laissé entendre que Porto se concentrerait en priorité sur la conservation de sa couronne nationale, à l'heure où Benfica, en tête du championnat du Portugal avec le même nombre de points que son rival, se fait plus menaçant que jamais.